L’hortensia grimpant

PRÉSENTATION L’hortensia grimpant pourra égayer toute une façade ou bien encore une tonnelle. Sa culture sera très facile ainsi que son entretien. Son besoin en eau sera moyen. Il fait partie de la famille des Hydrangéacées. Sa hauteur ira de 2 mètres pour les plus petits sujets à 8 mètres environ pour les plus grands.

Sa floraison s’étalera du mois de mai au mois d’octobre. Ses fleurs seront de couleur blanche voire crème. Il sera très rustique puisque certaines espèces pourront supporter des températures hivernales pouvant atteindre -25°., Renseignez-vous auprès de votre pépinière ou de votre jardinerie habituelle afin de vous procurer l’espèce adéquate pour votre région.

PLANTATION Choisissez-lui un emplacement ombragé voire mi-ombragé sur un sol argileux et plutôt calcaire. Son exposition devra être orientée au nord, au nord-ouest ou bien encore à l’est. Évitez les emplacements avec une ombre trop compacte ce qui serait néfaste pour sa floraison. Il leur faut tout de même un peu de clarté pour pouvoir bien se développer. L’hortensia grimpant craint avant tout le soleil sauf pour l’espèce schizophragma qui le supportera un peu. A contrario des autres hortensias ils n’auront pas besoin de terre de bruyère mais un sol humifère et impérativement bien drainé. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article  » Comment planter un arbre ou un arbuste ? «   Vous pourrez le planter soit à la saison printanière hors période de gel et de grosses chaleurs ou bien au début de la saison automnale surtout si vous habitez dans une région froide afin que son système racinaire puisse bien s’installer avant l’arrivée des grands froids. En région plus douce il pourra être planté jusqu’au mois de novembre. Lors de sa plantation vous devrez bien ameublir avec votre grelinette l’emplacement que vous lui aurez choisi. Si votre sol est normal je vous conseille d’incorporer une poignée de corne broyée dans le trou de plantation. Si votre sol est plutôt sablonneux incorporez-y du compost bien décomposé. Et si votre sol est vraiment trop lourd vous devrez l’amender avec du sable et également du compost bien décomposé. La motte de votre hortensia grimpant devra être placée à une vingtaine de centimètres de son support.

ENTRETIEN Les premières années de sa plantation vous devrez l’aider à grimper en le guidant sur le support que vous lui aurez installé. Arrosez-le régulièrement pendant les premiers mois de sa plantation afin qu’il puisse bien s’enraciner. Les premières années faites-lui un apport de compost bien décomposé à la saison printanière. Pendant les grosses chaleurs de la saison estivale paillez-le afin de garder son pied au frais. Si vous avez une saison plutôt sèche et chaude arrosez-le régulièrement. Mais au bout de quelques années l’hortensia grimpant sera capable de rechercher la fraîcheur en profondeur. Coté taille il ne faudra surtout pas le tailler les premières années. Il sera un peu comme le jasmin étoilé, il prendra parfois son temps pour bien s’installer. Alors soyez patients. Ça peut durer 3 ou 4 ans. Quand il aura pris suffisamment de vigueur vous pourrez le tailler après sa floraison. Pour cela supprimez les rameaux à l’horizontale ou ceux qui seront mal placés. Il sera impératif de le canaliser avant qu’il n’arrive à coloniser les gouttières et éventuellement la toiture.

PARASITES * MALADIES En règle générale l’hortensia grimpant sera peu sensible aux parasites et aux maladies. L’espèce Schizophragma pourra parfois être la proie de nos amies les limaces.

MULTIPLICATION L’hortensia grimpant pourra se multiplier par marcottage à la saison printanière. Pour cela vous devrez courber un petit rameau souple en bonne santé qui possédera des racines aériennes. Vous devrez enterrer la partie qui comporte les racines. Afin de la maintenir bien enterrée utilisez un espèce de cavalier en forme de U. Sinon une pierre plate fera l’affaire. Ensuite vous devrez relever la tige qui devra être la partie aérienne et maintenez-la avec un tuteur. Quand le système racinaire aura bien pris (partie enterrée) ce sera le moment du sevrage. Séparez la marcotte du pied mère. Si vous constatez que cette dernière est assez robuste vous pourrez la planter ailleurs. Pour cela il faudra l’arracher avec une bonne motte. Pour cette opération utilisez votre bêche-plate afin d’effectuer un cube autour des jeunes racines. Si des racines dépassent du cube coupez-les à raz. Par contre si vous pensez que la marcotte est un peu trop jeune repiquez-la dans un grand godet avec un mélange de terre de jardin et de terreau. Vous pourrez la planter plus tard hors période de gel et de grosses chaleurs.

ASSOCIATIONS L’hortensia grimpant pourra s’associer avec la vigne, le jasmin étoilé ou la gypsophile pour son coté vaporeux. Il pourra également être associé avec des plantes couvre-sol comme par exemple le géranium vivace Macrorrhizum ou bien encore la pervenche.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  Hortus Focus Thetapress

 

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

2 réflexions au sujet de “L’hortensia grimpant”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :