Accueil » verger » Le figuier

Le figuier

PRÉSENTATION Le figuier est un arbre fruitier pouvant s’adapter à un bon nombre de nos régions. Il sera assez résistant au froid puisqu’il pourra supporter des températures hivernales pouvant atteindre -15°. Il faudra tout de même le protéger les premières années si vous avez des saisons hivernales très froides.

Quand il aura atteint l’âge adulte il devrait mieux résister. Toutefois si les températures négatives comme indiquées précédemment devaient durer vous devrez le protéger avec un paillage très épais de l’ordre de 30 centimètres d’épaisseur minimum. Il existe deux catégories de figuiers celui qui sera bifère et celui qui sera unifère. Le bifère donnera 2 récoltes par an courant début juillet à mi-août environ. Quant à l’unifère il produira des fruits qu’une fois par an du mois d’août au mois d’octobre en sachant que certaines variétés seront plus précoces ou plus tardives. Il s’agira d’un des principaux critères surtout si vous êtes un jardinier débutant. Une pépinière ou une jardinerie pourra vous renseigner sur les différentes variétés. Le figuier demandera un entretien modéré essentiellement en ce qui concerne sa taille car il s’agit d’un arbre fruitier qui a tendance à s’étaler et à partir un peu dans tous les sens ce qui donnera dans le temps de l’ombre aux autres cultures, d’où l’importance de lui choisir un emplacement assez grand et de le tailler chaque année de façon sévère. Il adore ça. Les premières années sa végétation sera un peu lente. Donnez-lui le temps de se mettre en place. Soyez donc patients. Par la suite sa croissance sera beaucoup plus rapide. Son besoin en eau sera moyen. Vous pourrez le planter soit dans votre verger ou bien en isolé dans votre potager si vous avez suffisamment de place (Au fond de ce dernier serait une solution pour éviter de donner de l’ombre aux plantes légumières). Il fait partie de la famille des Moracées qui comprend plus de 700 variétés. Il commencera à bien produire à partir de 5 à 7 ans après sa plantation et pourra atteindre une durée de vie de 300 ans. Sa hauteur ira de 2 mètres pour les plus petits sujets à 8 mètres environ voire un peu plus pour les plus grands. Certains de petites tailles ne dépassant pas 4 mètres de hauteur comme par exemple les variétés Dalmacie ou longue d’août pourront être cultivés en bac ou bien encore en pot. Pour ses bienfaits cliquez sur ce lien

PLANTATION  Choisissez-lui un emplacement très bien ensoleillé et à l’abri des vents froids sur un sol de préférence calcaire, riche et surtout bien drainé. Autrement il ne sera pas exigeant sur la nature du sol mais sachez qu’il se développera moins rapidement sur un sol pauvre, lourd et caillouteux. L’idéal serait un emplacement devant un mur qui le protégerait du froid. Plantez-le à 4 mètres minimum de ce dernier car il faut penser qu’il va prendre pas mal de place et que son système racinaire pourra éventuellement faire des dégâts si votre mur est en pierres sèches. Si vous habitez dans une région froide je vous conseille de vous renseigner auprès de votre pépinière ou de votre jardinerie habituelle afin de connaitre les variétés les plus résistantes aux températures hivernales de votre région. Un figuier bien taillé vous permettra d’avoir un très beau coin ombre pendant les fortes chaleurs de la saison estivale. Plantez-le à la saison automnale dans les régions méridionales et à la saison printanière hors période de gel et de grosses chaleurs dans les régions plus froides. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article  » Comment planter un arbre ou un arbuste ? «  Pour le planter faites un trou de 80 centimètres en tous sens y compris en profondeur. Griffez bien le fond du trou et ses parois pour rendre la terre plus meuble afin de lui permettre un meilleur enracinement. Raccourcissez les racines qui ont été abîmées lors de l’arrachage. Il sera préférable d’effectuer un pralinage. Si vous avez une terre trop caillouteuse ajoutez-y 20 à 30 litres de terreau. Si par contre elle est trop lourde mélangez-y du terreau avec du sable. Arrosez-le copieusement à sa plantation et paillez-le afin de garder un peu d’humidité. Procurez-vous plutôt un figuier en conteneur. Sa plantation sera plus facile à réaliser. En ce qui concerne une plantation en bac ou bien en pot le contenant devra être juste un tout petit peu plus grand que le conteneur car s’il est beaucoup plus grand le figuier aura tendance à développer son système racinaire au détriment de son feuillage et de sa production de fruits. Utilisez un mélange d’1/4 de terre de jardin et 3/4 de terreau pour plantation. Le figuier appréciera les engrais qui seront riches en potassium.

ENTRETIEN Au bout de quelques années le système racinaire radiculaire du figuier sera bien développé ce qui lui permettra de bien résister à la sécheresse. Néanmoins un arrosage de temps en temps lui permettra une meilleure fructification. Sa récolte pourra s’étaler du mois de juin au mois d’octobre suivant les variétés. Comme déjà indiqué ci-dessus le figuier se développera plus rapidement sur un sol plutôt riche. Lors de sa plantation je vous conseille de lui faire un apport de compost ou de fumier bien décomposé à une trentaine de centimètres minimum en dessous du trou de plantation. Le marc de raisin pourra également faire l’affaire. Si vous habitez une région très froide il sera préférable de limiter sa hauteur à 3 mètres en le rabattant lors d’une taille. Protégez-le en doublant un voile d’hivernage. La taille devra s’effectuer pendant la saison hivernale  afin de favoriser sa fructification. Pour cela vous devrez supprimer tous les rameaux à l’intérieur du figuier qui auront tendance à se développer à la verticale. Raccourcissez ceux qui seront en périphérie de l’arbre au dessus d’un œil orienté vers l’extérieur. Afin d’éviter le chancre du figuier vous devrez mastiquer les différentes plaies occasionnées par sa taille.

PARASITES * MALADIES Le figuier sera assez robuste et assez résistant aux parasites et aux maladies. Néanmoins il pourra être attaqué par la teigne. En prévention installez des nichoirs afin d’attirer les mésanges qui sont les prédatrices naturelles de la teigne. Si toutefois votre figuier est trop envahi effectuez une pulvérisation de bacille de Thuringe qui est utilisé en culture biologique. Renouvelez ce traitement si besoin. Le chancre pourra également attaquer le figuier. C’est pourquoi comme déjà indiqué ci-dessus il sera impératif de panser les plaies dues à la taille avec du mastic cicatrisant. Il pourra aussi être envahi par le psylle qui est un insecte homoptère piqueur-suceur. Et pour finir il pourra être attaqué par la maladie du corail.

ASSOCIATIONS Le figuier pourra s’associer avec le callistemon, le nectarinier, le jasmin étoilé palissés contre un mur par exemple,  associez-le également en bac avec la nérine ce qui prolongera son intérêt à la saison automnale. La tulipe botanique pourra vous faire patienter en attendant que votre figuier se pare de son feuillage.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  TRUFFA UT

 

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.


5 commentaires

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :