Le buis

PRÉSENTATION Si vous avez envie d’une très belle haie que vous pourrez sculpter à votre goût plantez du buis. Vous pourrez également le planter en isolé, en bordure, en massif ou bien dans un bac, un pot ou encore dans une jarre si vous le souhaitez. Sa culture sera facile ainsi que son entretien. Son besoin en eau sera faible.

Il fait partie de la famille des Buxacées qui compte une trentaine d’espèces. Sa hauteur ira d’une trentaine de centimètres pour les plus petits sujets à 10 mètres environ pour les plus grands. Sa floraison s’étalera pendant deux mois environ à la saison printanière. Ses fleurs seront très discrètes de couleur crème. Le buis est un arbuste qui sera très rustique. Suivant l’espèce il pourra résister à des températures hivernales pouvant atteindre -15/-30°. Renseignez-vous auprès de votre pépinière ou de votre jardinerie habituelle afin de vous procurer l’espèce adéquate pour votre région.

PLANTATION Vous pourrez planter le buis soit à la saison printanière ou bien à la saison automnale en sachant que le mois de mars hors période de gel sera le mois le plus propice. Il aime les apports d’eau mais déteste si elle est continuellement stagnante. Faites alors très attention à ce détail. TRÈS IMPORTANT Choisissez une variété bien adaptée à votre région sous peine de perdre en un seul hiver toutes ou partie de vos plantations. Choisissez-lui un emplacement ensoleillé mais évitez le soleil trop direct brûlant surtout si vous habitez une région chaude. Dans ce cas préférez-lui une exposition à mi-ombre. Sa croissance sera très lente et il s’adaptera à la plupart des sols mais il a une préférence pour ceux qui sont calcaires, riches et surtout bien drainés. Si vous avez une terre trop lourde faites un mélange de terreau riche en humus et de terre de votre jardin à parts égales.  Pour une bordure, espacez-les d’une quarantaine de centimètres, de 80 centimètres pour une haie et d’1m50 pour un massif. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article  » Comment planter un arbre ou un arbuste ? «   Faites un trou de près de deux fois le volume de sa  motte si vous l’avez acheté en container. Coté profondeur ce sera un peu plus que la hauteur de la motte car le buis a un système racinaire superficiel. Si votre sol n’est pas assez riche effectuez également un mélange de 50% terreau riche en humus avec 50% de terre de jardin qui vous servira à reboucher le trou de plantation tout autour de l’arbuste. Tassez un peu et arrosez copieusement puis paillez-le. Pour une plantation en bac ou en pot choisissez-lui plutôt un contenant en terre cuite ou en bois qu’en plastique. Faites exactement le même mélange que pour la plantation en pleine terre indiqué ci-dessus. Au fond de votre bac ou de votre pot déposez une couche de 2 à 3 centimètres de billes d’argile afin d’avoir un bon drainage. Sur ces dernières étalez une couche du substrat que vous avez préparé (15 centimètres d’épaisseur environ). Disposez votre buis au centre de votre contenant et rebouchez tout autour avec le reste de ce mélange. Tassez légèrement avec vos mains. Arrosez copieusement et paillez-le. Placez-le sur un emplacement de préférence à mi-ombre.

ENTRETIEN Si vous cultivez le buis en pleine terre il ne vous demandera pas d’entretien particulier. Il ne craindra pas le gel comme déjà indiqué ci-dessus. Toutefois les jeunes pousses pourraient éventuellement griller suite à des gelées tardives. Pas de panique il repartira sans problème. La plante se fera un plaisir de remplacer les parties endommagées. Il s’accommodera également d’une sécheresse si elle est de courte durée. Par contre si cette dernière s’installe dans le temps son système racinaire risque de se dessécher complètement. Arrosez-le de temps en temps ou bien si le temps est trop sec vaporisez-lui de l’eau sur le feuillage. Ça évitera la prolifération des acariens. Son rempotage devra s’effectuer à la saison printanière ou bien à la saison automnale tous les 5 à 10 ans. En ce qui concerne sa taille vous pourrez effectuer cette opération quasiment toute l’année hors période de gel. Étant donné que le buis a une croissance lente vous devrez le tailler de 5 centimètres environ pour les jeunes sujets et d’une dizaine de centimètres pour ceux qui seront adultes. Pour un buis cultivé en potée ou de petite taille cultivé en pleine terre vous pourrez utiliser un sécateur bien affûté et désinfecté au préalable. Pour ceux plus importants une cisaille sera préférable. Si vous taillez votre buis en boule ou bien en cône il faudra attendre 5 ans environ pour obtenir la forme souhaitée.

PARASITES * MALADIES Le buis étant un arbuste très robuste sera assez résistant aux parasites et aux maladies. Toutefois attention à la pyrale. Il s’agit de papillons qui peuvent pondre jusqu’à 2000 œufs pour se transformer en chenilles qui en un rien de temps vous ravageront tous vos buis. Pulvérisez-les avec du bacillus thuringiensis et ceci en préventif dès les mois d’avril/mai et également en cas d’attaque. Si certains buis sont trop attaqués par la pyrale vous devrez les arracher et les brûler immédiatement. Il pourra également être attaqué par le psylle qui est un insecte homoptère piqueur-suceur. Pour cela une pulvérisation de purin d’ortie sera nécessaire. Une pulvérisation de décoction de prèle sera également possible et efficace grâce à son effet répulsif. Le buis pourra être aussi contaminé par la rouille. Si le temps est trop sec l’araignée rouge pourrait faire son apparition. C’est pourquoi je vous conseille de le pulvériser avec de l’eau comme déjà indiqué ci-dessus.

MULTIPLICATION Le buis pourra se multiplier par bouturage à la saison automnale ou au début de la saison hivernale. Pour cela vous devrez prélever des rameaux d’une quinzaine de centimètres environ. Supprimez le feuillage aux 3/4 c’est à dire celui qui se trouve dans la partie inférieure des boutures. Plantez-les individuellement dans des godets en utilisant un mélange de terreau et de terre de jardin. Enfoncez-les jusqu’aux premières feuilles que vous aurez laissées dans la partie supérieure. Arrosez-les copieusement et ensuite maintenez le substrat légèrement humide pendant toute la saison hivernale. Installez-les dans un local hors gel et non chauffé pour qu’elles soient à l’abri du froid hivernal. A la saison printanière sortez-les et installez-les à l’ombre. Il faudra que vous patientiez deux ans environ pour que le système racinaire de chaque bouture soit assez robuste pour être repiqué en pleine terre.

ASSOCIATIONS Le buis pourra s’associer avec le pommier, l’hortensia, le berbéris nain, la lavande et le rosier arbustif. En massif il pourra s’associer avec la molinie, le céanothe, l’aster, le cosmos, le coréopsis et l’achillée.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  Rustica

Si cet article vous a plu n’hésitez pas à le partager sur les réseaux en utilisant les boutons ci-dessous.

5 réflexions au sujet de “Le buis”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :