Accueil » Biodiversité » Laissez les limaces vivre leurs vies

Laissez les limaces vivre leurs vies

La limaceCette année j’ai tenté une expérience qui consiste à éloigner nos amies les gastéropodes de mes jeunes cultures. J’ai plus tendance à élever ces petits animaux qu’à les supprimer car pour moi ils sont très utiles.

Si vous n’avez pas de limaces ou d’escargots dans votre jardin vous n’aurez jamais de carabes ni de hérissons qui sont de très gros consommateurs de gastéropodes. Les crapauds et certains oiseaux pourront également les consommer. Je vous conseille de ne jamais utiliser de granules bleues vendues dans le commerce même ceux qui sont au ferramol car vous allez détruire une partie de la chaîne alimentaire. D’autre part les limaces et les escargots ont une utilité très importante. En effet ces petits consommateurs de divers végétaux, de champignons et éventuellement de petits animaux morts (Pour certaines espèces de limaces) participeront très activement à la décomposition et au maintien de la qualité de votre sol en aidant à la décomposition des diverses matières organiques. L'escargot 2Il s’agit d’un sujet que tous les jardiniers voulant cultiver au naturel son jardin potager ou celui d’ornement, devraient prendre en considération de manière positive et ne plus considérer les gastéropodes comme étant des ennemis qu’il faut à tout prix éradiquer. J’ai d’ailleurs déjà écrit plusieurs articles sur ce thème que je vous invite à lire ou à relire pour certains « La vie secrète des limaces » et « Et si on parlait encore des limaces ». Alors voilà, cette année je n’ai pas nettoyé mon jardin entièrement comme je le faisais à chaque saison printanière. J’ai effectué cette opération en fonction de mes dates de plantation. Dès que j’avais besoin d’une parcelle par exemple pour planter mes tomates j’ai nettoyé uniquement l’emplacement nécessaire et ainsi de suite. Au départ mon jardin potager ressemblait plutôt à un jardin abandonné. La végétation que moi j’appelle plantes accompagnatrices s’était développée très rapidement après les premières pluies pour atteindre des hauteurs d’1m50 et parfois plus. L'escargotAlors je me suis mis à genou pour commencer le nettoyage comme expliqué ci-dessus. Je me suis aperçu que nos amies les limaces restaient bien sagement au frais dans les parties encore à l’état sauvage de mon jardin potager. Pendant ce temps elles ont laissé tranquilles mes jeunes plants de tomates. Il n’y a que quelques escargots que j’ai rencontrés le matin de très bonne heure. Il me suffisait de les déposer dans les différentes herbes afin de les éloigner de mes plantations. J’ai dû rencontrer depuis le début du printemps 2 ou 3 limaces. C’est peu par rapport aux années précédentes où je remplissais une boite chaque matin. Ce n’est que maintenant que mon jardin commence à bien prendre forme. Pour pouvoir pratiquer de cette manière il faudra tout d’abord que vous acceptiez que votre jardin soit très mal entretenu pendant environ deux mois. Le résultat est là. C’est vraiment efficace. Par exemple je n’ai plus besoin d’étaler des cordons de cendre qu’il faut refaire en cas de pluie. Et en plus je fais sécher les différents végétaux arrachés qui me serviront par la suite de paillage. La limace 2Vous n’aurez qu’à surveiller vos dernières plantations effectuées et pas tout votre jardin si vous l’aviez nettoyé entièrement d’une seule traite. Pendant ce temps les autres cultures se seront suffisamment développées pour que les limaces et leurs copains les escargots n’y touchent pas. N’hésitez pas à laisser traîner des déchets végétaux, des orties ou encore des tiges de lierre autour de vos dernières plantations. Les limaces préféreront ces différents mets à vos salades par exemple. Je ne terminerai pas sans vous rappeler qu’il faudra que vous soyez patients pour arriver à laisser jouer pleinement son rôle à notre si belle nature.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  PERMAFORÊT

 

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.


15 commentaires

  1. Skyler dit :

    Mon petit coin potager est une vraie « jungle » à certains endroits ; jusqu’à maintenant le seul vrai dégât causé par les limaces, hormis quelques grignotages de feuilles de radis sans conséquences, fut la destruction d’un tout jeune plant de courgettes que j’avais repiqué en pleine terre : la tige encore frêle s’est retrouvée coupée en 2 un beau matin… Et ce malgré les éclats de coquilles d’œufs que j’avais soigneusement disposés autour du plant !
    J’ai bien retenu la leçon : désormais j’attends que mes plants soient plus robustes avant de les replanter en terre, mais je me refuse toujours à utiliser des traitements qui tuent les gastéropodes pour qui j’ai une certaine « tendresse » (nostalgie des élevages d’escargots que je faisais étant petite ^^)…

    Aimé par 2 personnes

  2. J’étais envahie d’escargots dans mon jardin et depuis cette année j’ai une (ou plusieurs) grive musicienne qui habite par là et qui vient casser les coquilles d’escargots sur ma terrasse pour les manger… j’ai trouvé le prédateur des mangeurs de mon basilic …

    Aimé par 1 personne

  3. entresoi dit :

    Ici les escargots et limaces sont nombreux et pourtant mon jardin a de multitudes de plantes et fleurs où ils peuvent se débattent. Ben non, ils aiment bien mes jeunes plantations. Je ne mets bien sur aucun produit nuisible pour la nature. Par contre, j’utilise de la bière, des coquilles d’œufs, du café. Et je récupèrent le matin tous ceux qui sont près de mes courgettes et autre pour les emmener dans le compost à ciel ouvert espérant qu’ils trouvent le manger qu’ils aiment et qu’ils me laissent mon manger 🙂 Conclusion, je fais moite/moite de ce que tu dis 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Claudia ce qui est le plus efficace c’est la cendre à condition qu’il ne pleuve pas. La bière = cadavres. Au printemps prochain essaye de laisser ton potager à l’état sauvage. Nettoie-le en fonction de tes besoins du moment. Pour moi ça a bien fonctionné. Je n’ai eu que les escargots.

      J'aime

  4. Joël dit :

    Une vidéo très instructive à propos des limaces : https://youtu.be/A4Sc6A-qtZs?t=2713 (le début, c’est à propos de l’oïdium)

    Aimé par 1 personne

  5. J’habite une zone où les escargots et les limaces sont une vraie plaie (j’ai habité d’autres endroits et ça n’a rien de comparable). J’ai des parties du jardin sauvageonnes où je leur fiche la paix. Mais au potager non. Ils sont veritables ravageurs et m’ont déjà détruit des carrés potagers entiers. C’est un peu brutal, mais je les ecrase. Toujours plus naturel que la chimie. La cendre j’en épans l’hiver (en plus c’est bon pour le sol), mais en ce moment je ne fais guère de feu dans la cheminée, juste un barbac à l’occas…

    Aimé par 1 personne

    • Salut wuehlmausambasteln !!
      Je vois que les gastéropodes ne sont pas tes amis. Mdr En les supprimant les carabes et les hérissons vont bouder à venir dans ton potager. En attendant il y a des solutions. Plante 3 fois plus de salades par exemple. Il t’en restera toujours pour toi. Étale des bouts de bois au sol car les limaces sont friandes de champignons quand le bois se décompose. C’est son plat de prédilection plus que tes légumes. J’explique tout ça dans cet article https://spotjardinmonsite.com/2017/09/13/la-vie-secrete-des-limaces/ Fais attention à la cendre. Si tu plantes des tomates ou tout autres légumes fruits ça va faire développer le feuillage au détriment des fruits. Bon dimanche !!

      J'aime

    • Coucou ! Avant les gastéropodes ne me gênaient pas. On va dire que c est une particularité geographique 😊J’habite en zone hyper proche du fleuve Rhin, en pleine campagne, dans une zone où nous avons la chance d’avoir une nappe phréatique qui affleure le sol. C’est vraiment une chance. ‘Est aussi ce qui explique la pullulation des limaces, car c’est bien, à une echelle comme chez moi, plus un nuisible mais un ravageur.Après une pluie, c’est infesté d’escargots, j’en avais 50 sur la terrasse… après j’ai arrêté de compter… j’ai déjà mis plus de légumes, j’ai mes copains les hérissons et les oiseaux qui me filent un coup de main (on en a ), mais les gastéropodes sont … trop nombreux. Donc nous avons décider d’agir car ils font tant de dégats au potager que je ne souhaite pas les nourrir pour finir par acheter mes propres legumes. Mais c’est un phenomène très local dans cette zone dite du Ried.
      Merci beaucoup pour ton conseil avec la cendre 😊 Ton blog est super et j’aime à le lire !

      Aimé par 1 personne

    • Oui effectivement c’est un gros problème. Au fait une autre solution que j’ai oublié de t’indiquer c’est à dire une décoction de rhubarbe sur les plantes à protéger devrait les faire fuir ou du moins ils seront très réticents à y goutter. Voici l’article sur les bienfaits de la rhubarbe pour le jardin potager https://spotjardinmonsite.com/2018/11/07/les-bienfaits-du-purin-de-rhubarbe-dans-votre-jardin-potager/ Merci pour le compliment. Bonne soirée !!

      Aimé par 1 personne

    • Super ! Je vais tenter la décoction de rhubarbe 😊

      Aimé par 1 personne

    • Tiens moi au courant des résultats.

      J'aime

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :