L’olivier

PRÉSENTATION L’olivier est très prisé dans les régions méridionales où il a un apport de soleil important ce qui lui permet de donner de très bonnes récoltes d’olives. Il peut être planté soit en bordure d’allée, en isolé ou groupé en lignée. Si vous décidez de les planter par dizaines vous aurez créé une oliveraie.

Mais pour cela il vous faudra une parcelle rien que pour eux agrémentée éventuellement de parterres fleuries. Vous aurez également la possibilité de les planter sur votre pelouse ce qui vous apportera un coté ornemental que vous n’auriez jamais imaginé. Sa culture en bac ou bien en pot sera également possible. L’entretien de l’olivier sera modéré et son besoin en eau sera faible. Sa croissance sera lente mais par contre sa durée de vie sera énorme et même il se dit qu’il s’agirait d’un arbre éternel. Vous pourrez récolter vos premières olives entre 4 ans et 8 ans après sa plantation suivant la variété et la grosseur de l’arbre que vous vous serez procuré. Plus votre olivier sera développé à la plantation moins vous aurez à attendre pour votre première récolte. Quand il est bien en place c’est à dire à l’âge adulte il pourra résister à des températures hivernales pouvant atteindre -15°. Il fait partie de la famille des Oleaceaes. Mais attention les jeunes sujets ne supporteront pas des températures au delà de -10°. Dans les régions situées au-dessus de la Loire il est quasiment impossible de pouvoir avoir une récolte d’olives. Dans ce cas il sera plutôt considéré et cultivé comme arbre d’ornement. Sa hauteur ira de 2 mètres pour les plus petits sujets à 8 mètres environ pour les plus grands.

PLANTATION Si vous habitez dans le sud de la France choisissez-lui un emplacement ensoleillé sur un sol sec et bien drainé. Qu’il soit pauvre ou rocailleux ce genre de sol lui conviendra parfaitement, y compris ceux qui sont calcaires. L’olivier craint les sols trop humides dont l’eau a tendance à stagner comme ceux qui sont argileux. Si vous avez un sol trop acide choisissez une variété adaptée à ce genre de support. Renseignez-vous chez votre pépiniériste ou dans votre jardinerie habituelle. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article  » Comment planter un arbre ou un arbuste ? «  En règle générale la plantation de l’olivier en pleine terre devra s’effectuer de préférence à la saison printanière hors période de très grosses chaleurs et de gel car les jeunes plants sont très sensibles aux gelées. Si vous êtes dans une région très douce vous pourrez le planter au début de la saison automnale dès que les températures ont baissé. Pour ceux qui n’ont pas la possibilité de le cultiver en pleine terre (soit par manque de jardin ou bien si votre région n’est pas adaptée), la culture en pot ou bien en bac sera possible comme déjà indiqué ci-dessus. Pour cela versez une bonne couche de graviers ou de billes d’argile au fond de votre contenant pour obtenir un bon drainage. Utilisez un substrat composé de 50% de terreau et de 50% de terre de jardin. Vous devrez tous les 3 ans environ le rempoter dans un contenant légèrement plus grand en utilisant le même substrat que celui utilisé pour sa plantation. Il faudra alors le rentrer à partir du mois d’octobre dans une pièce suffisamment ajourée pour le ressortir à la saison printanière dès que les gelées ne seront plus à craindre. A noter que la culture de l’olivier en pot ou en bac est très bien adaptée même si  votre sujet est imposant.

ENTRETIEN L’arrosage de l’olivier devra être très modéré car comme déjà mentionné ci-dessus il craint énormément les excès d’humidité. Toutefois les jeunes sujets devront être arrosés régulièrement sans pour autant être inondés et ceci la première année afin qu’ils puissent bien s’enraciner. Quand à ceux qui sont adultes vous devrez les arroser modérément uniquement en période de très grosses chaleurs ce qui facilitera son développement et augmentera sa production. En ce qui concerne les cultures en potée pensez à vider les coupelles lors de vos arrosages. Des apports nutritifs ne seront pas obligatoires puisque l’olivier vit très bien en sol pauvre. Néanmoins vous pourrez lui apporter du fumier bien décomposé pendant la saison hivernale ou bien à la saison printanière. La taille de l’olivier devra s’effectuer à la saison printanière hors période de gel. Cette dernière favorisera son développement et sa production d’olives. S’il s’agit d’un sujet d’ornement le coté esthétique sera privilégié en supprimant les rameaux trop frêles ou bien encore ceux abîmés. Vous devrez également éclaircir l’intérieur afin que le soleil puisse bien pénétrer dans l’arbre. En ce qui concerne un olivier cultivé pour ses olives éclaircissez l’intérieur afin de favoriser la pénétration de la lumière et du soleil. On dit qu’une hirondelle doit pouvoir prendre son envol sans toucher une seule branche. Favorisez le développement du bois de l’année précédente qui portera les futures olives.

PARASITES * MALADIES L’olivier pourra être contaminé par l’armillaire. Évitez les sols lourds et trop humides. La verticillose pourra également le contaminer. Là aussi évitez les sols trop lourds et trop humides. La fumagine est une maladie que l’olivier pourra également connaitre. Cette dernière se développera sur le miellat laissé par les pucerons ou bien encore par les cochenilles. Une taille sévère à la saison printanière sera nécessaire. Pulvérisez ensuite du purin de prèle sur tout l’arbre afin d’éliminer ce champignon et de renforcer ses défenses immunitaires grâce à la silice contenue dans la prèle. Un autre champignon pourra aussi le contaminer. Il s’agit de l’œil de paon. Effectuez également à la saison printanière une pulvérisation de purin de prèle. Le chancre de l’olivier pourrait dans certains cas faire son apparition. La mouche de l’olivier sera certainement le parasite le plus redouté car la récolte sera inconsommable. Un autre parasite pourra l’attaquer c’est à dire le thrips dont les différentes larves piqueront le feuillage ainsi que les olives jusqu’à déformer ces dernières. La cochenille pourra sucer la sève des jeunes rameaux ainsi que du feuillage ce qui aura pour résultat d’affaiblir l’arbre. En prévention je vous conseille de limiter les apports nutritifs trop azotés. La teigne pourra également s’attaquer aux bouquets floraux, aux olives et pour finir au feuillage. Un traitement au Bacillus Thuringis (utilisé en agriculture biologique) sera nécessaire si le feuillage est atteint à une dizaine de pour cent à la saison hivernale. La pyrale est aussi un parasite dont l’olivier pourra être sensible mais la plupart du temps les dégâts seront moins important que sur le buis et ne nécessiteront pas de traitement.  Et pour terminer parfois l’olivier pourra aussi être envahi par le psylle qui est un insecte homoptère piqueur-suceur. Il pourra également être envahi par les chenilles du papillon sphinx tête de mort. N’intervenez pas afin de protéger les papillons. Éventuellement vous pourrez effectuer un ramassage manuel des chenilles que vous déposerez ensuite sur des plants de tomates ou de pommes de terre que vous cultiverez un peu en retrait de votre jardin potager pour leurs fournir un garde-manger.

MULTIPLICATION L’olivier pourra se multiplier soit par semis, par marcottage, par bouturage herbacé, par division (drageonnage) ou bien encore par greffage. Mais la plupart du temps ce sont des opérations très longues et surtout fastidieuses. Elles seront plutôt réservées aux pépiniéristes.

ASSOCIATIONS L’olivier pourra être associé avec l’agapanthe, la lavande et l’iris ce qui devrait amplifier une certaine ambiance méridionale.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo madeinmouse/videos

 

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

11 réflexions au sujet de “L’olivier”

  1. bonsoir jean claude ….j’ai une quinzaine d’olivier adultes des année 40 ce qui me permet de faire mes cultures potagère toute en profitant de leur ombre

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :