La verticilliose

PRÉSENTATION La verticilliose est une maladie cryptogamique comme l’est la fusariose. Elle a pour conséquence de boucher les vaisseaux conducteurs de sève. Les premiers symptômes seront le jaunissement du feuillage pour ensuite aboutir au flétrissement d’une partie de la plante et dans les cas plus importants ce sera toute la plante qui sera contaminée.

Cette maladie aura lieu en principe à la saison printanière. Les végétaux les plus sensibles au jardin potager seront la tomate, le poivron, l’aubergine, la pomme de terre et parfois même le melon et l’artichaut.  Coté jardin d’ornement certaines plantes pourront être également contaminées. Ce sera le cas pour l’arbre de Judée, le daphné,  l’œillet, l’aster, le delphinium, la reine-marguerite, le phlox, le dahlia, le pélargonium et la pivoine. D’autres arbres pourront également contracter cette maladie. Il s’agira de l’olivier, du hêtre, du catalpa, du poirier, du pommier, du pécher, de l’abricotier, de l’érable, de l’amandier, de l’orme et même parfois du rosier et du lilas.

Au jardin potager la verticilliose  se reconnaîtra par un début du jaunissement du feuillage inférieur ( tomates, poivrons, aubergines.. Etc.. ) avant de constater un ramollissement de ce dernier qui deviendra ensuite mat pour jaunir et tirer sur le brun, les feuilles finiront par se nécroser. Le feuillage resta bien attaché à la plante mais aura tendance à se recroqueviller. Cette maladie commencera en général vers le bas pour se diriger petit à petit vers le haut.

En ce qui concerne les arbres comme par exemple l’abricotier les jeunes pousses de la saison estivale se flétriront très rapidement. En ce qui concerne l’érable du Japon et le catalpa ce seront les rameaux qui flétriront les uns après les autres mais ces derniers arrivent en règle générale à stopper l’évolution de cette maladie après avoir régénéré leur aubier (partie du bois jeune et tendre situé entre l’écorce qui les protège et le bois du cœur des arbres). Si vous constatez certaines stries brunes foncées sous l’écorce vous serez bien en présence de la verticilliose.

Un sol humide et une température plutôt fraîche comprise entre 15 et 20° favoriseront l’apparition de cette maladie qui germera au contact des racines des tomates et des aubergines entre autre. C’est pour une de ces raisons que je conseille de ne pas tailler ses pieds de tomates afin d’éviter toutes blessures qui faciliteraient l’entrée des maladies cryptogamiques.

PRÉVENTION & TRAITEMENTS Tout d’abord la rotation des cultures vous permettra de limiter l’apparition de cette maladie. Évitez les sols trop humides, trop lourds et surtout mal drainés. Allégez-le soit avec du sable ou bien avec  du compost bien décomposé. Sachez que l’aubergine sera la plante la plus sensible à cette maladie. Préférez la plantation de sujets greffés sur des pieds de tomates qui seront plus robustes. Attention de ne pas enterrer le point de la greffe. Si certaines plantes sont contaminées coupez le feuillage du bas atteint et brûlez-le. N’oubliez pas de désinfecter votre ciseau ou votre sécateur avec du vinaigre blanc entre chaque coupe. Si la plante est trop atteinte arrachez-la et brûlez-la. Changez votre terre sur 1m2 afin d’éviter d’autres contaminations. Préventivement je vous conseille d’effectuer des pulvérisations de décoction de prèle, de purin d’ortie ou bien encore de décoction d’ail. Évitez les apports nutritifs trop azotés. En ce qui concerne les arbres fruitiers et ceux d’ornement je vous conseille de les cultiver sur une pente ou sur une bute afin d’améliorer le drainage pour le système racinaire au cas où votre sol serait trop lourd et aurait tendance à retenir l’humidité. Évitez les arrosages trop nombreux. Pendant la saison estivale un arrosage copieux suffira tous les quinze jours pour les cultures en pleine terre et une fois par semaine s’il s’agit de potées. Vous devrez faire attention à ne pas blesser le système racinaire et l’écorce des arbres. En préventif pulvérisez du purin de prèle sur le collet de l’écorce des différents troncs. A la saison printanière effectuez des apports de compost bien décomposé afin de permettre aux arbres de reconstituer leurs ramures. Si toutefois vous avez un arbre qui meurt de cette maladie évitez de planter au même endroit une autre plante sensible à la verticilliose. En conclusion si vous cultivez ces différents végétaux dans de bonnes conditions vous mettrez les meilleures chances de votre coté afin que la verticilliose ne fasse pas son apparition.

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

3 réflexions au sujet de “La verticilliose”

  1. Il n’avait aucune idée que les plantes pouvaient aussi avoir des maladies de type humain. Comme l’obstruction de la sève. D’après ce que vous signalez, si vous n’avez pas les soins appropriés, vous pouvez ruiner une plantation entière. Il est intéressant de lire votre explication. Bien que je ne sois pas dédié aux plantes, je trouve intéressant d’en avoir connaissance. Surtout, dans ces circonstances, des maladies qui les affectent.
    Une bonne semaine avec vos plantes
    Manuel

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :