Le moustique tigre

PRÉSENTATION Depuis quelques années et plus exactement depuis 2004 le moustique tigre a fait son apparition dans nos jardins et en particulier dans le sud de la France comme par exemple dans les Alpes Maritimes où il a fait son apparition pour la première fois.

Actuellement il s’est installé dans quasiment tout le quart Sud-Est et continue sa progression. Sa taille est de l’ordre de 2 à 3 millimètres donc plus petit que le moustique commun que nous connaissons. Il s’agit d’un très joli moustique rayé noir et blanc. A contrario des autres espèces ses œufs pourront résister à des périodes de gel. Il faudrait 15 jours à 3 semaines avec des températures qui atteindraient -18° pour que les pontes puissent être anéanties. Cela sera donc impossible dans la plupart de nos régions. C’est pourquoi dans certaines qui sont montagneuses vous pourrez le rencontrer jusqu’à 1000 mètres d’altitude. Le moustique tigre se déplacera dans un rayon d’une cinquantaine mètres environ voire parfois un peu plus. 

PRÉVENTION Tout d’abord supprimez tous les récipients contenant de l’eau que vous pourriez avoir dans votre jardin. Il faut savoir qu’il suffira à la femelle d’un tout petit volume de cette dernière pour pouvoir pondre (2 à 3 millimètres lui suffiront). Vous l’aurez compris, pour empêcher sa prolifération il faudra éviter tous les points d’eau stagnante. Il n’y aura pas que les récipients contenant de l’eau qui pourront être responsables de la venue du moustique tigre. Il faudra également que vous vérifiez les écoulement des gouttières et des chenaux qui la plupart du temps vous permettent de remplir vos récupérateurs d’eau de pluie. Nettoyez-les régulièrement en supprimant les feuilles mortes et tout ce qui pourrait retenir l’eau. Videz systématiquement toutes les coupelles de vos potées. Évitez d’avoir des pneus qui sont des objets qui peuvent se transformer en réceptacle d’eau pluviale. Installez du grillage à mailles très fines (un millimètre environ) sur vos différents récipients de récupération d’eau de pluie.Moustique tigre En ce qui concerne une mare et contrairement à ce que l’on pourrait penser elle ne représente pas un lieu de choix pour  une éventuelle prolifération du moustique tigre. En effet elle pourra  abriter certains prédateurs du moustique comme par exemple les libellules qui en seront très friandes. Malgré que le moustique soit une source de nuisance pour l’être humain et en particulier ceux qui en sont allergiques, il fait tout de même partie de l’écosystème. En dehors qu’il soit un éventuel garde-manger pour certains prédateurs, il permet également la pollinisation et d’autre part il participe à la dépollution et à la filtration des eaux. En effet les larves de moustiques se transforment en quelque sorte en petit filtre dans l’écosystème des zones aquatiques en se nourrissant de divers déchets ainsi que de micro-organismes. Les larves pour pouvoir se nourrir et se développer vivent dans l’eau et donc cette dernière est filtrée par ces larves. De cette manière elles purifient l’eau en la débarrassant de diverses bactéries ce qui permet une dépollution de notre environnement par ce nettoyage. Les moustiques ont un rôle à jouer dans cet écosystème aquatique en participant dans la toute première phase de décomposition de l’azote organique en azote minéral. Par cette filtration cela évite une éventuelle eutrophisation des milieux si ces derniers reçoivent trop de matières nutritives que les algues ne peuvent assimiler. En fait une accumulation de ces diverses matières se transforment en une espèce de pollution. Ce sont donc les moustiques avec leurs larves qui effectuent ce nettoyage nécessaire.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  Mandarine Aujardin

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

14 réflexions au sujet de “Le moustique tigre”

  1. Bonjour Jean-Claude, c’est pas très rassurant tout ça !

    Mais la seule chose que je ne comprends pas dans ton article c’est comment ce moustique peut participer à la dépollution et à la filtration des eaux .
    Peux-tu m’éclairer ?

    Répondre
    • Salut Walter !!

      T’as raison je ne suis pas aller plus loin dans l’explication que je viens d’ajouter dans mon article. Merci de m’avoir posé cette question. J’espère que mon explication sera assez claire. Bonne journée !!

      Répondre
  2. Ok Jean-Claude, je comprends mieux maintenant, il a donc son rôle à jouer ce moustique comme tous les autres animaux et insectes !
    Ce serait parfait s’il n’avait pas également une certaine tendance à piquer les humains … ! 🙂 🙂

    Répondre
    • Solène une petite bête n’a jamais mangé une plus grosse Mdr En ce qui me concerne je ne suis pas allergique aux moustiques traditionnels. Celui-ci je ne sais pas car il n’y en a pas dans ma région.

      Répondre
  3. C’est ce que ma grand-mère dit. 😊 La petit bête ne mangera pas la grosse.
    Mais il y en dans ma région, et la prudence est recommandé, quant a ce qu’ils peuvent transmettre

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :