Le tigre du poirier

PRÉSENTATION Le tigre est une très petite punaise dont les traces laissées sur le poirier et le pommier sont impressionnantes mais ce parasite est considéré la plupart du temps comme étant un parasite mineur. On l’appelle également « punaise dentellière » car ses ailes sont recouvertes d’un espèce de relief rappelant la dentelle.

Il fait partie de la famille des Tingidés dont certains autres tigres en font également partie comme par exemple ceux touchant l’amandier, le platane, le rhododendron et le chêne. Il est fortement soupçonné d’être responsable des maladies du chancre doré et  de l’anthracnose du platane. SYMPTÔMES Vous devrez constater une décoloration et le jaunissement du feuillage pendant la saison estivale. Si vous observez attentivement ce dernier vous devrez apercevoir de toutes petites piqûres. Si vous soulever les feuilles vous pourrez repérer les tigres qui se tapissent bien à l’ombre du feuillage. Ils se nourrissent de la sève qui circule dans les feuilles en laissant au passage leurs déjections qui aideront la fumagine à se développer ce qui finira par obstruer les pores du feuillage. Votre arbre sera comme s’il avait eu la jaunisse. Ne vous inquiétez pas. En principe il devrait s’en remettre. S’il est surtout un parasite du poirier et du pommier il pourra aussi s’attaquer au châtaigner et à l’aubépine. Le tigre passe la saison hivernale dans le creux  ou les cavités des arbres. Il trouve également refuge sous les amas de feuilles mortes et sèches Il craint le froid et l’humidité. C’est pourquoi dans les régions froides la survie des tigres sera réduite. Leur mode de vie comprend trois cycles. La première ponte aura lieu dans le courant du mois de mai ce qui permettra aux larves de se nourrir pour atteindre l’age adulte au bout de 3 semaines environ. La seconde ponte aura lieu courant juin / juillet. Quant à la troisième elle se produira en août / septembre et qui sera la période où les dégâts seront les plus importants.       

PRÉVENTION Certaines petites punaises comme la Miride dont sa très grande famille compte de nombreux auxiliaires polyphages pourra vous aider à réguler cette population de parasites. Si le tigre est considéré comme étant un parasite mineur je vous conseille de ne pas le laisser s’installer car il proliférera très rapidement dans les arbres de votre verger. En prévention vous pourrez favoriser la venue de la chrysope qui est un prédateur du tigre. La deuxième solution sera d’effectuer une pulvérisation d’un insecticide naturel à base de pyrèthre dès les premiers symptômes. Effectuez cette opération sur les deux faces du feuillage. Comme déjà indiqué ci-dessus le tigre craint l’humidité. Alors n’hésitez pas à doucher le feuillage le matin très tôt ou le soir très tard. A la fin de la saison automnale voire à l’entrée de la saison hivernale badigeonnez du blanc arboricole sur tous les troncs et sur le début de tous les rameaux de vos arbres fruitiers afin d’empêcher les parasites de les coloniser.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo marc pecheo3

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

1 réflexion au sujet de « Le tigre du poirier »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :