Home » verger » Le mirabellier

Le mirabellier

PRÉSENTATION Le mirabellier est un arbre fruitier qui sera facile à cultiver et à entretenir. Son besoin en eau sera moyen. Il fait partie de la famille des Rosacées qui compte 10 variétés environ. Suivant l’espèce sa hauteur ira de 3 mètres pour les plus petits sujets à 7 ou 8 mètres environ pour les plus grands.

On l’appelle également prunier mirabelles. Il sera très rustique puisqu’il pourra supporter des températures hivernales pouvant atteindre -20°. Il pourra se cultiver dans la quasi totalité de nos régions y compris dans celles qui seront montagneuses jusqu’à 1000 mètres d’altitude. La récolte des mirabelles s’effectuera suivant l’espèce cultivée à partir de la fin du mois de juin et jusqu’à la fin du mois de septembre. Cette dernière pourra commencer à partir de la quatrième année.

PLANTATION Choisissez-lui un emplacement ensoleillé. Il s’adaptera à la plupart des sols. Veillez à ce qu’il soit bien abrité des grands vents. Mais il se développera mieux sur un sol frais et acide. Si vous êtes dans une région chaude choisissez plutôt le mirabellier de Metz. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article  » Comment planter un arbre ou un arbuste ? «  S’il s’agit d’un sujet  en conteneur vous pourrez effectuer sa plantation tout au long de l’année hors période de gel. Mais il a une préférence pour la saison automnale, au tout début de cette dernière si vous habitez dans une région froide afin que son système racinaire puisse bien s’installer avant l’arrivée des grands froids. En région plus douce il pourra être planté jusqu’au mois de novembre. En ce qui concerne les sujets à racines nues sa plantation devra être effectuée impérativement pendant la saison automnale voire hivernale hors période de gel. Dans ce cas vous devrez rafraîchir le système racinaire avec votre sécateur et effectuer un pralinage.  Installez-lui un tuteur assez robuste avant le rebouchage du trou. Tassez bien autour de l’arbre et arrosez-le copieusement dans la cuvette que vous aurez prévue à cet effet. A noter que lorsque la plantation sera terminée vous devrez rabattre l’arbre d’une trentaine de centimètres pour ne conserver que 3 ou 4 rameaux. La reprise n’en sera que plus facile.

ENTRETIEN Le mirabellier est auto-fertile mais il produira d’avantage s’il est accompagné d’un autre prunier comme par exemple une reine-claude de Chambourcy. Vous devrez continuer à effectuer régulièrement des apports d’eau pendant les deux premières années surtout pendant les périodes chaudes de la saison estivale. Pendant la saison hivernale diminuez les arrosages (une fois par mois devrait suffire). Si votre sol  est mal drainé attention de ne pas l’arroser avec excès. A partir de la troisième année les arrosages ne seront plus nécessaires sauf en cas de chaleur caniculaire prolongée. Vous devrez maintenir le pied du mirabellier bien propre car il ne supporte pas la concurrence des autres végétaux qui pourraient se développer spontanément. Paillez-le. Ça limitera la pousse de ces derniers et diminuera l’évaporation d’eau. Les apports nutritifs ne seront pas nécessaires si votre sol est assez profond. Cependant un apport d’engrais naturel potassique comme par exemple du Patentkali favorisera sa fructification. Avant sa première fructification vous devrez effectuer une taille de formation pendant la saison hivernale hors période de gel et qui devra être réalisée pendant les 3 premières années. Quant à la taille de fructification elle devra s’effectuer au milieu de la saison automnale. Pour la taille de formation la première année vous devrez choisir le port que vous souhaitez lui donner en décidant de la hauteur de son tronc. La deuxième année vous devrez choisir le nombre et la direction des charpentières. Et la troisième année ce sera le moment de confirmer le choix de la deuxième année en supprimant éventuellement les nouvelles pousses sur le tronc. La taille d’entretien consistera à supprimer des vieux rameaux qui ne produisent plus, éventuellement le bois mort, les branches abîmées ainsi que les gourmands qui pourraient se développer. Quant à la taille de fructification vous devrez tout d’abord éclaircir le centre de l’arbre afin de l’aérer en supprimant les branches qui s’entrecroisent. Ensuite vous devrez maintenir le port que vous lui aurez donné au départ. Le bois de l’année précédente ne devra pas être supprimé car la fructification interviendra sur ce dernier. Et pour terminer supprimez les rameaux qui se seront développés trop bas. Profitez-en pour renouveler les sous-charpentières fruitières. TRÈS IMPORTANT Je vous conseille d’attendre 2 ou 3 ans avant d’exécuter ces opérations de taille. Vous devrez utiliser un coupe-branche ou un sécateur bien affûté et bien désinfecté afin d’éviter de transmettre certaines maladies au mirabellier. Les coupes devront être nettes. Les plaies les plus importantes devront être enduites de mastic cicatrisant.

PARASITES & MALADIES Le mirabellier sera sensible à certaines maladies cryptogamique comme l’oïdium, la moniliose et le coryneum. Il pourra également être attaqué par le carpsocarpe, la cochenille, les pucerons et l’hoplocampe. Je vous conseille de ramasser tous les fruits tombés au sol qui pourrissent afin d’éviter de transmettre à l’arbre la moniliose. Si votre arbre est cultivé dans de bonnes conditions il sera moins sensible à ces maladies.

MULTIPLICATION Le mirabellier est le seul prunier qui pourra se multiplier par semis à l’identique au pied d’origine. Semer un noyau de mirabelle sera extrêmement facile à réaliser et en plus économique. Pour cela à la saison automnale vous devrez enterrer sur quelques centimètres de terre ou de terreaux quelques noyaux de mirabelles. Si  vous êtes dans une région douce vous pourrez effectuer votre semis en extérieur. Afin de les protéger des éventuels rongeurs je vous conseille d’étaler un grillage à  mailles fines sur le semis. Par contre si vous habitez une région froide le semis devra plutôt être effectué à l’abri soit dans des godets ou bien encore dans des petits bacs en polystyrène. Mais dans ce cas il faudra les repiquer individuellement dans des godets remplis d’un mélange de terreaux et de terre de jardin à parts égales. L’année suivante vous obtiendrez des petits mirabelliers que vous pourrez mettre en place en pleine terre au début de la saison hivernale suivante hors périodes de gel. Il faudra que vous patientiez 6 années environ pour pouvoir effectuer votre première récolte.  Étant donné la facilité de cette méthode il sera préférable d’oublier les autres moyens de multiplication comme la greffe, le drageonnage ou le bouturage.

ASSOCIATIONS Le mirabellier pourra être associé avec la tanaisie qui est une plante qui attirera certains insectes comme par exemple la coccinelle ce qui vous permettra d’éloigner les pucerons. Le framboisier sera également le bienvenu car il s’agit d’un arbuste qui est un excellent refuge pour certains insectes auxiliaires. Ces derniers s’attaqueront également aux pucerons qui sont responsables de la sharka. La centaurée attirera aussi tous les prédateurs des pucerons.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  La Quotidienne

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.


4 commentaires

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *