L’astilboides tabularis

PRÉSENTATION L’astilboides tabularis est une plante vivace de grande taille. Cette plante affectionne particulièrement les régions fraîches et ombragées. Sa culture sera très facile et son entretien sera modéré. Son besoin en eau sera plutôt important. Elle fait partie de la famille des Saxifragacées.

Sa hauteur ira d’un mètre pour les plus petits sujets à 1m50 environ pour les plus grands. Elle sera très rustique puisqu’elle pourra supporter des températures hivernales pouvant atteindre -20° voire plus pour certaines espèces. Le rodgersia est son cousin naturel car il s’en approche beaucoup. Il s’agit d’une plante rhizomateuse dont la végétation reprend vie à la saison printanière. Sa floraison apparaîtra au début de la saison estivale (juin/juillet). Ses fleurs auront un ton blanc voire crème.

PLANTATION L’astilboides tabularis est une plante qui pourra se cultiver quasiment dans toutes régions françaises du moment que vous pourrez lui fournir de la fraîcheur comme par exemple en bordure d’un plan d’eau ou bien à l’orée d’une forêt. Si ce n’est pas le cas vous devrez l’arroser copieusement et régulièrement. Évitez les emplacements trop ventés afin de protéger son magnifique feuillage. Son développement sera assez lent au début de son installation. Alors soyez patients. Prévoyez un mètre minimum en tous sens pour qu’elle puisse se développer dans de très bonnes conditions. Un emplacement ombragé voir à mi-ombre sera idéal. Le sol devra être profond, riche, neutre voire acide. Une humidité constante sera nécessaire comme déjà indiqué ci-dessus mais elle ne devra pas être noyée non plus. Un bon drainage sera impératif. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article  » Comment planter les plantes d’extérieur ? «   Vous pourrez également la cultiver dans un très grand bac de 80 centimètres minimum de coté ou de diamètre. Sa plantation devra être effectuée à la saison printanière hors période de gel ou bien au début de la saison automnale.

ENTRETIEN Pendant toute la saison estivale vous devrez l’arroser régulièrement afin de lui maintenir son pied au frais. Comme déjà précisé ci-dessus le sol devra rester en permanence humide sans provoquer une inondation. Laisser se décomposer lentement son feuillage en fin de saison et éventuellement vous devrez nettoyer la souche à la saison printanière avant la reprise de la végétation. Si vous préférez lui conserver un aspect esthétique vous pourrez supprimer le feuillage abîmé au début de la saison hivernale. Parfois des gelées tardives pourront griller et ternir son beau feuillage. Afin d’éviter ce désagrément dès que la végétation aura repris recouvrez la plante d’un voile d’hivernage que vous enlèverez dès que les risques de gelées ne seront plus à craindre. Si l’astilboides tabularis manque d’eau ou est exposée au soleil trop brûlant la plante devrait s’affaisser voire brunir.

PARASITES & MALADIES Parfois nos amies les limaces pourraient s’attaquer aux jeunes bourgeons mais en principe pas au feuillage. Mis à part ça l’astilboides tabularis ne craindra ni parasites, ni maladies.

MULTIPLICATION L’astilboides tabularis pourra se multiplier par division des souches à la saison printanière dès que la végétation reprendra ses droits ou bien encore à la saison automnale. Pour cela je vous conseille d’utiliser une bêche plate bien affûtée afin de séparer des parties de rhizomes possédant un bourgeon minimum voire deux. Rabattez un peu le feuillage de vos différentes divisions obtenues et replantez-les immédiatement soit dans des pots ou bien directement en pleine terre.

ASSOCIATION L’astilboides tabularis pourra s’associer en fond de massif avec le rodgersia, l’hosta ou bien encore avec l’astilbe.

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

4 réflexions au sujet de “L’astilboides tabularis”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :