Le goyavier

PRÉSENTATION Le goyavier est un arbre fruitier qui se cultive essentiellement dans les régions tropicales mais il pourra souvent être naturalisé à condition que votre région ne soit pas froide car il craint les gelées de longue durée. En effet cet arbre fruitier sera très peu rustique puisqu’il pourra supporter à peine des températures hivernales pouvant atteindre 0°. Toutefois certaines espèces pourront supporter des gelées allant de -2 à -5°.

Renseignez-vous auprès de votre pépinière ou de votre jardinerie habituelle afin de vous procurer l’espèce adéquate pour votre région. En fait le goyavier vous procurera les meilleures récoltes si vous êtes dans une région dont les nuits avoisineront une température de 8 à 10° minimum. Sa culture sera très facile et son entretien sera modéré. Son besoin en eau sera moyen. Il fait partie de la famille des Myrtacées qui compte une centaine d’espèces. Sa hauteur ira de 2 mètres pour les plus petits sujets à 10 mètres environ au maximum pour les plus grands. Mais attention certaines espèces sont très invasives comme par exemples celles cultivées à l’Ile de la Réunion. On l’appelle également Goyavier-fraise. Il pourra se cultiver en bac ou bien encore en pot. En région très chaude la récolte s’effectuera toute l’année. Ailleurs elle s’effectuera à la fin de la saison estivale voire pendant la saison automnale.

PLANTATION Choisissez-lui un emplacement ensoleillé voire à mi-ombre. Le goyavier s’adaptera à la plupart des sols qu’ils soient lourds, acides, basiques ou bien encore légers ou humifères. Évitez de le cultiver en bord de mer car il déteste les sols salés. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article  » Comment planter un arbre ou un arbuste ? «   Il devra être planté de préférence au début de la saison printanière hors période de gel et de grosses chaleurs afin que son système racinaire puisse bien s’installer avant l’arrivée de la saison chaude. Sa plantation en bac ou bien en pot devra s’effectuer également à la saison printanière dans un mélange de terreau assez riche, de compost et de sable de rivière. Au fond de votre contenant étalez 2 à 3 centimètres d’épaisseur de billes d’argile afin de faciliter le drainage.

ENTRETIEN En ce qui concerne les cultures en pleine terre effectuez-lui des apports de compost à la saison automnale ce qui permettra au sol de garder sa fertilité. Pour ce qui est des cultures en bac ou bien en pot effectuez-lui des apports d’un engrais naturel à la saison printanière comme par exemple Bactériosol. Pour les arrosages de vos potées attendez que le substrat se dessèche sur 2 ou 3 centimètres minimum avant de lui faire un apport d’eau. Pour vous donner une idée pendant la saison hivernale arrosez-les une fois par semaine et pendant la saison estivale tous les 2 ou 3 jours. Ne mettez jamais de coupelles sous vos potées afin d’éviter de laisser stagner le surplus d’eau. N’hésitez pas à les pailler afin de leur garder de l’humidité et de les protéger pendant la saison hivernale. En ce qui concerne les cultures en pleine terre les arrosages devront être effectués régulièrement la première année le temps que chaque sujet s’enracine correctement. Après les arrosages seront essentiellement utiles pendant les périodes les plus chaudes. Les cultures en pleine terre devront également être paillées. La taille du goyavier devra s’effectuer à la saison printanière afin de lui maintenir un port esthétique. Vous devrez supprimer les rameaux abimés ainsi que d’éventuels rejets qui se seront développés à la base du tronc. Cette opération de taille devra être effectuée tous les 2 ans.

PARASITE & MALADIES Le goyavier s’il est cultivé dans de bonnes conditions sera assez résistant aux parasites et aux maladies. Toutefois il pourra être victime d’acariens comme par exemple l’araignée rouge. Les cochenilles et les pucerons pourront également l’attaquer. A noter que s’il manque d’eau sa floraison pourrait être retardée et ses fruits pourraient tomber au sol.

ASSOCIATIONS Vous pourrez associer le goyavier, l’arbousier, le kiwi, le figuier et le kaki.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  Département de La Réunion

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

15 réflexions au sujet de “Le goyavier”

  1. Salut Jean-Claude,

    je vois que tu as repris du service sur ton blog, et c’est très bien, car il ne faut pas se laisser impressionner par des Mises à Jour intempestives de WP, dont personne n’a rien à faire finalement …

    Mais en fait ma question est la suivante : dans le jardin de ma mère le figuier vient de perdre ses feuilles, ce qui est normal pour la saison . Par contre il a déjà recommencé à faire des fruits, et ils ont ont déjà 3 cm de diamètre environ ! Je n’ai jamais vu ça un mois de novembre !

    Qu’en penses-tu ?

    Merci et bonne soirée en Savoie 🙂

    Répondre
        • Mais c’est certain que l’automne doux qu’il a fait a favorisé une deuxième fructification. S’il avait été taillé chaque année certainement que la deuxième fructification n’aurait pas eu lieu. Déjà que les végétaux sont perturbés par le changement climatique il ne faut pas en rajouter en ne taillant pas.Cette dernière est là pour leur rappeler qu’ils doivent hiberner jusqu’au printemps.

          Répondre
        • Dis moi Walter es ce qu’il serait possible de reprendre nos échanges dans l’article du figuier en faisant des copiés-collés. Je te dis ça car cela pourrait aider certains jardiniers qui n’auront pas l’idée d’aller voir sur l’article du goyavier. Pour cela il faudrait mettre d’abord ton premier commentaire ensuite je mettrais le mien et ainsi de suite pour que ça se suive bien. J’espère que mon explication est assez claire. Désolé j’aurais dû te le dire avant.

          Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :