La glycine

PRÉSENTATION La glycine est un arbuste grimpant qui a un fort pouvoir de décorer certains espaces par sa végétation florale en cascade et abondante. Sa culture sera très facile et son entretien sera modéré. Son besoin en eau sera moyen. Elle fait partie de la famille des Fabacées.

Sa hauteur ira de 2 mètres pour les plus petits sujets à  environ 10 mètres et parfois beaucoup plus pour les plus grands. Elle sera très rustique puisqu’elle pourra supporter des températures hivernales pouvant atteindre -15°. Attention la glycine est toxique. Ne consommez jamais ses fruits cosses et graines comprises. Sa floraison s’étalera du mois d’avril au mois d’aout. Ses fleurs pourront suivant l’espèce avoir des tons différents. Cela ira du blanc au rose en passant par le violet. La glycine aura une place de choix pour décorer une façade, un grillage, un mur ou bien encore une pergola. Je vous conseille de lui installer un solide support car pendant son développement elle risque de tordre ou du moins endommager ce dernier. Ne vous inquiétez pas si votre glycine fleurit 2 ou 3 ans après sa plantation.

PLANTATION La glycine s’accommodera de la plupart des sols sauf ceux qui sont calcaires. Sa préférence ce sera un sol léger plutôt sableux et légèrement acide. Ceux qui sont pauvres et secs pourront lui convenir. Évitez de la cultiver sur un sol trop riche car vous risquerez d’obtenir un développement de son feuillage de manière trop important au détriment de sa floraison. Choisissez-lui un emplacement ensoleillée abrité des grands vents comme par exemple ceux provenant du nord. Il faut savoir que la glycine doit avoir 6 heures d’ensoleillement minimum par jour. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article  » Comment planter un arbre ou un arbuste ? «   Elle devra s’effectuer soit à la saison printanière hors période de gel et de grosse chaleur ou bien encore au début de la saison automnale. Sa végétation sera en règle générale très rapide car elle sera capable de se développer de 2 mètres en une seule année. Vous pourrez éventuellement la cultiver en bac ou bien en pot. Mais dans ce cas elle sera moins robuste qu’une plantation en pleine terre.

ENTRETIEN La glycine ne vous demandera pas énormément d’entretien. Pendant les 3 premières années de sa plantation en pleine terre vous devrez l’arroser régulièrement surtout pendant les périodes chaudes de la saison estivale voire printanière afin de lui assurer un très bon enracinement. En cas de grosse canicule les apports d’eau devront s’effectuer tous les 4 ou 5 jours pour les cultures en pleine terre et tous les jours pour les cultures en bac ou en pot. La glycine n’a pas besoin d’être fertilisée pour la raison déjà expliquée ci-dessus (ne pas favoriser le feuillage au détriment de la floraison). Si vous pouvez supprimer les fleurs fanées faites le car les graines sont toxiques comme déjà indiqué précédemment. La taille de la glycine pourra s’effectuer plusieurs fois dans l’année car elle adore ça. La floraison sera plus importante. Mais vous pourrez également la tailler de telle manière qu’elle devienne pourquoi pas un arbre en isolé.

PARASITES & MALADIES La glycine pourrait être attaquée par la cochenille, les pucerons qui pourraient faire apparaitre la fumagine qui est une maladie cryptogamique. Elle pourra être également victime de la chlorose si votre sol est trop calcaire. C’est pourquoi il faudra que vous évitiez de la cultiver sur un sol de cette nature comme déjà indiqué ci-dessus. L’otiorhynque pourra aussi attaquer la glycine.

 

MULTIPLICATION La glycine pourra se multiplier par marcottage à la saison printanière ou bien à la saison automnale. Ce sera la méthode la plus intéressante et adaptée en effectuant le marcottage par couchage. De cette manière vous devriez obtenir de bons résultats. Pour cela vous devrez effectuer une saignée d’une dizaine de centimètres près du pied mère. Vous devrez choisir un rameau en bonne santé se trouvant dans la partie basse de l’arbuste. Couchez ce dernier dans la saignée que vous avez effectué en ayant pris soin de faire une incision sur l’écorce et en supprimant le feuillage de la partie enterrée que vous bloquerez avec un crochet ou encore mieux avec un U métallique et faites remonter le reste du rameau en le fixant à un solide tuteur. Ensuite rebouchez la saignée avec un mélange de tourbe et de sable à parts égales. Arrosez copieusement en gardant le sol humide sans pour autant l’inonder. Vérifiez à la saison printanière ou à la saison automnale suivante si l’enracinement s’est bien effectué. Si l’opération est réussie vous pourrez sevrer la marcotte en sectionnant le rameau qui le relie au pied mère. Avec une bêche plate prenez la motte en effectuant un cube. Et pour terminer plantez-la ailleurs en prenant bien soin des jeunes racines.

ASSOCIATIONS La glycine pourra être associée au cytise, à l’euphorbe, à l’iris et au céanothe.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo newsjardintv

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

 

 

7 réflexions au sujet de “La glycine”

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience ou tout simplement échanger. A bientot !!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :