Le puceron

Aphids damage roses

PRÉSENTATION Le puceron est un petit insecte piqueur-suceur de sève. Il fait partie de la grande famille des Aphidoidea. Les jardiniers le connaissent bien car il envahit par colonies la plupart des végétaux que ce soit au potager, au jardin d’agrément ou encore au verger.

Suivant l’espèce il aura une taille allant de 2 à 4 millimètres. En règle générale le puceron sera vert, laineux ou bien encore noir. Certains, moins nombreux, possèdent des ailes afin de pouvoir sauter d’un végétal à l’autre. Il en existe des centaines d’espèces.

Quasiment toutes les espèces arriveront à survivre pendant la saison hivernale sous forme d’œuf qui la plupart du temps seront pondus dans le sol. Ces derniers écloront à la saison printanière pour commencer à former de nombreuses colonies qui seront aidées principalement par les fourmis qui se nourriront de leur miellat (suc rejeté par l’anus des pucerons). Ces dernières vont jusqu’à les défendre contre les auxiliaires qui pourraient s’approcher de trop près. Ils seront responsables de la maladie cryptogamique que l’on appelle Fumagine.

PRÉVENTION Alors un conseil, luttez tout d’abord naturellement  contre les fourmis en cultivant par exemple de la lavande un peu partout dans votre potager, votre jardin d’agrément ou bien dans votre verger. De cette manière vous éloignerez les fourmis ou du moins leur population sera moins nombreuse et permettront aux auxiliaires de travailler sans être trop dérangés. La coccinelle (en étant un peu patient) vous en débarrasseront au bout de quelques semaines. Incorporez également dans votre jardin des syrphes et des chrysopes qui sont également d’excellents prédateurs des pucerons.  Il y a aussi la solution d’effectuer des pulvérisations de savon noir.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  Le Jardin d’Emerveille

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

4 réflexions au sujet de “Le puceron”

        • Tu verras ce système est vraiment super. Es ce que tu as pris un système d’éclairage qui fait les deux (germination et croissance) car maintenant ils font ce genre de lampe horticole. ça t’évite d’avoir deux sortes de lampes. Quand tu as fait ton semis il faut approcher le maximum les lampes du substrat sans que ces dernières le touche. Vaporiser régulièrement le substrat est impératif sans pour autant créer l’inondation afin qu’il ne se dessèche pas trop. En principe j’effectue une vaporisation en milieu de matinée et une autre en fin de journée de manière plus légère juste avant de mettre mes lampes en fonctionnement pour la nuit. Je laisse mes lampes éteintes pendant la journée et je les allume pour la nuit afin de bénéficier du tarif nuit. J’espère que mes explications sont assez claires.
          Es ce que tu pourrais m’envoyer une photo de cette serre car je ne savais qu’ils faisaient ce genre d’article. J’aimerais savoir comment ça se présente.
          Mes semis de poivrons et d’aubergines ont été effectués début novembre et je les ai repiqués en godet le 26 novembre. Quant aux tomates j’ai effectué le semis dimanche dernier. D’ici 10/15 jours je pourrais peut être les repiquer en godets.

          Répondre

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience ou tout simplement échanger. A bientot !!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :