Le darmera peltata

PRÉSENTATION Le darmera peltata est une plante vivace très vigoureuse qui se plaira sur les sols humides. Sa culture sera très facile ainsi que son entretien. Son besoin en eau sera important. Il fait partie de la famille des Saxifragacées. Sa hauteur ira d’une cinquantaine de centimètres pour les plus petits sujets à plus d’un mètre pour les plus grands.

On l’appelle également Peltiphyllum peltatum. Il sera très rustique puisqu’il pourra supporter des températures hivernales pouvant atteindre -15°. Sa floraison sera printanière et s’étalera du mois de mars au mois de mai. Ses fleurs seront teintées de rose et de blanc. Il s’agit d’une plante rhizomateuse qui se plait beaucoup le long des plans d’eau.

PLANTATION Choisissez-lui un emplacement à mi-ombre voire à l’ombre sur un sol plutôt lourd, constamment humide et assez riche Mais en règle générale il s’adaptera à la plupart des sols du moment qu’il ne soit pas exposé sur une au soleil direct trop brulant et que son pied soit bien frais. Si vous êtes dans une région froide il sera préférable de le cultiver à l’abri afin que les éventuelles gelées tardives ne grillent sa floraison. Prévoyez-lui un emplacement assez grand car au bout de quelques années il va former une très belle touffe imposante. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article  » Comment planter les plantes d’extérieur ? «  Cette dernière devra s’effectuer de préférence à la saison printanière hors période de gel et de grosse chaleur. Si vous habitez dans une région douce vous pourrez effectuer sa plantation au début de la saison automnale afin que son système racinaire puisse bien s’installer avant l’arrivée du froid de la saison hivernale. Chaque sujet devra être espacé d’une soixantaine de centimètres voire plus si vous pouvez.

ENTRETIEN Le volume de son feuillage dépendra de l’humidité dont il disposera. C’est pourquoi il faudra que vous l’arrosiez très régulièrement. Pendant la saison estivale les arrosages devront être copieux afin que ses feuilles puissent bien se développer. N’hésitez pas à le pailler afin de limiter l’évaporation et de garder de la fraicheur à son pied. Au début de la saison printanière faites-lui un apport de compost bien décomposé. Pendant la saison hivernale le darmera peltata disparaitra. Vous devrez maintenir propre son emplacement afin d’éviter la pousse d’herbes spontanées. Couvrez ce dernier avec un bon paillis ce qui évitera ce problème et sa floraison printanière n’en sera que plus belle. Afin que votre darmera peltata ne soit pas inesthétique vous devrez supprimer son feuillage sec.

PARASITES & MALADIES Le darmera peltata sera résistant aux parasites ainsi qu’aux maladies.

MULTIPLICATION Le darmera peltata pourra se multiplier par semis soit à la saison printanière ou bien à la saison automnale. Les graines utilisées devront être récentes. Pour cela vous devrez effectuer votre semis en caissette en polystyrène ou tout autre contenant sous châssis froid et ensuite vous devrez repiquer dans des godets les petits plants quand ils seront manipulables. Quand chaque sujet sera assez robuste ce sera le moment de les mettre en place en pleine terre à la saison printanière ou bien à la saison automnale suivante. Mais attention dans ce cas il vous faudra patienter plusieurs années pour obtenir de belles touffes.

Le darmera peltata pourra également se multiplier par division à la saison printanière hors période de gel et de grosse chaleur ou bien encore au début de la saison automnale. Pour cela vous devrez déterrer les rhizomes et couper des morceaux de ces derniers en prenant bien soin d’avoir des yeux sur chaque morceau. Si vous habitez dans une région froide il sera préférable de les planter sous châssis le temps qu’ils puissent s’enraciner dans de bonnes conditions avant de les planter définitivement à l’emplacement que vous souhaitez. Si vous habitez dans une région douce vous pourrez effectuer cette opération directement en pleine terre.

ASSOCIATIONS Le darmera peltata pourra être associé avec le scirpe, le pétasite, la primevère du Japon, l’anémone, la ligulaire, l’astilbe et le jonc.

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience ou tout simplement échanger. A bientot !!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :