Le panicaut

PRÉSENTATION Vous connaissez certainement le chardon bleu des Alpes qui est l’espèce de panicaut la plus connue. Il s’agit d’une plante vivace sauvage. Sa culture sera très facile ainsi que son entretien. Son besoin en eau sera faible.

Il fait partie de la famille des Apiacées qui compte plus de 200 espèces. Sa hauteur ira d’une vingtaine de centimètres pour les plus petits sujets à 1m40 environ pour les plus grands. Il sera très rustique puisqu’il pourra supporter des températures hivernales pouvant atteindre -15° et parfois plus. Certaines espèces seront un peu moins rustiques comme par exemple le panicaut à feuilles de yucca qui pourra quant à lui supporter des températures de -7° maximum. Renseignez-vous auprès de votre jardinerie habituelle afin de vous procurer l’espèce adéquate pour votre région. Sa floraison s’étalera du mois de juin au mois de septembre. Ses fleurs pourront suivant l’espèce avoir des tons différents. Cela ira du bleu au blanc, au rose en passant mème parfois par le violet.

PLANTATION Choisissez-lui un emplacement qui devra être impérativement ensoleillé sur un sol de préférence un peu calcaire voire neutre mais surtout bien drainé car le panicaut déteste les sols constamment humides surtout pendant la saison hivernale. Il pourra facilement se cultiver en rocaille ou bien en massif. Il pourra également se développer sur des sols en pente du moment que ces derniers soient pauvres et plutôt secs. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article  » Comment planter les plantes d’extérieur ? «  S’il s’agit de sujets que vous aurez achetés en godets vous pourrez les mettre en place à la saison automnale. Vous pourrez également effectuer les plantations à la saison printanière hors période de gel et de grosse chaleur. Mais dans ce cas il sera impératif d’arroser les jeunes plants pendant la saison estivale le temps qu’ils s’enracinent correctement. Chaque sujet devra être espacé d’une quarantaine de centimètres (pour les espèces de grande taille).

ENTRETIEN Le panicaut ne vous demandera quasiment pas de soins si ce n’est de tuteurer les sujets de grandes tailles surtout ceux qui seront exposés sur un emplacement venté. S’il est bien enraciné ne l’arrosez pas. Les apports nutritifs seront inutiles.

PARASITES & MALADIES Les jeunes pousses de panicaut pourraient être attaquées par nos amies les limaces. Si le temps est particulièrement chaud l’oïdium pourrait faire son apparition. Si votre sol est mal drainé le système racinaire pourrait éventuellement pourrir. Il sera donc impératif que le sol soit très bien drainé.

MULTIPLICATION Le panicaut pourra se multiplier par semis. Pour cela vous devrez récupérer les graines sur les sujets déjà en place en ayant pris soin par la suite de leurs faire subir une vernalisation.

ASSOCIATIONS Le panicaut pourra être associé avec l’aspérule, l’oreille de souris, le sedum, la joubarbe, le phlox, l’agave, le ciste et la santoline.

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :