L’acanthocalycium

PRÉSENTATION L’acanthocalycium est un tout petit cactus qui vous émerveillera par sa très belle floraison éclatante qui apparaitra suivant l’espèce entre la fin de la saison printanière et le début de la saison automnale. Ses fleurs iront du blanc au jaune en passant par le rose et parfois mème le violet.

Elles couvriront entièrement la plante mais le cactus restera toujours de petite taille. Si vous êtes un collectionneur ce sera une plante que vous devriez cultiver sur une étagère hors de la portée des enfants à cause de ses aiguillons très piquants. D’ailleurs ces derniers sont très décoratifs. Il fait partie de la famille des Cactacées comprenant plusieurs espèces. Sa culture sera facile ainsi que son entretien. Son besoin en eau sera moyen. Sa hauteur ira de 5 centimètres pour les plus petits sujets à une quinzaine de centimètres environ pour les plus grands. Dans les pays européens il sera exclusivement cultivé comme plante d’intérieur.

PLANTATION La culture de l’acanthocalycium devra être effectuée en potée dans une véranda par exemple qui sera un endroit idéal car cette dernière restera suffisamment fraiche pendant la saison hivernale. Évitez impérativement une exposition au soleil trop direct qui le brulerait. Une association avec d’autres plantes d’intérieur le protègera des rayons du soleil. Son rempotage devra être effectué à la saison printanière dans un substrat spécial cactées ou à défaut dans un mélange d’1/3 de terre de jardin, d’1/3 de sable et d’1/3 de tourbe. Pendant la manipulation de votre acanthocalycium vous devrez l’entourer de papier journal que vous replierez en plusieurs bandes assez épaisses. Pensez à utiliser des gants très épais, en cuir par exemple afin de ne pas vous blesser. Et pour terminer étalez-lui en surface du substrat une couche de petits graviers afin que son collet reste toujours au sec.

ENTRETIEN L’acanthocalycium ne vous demandera pas un entretien particulier. Il faudra juste que vous lui effectuiez des apports d’eau surtout pendant sa période de développement c’est à dire pendant les grosses chaleurs de la saison estivale. Pendant la saison hivernale installez-le dans la pièce la plus fraiche et arrosez-le une fois par mois afin que le substrat ne se dessèche pas complètement. Videz la coupelle sous le pot afin d’éviter l’eau stagnante. A la bonne saison vous pourrez le sortir sur un emplacement ensoleillé et le rentrer dès que les températures se rafraichiront.

PARASITES & MALADIES Si votre acanthocalycium est cultivé dans des conditions favorables il ne craindra ni parasites, ni maladies. S’il s’agit d’une culture en véranda ou éventuellement sous serre froide il faudra donner de l’aération à ces dernières surtout par temps très chaud afin d’éviter des attaques d’aleurodes qui se développent si l’atmosphère est sèche et si vos sujets sont trop confinés.

MULTIPLICATION La multiplication est très compliquée pour des jardiniers amateurs. Elle est donc réservée aux professionnels.

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

 

2 réflexions au sujet de “L’acanthocalycium”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :