Le sceau de Salomon

PRÉSENTATION Le sceau de Salomon est une très belle plante vivace de sous-bois qui donnera un aspect sauvage soit à votre jardin d’agrément ou à votre potager. On l’appelle également Herbe aux panaris, Grand muguet, Faux muguet ou encore Grenouillet. Sa culture sera très facile ainsi que son entretien.

Son besoin en eau sera moyen. Elle fait partie de la famille des Liliacées qui compte plus de 40 espèces. Sa hauteur ira de 5 à 15 centimètres pour les plus petits sujets à un mètre environ pour les plus grands. Il sera en général très rustique puisqu’il pourra supporter des températures hivernales pouvant atteindre -20°. Sa floraison à la saison printanière vous surprendra par ses couleurs blanches, vertes ou encore roses.

PLANTATION Choisissez-lui un emplacement de préférence à mi-ombre voire à l’ombre pas trop épaisse car il lui faudra tout de même de la lumière pour pouvoir se développer dans de bonnes conditions. Un emplacement ensoleillé pourra lui convenir à condition que son pied soit au frais. Le sceau de Salomon appréciera d’être cultivé au pied des arbres ou des arbustes. Il s’adaptera à la plupart des sols mais il aura une préférence pour ceux qui seront frais, tourbeux et même sablonneux et dans tous les cas ils devront être drainés parfaitement. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article  » Comment planter les plantes d’extérieur ? «  Cette dernière devra s’effectuer soit à la saison printanière hors période de gel ou bien à la saison automnale. La culture du sceau de Salomon en pot sera également possible. Pour cela vous devrez utiliser un contenant d’une vingtaine de centimètres de diamètre en lui étalant au fond une couche de billes d’argile. Remplissez-le ensuite d’un mélange de compost bien décomposé et de sable. Arrosez-le sans pour autant l’inonder.

ENTRETIEN Le sceau de Salomon ne vous demandera pas un entretien particulier. Si vous constatez son développement un peu lent ne vous inquiétez pas. C’est normal. Il faut lui laisser le temps de s’installer. Vous devrez le maintenir au frais surtout pendant les grosses chaleurs de la saison estivale en l’arrosant sans exagération. Un nettoyage des touffes sera le bienvenu à la saison printanière en supprimant les parties desséchées. A partir du début de la saison printanière et pendant tout son développement durant la saison estivale, je vous conseille de le protéger avec un bon paillage afin que son système racinaire ne se dessèche. Pour cela l’utilisation de la tourbe est un bon moyen de garder un peu de fraicheur. En ce qui concerne les sujets cultivés en potée vous devrez effectuer le rempotage dans le courant du mois de septembre et ceci tous les 3 ans environ. A la saison automnale vous devrez rabattre la souche. A noter que l’espèce hookeri qui est une variété naine ne se taillera pas.

PARASITES & MALADIES Le sceau se Salomon en règle générale ne craindra ni parasites, ni maladies. Toutefois il pourrait être attaqué par nos amies les limaces ainsi que par les aleurodes.

MULTIPLICATION Le sceau se Salomon pourra se multiplier par la division des rhizomes. Pour cela vous devrez vous munir d’un couteau bien affuté et désinfecté pour couper de manière nette les rhizomes que vous mettrez immédiatement en place ailleurs. Faites un apport de compost léger bien décomposé avec du sable à l’emplacement que vous aurez choisi de les cultiver. Arrosez-les avec parcimonie. Évitez impérativement de noyer l’emplacement. Ensuite laissez-les vivre leur vie. 

ASSOCIATIONS Le sceau se Salomon pourra être associé avec l’aspérule, l’actée, le muguet, le cœur de Marie, l’epimedium, la  gyroselle, le brunnera, l’heuchère, l’hosta, l’alchémille, le rodgersia et la luzule.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo Au Jardin

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous. 

8 réflexions au sujet de “Le sceau de Salomon”

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience ou tout simplement échanger. A bientot !!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :