La Dorine

PRÉSENTATION La Dorine est une plante vivace fort intéressante pour couvrir un emplacement semi-ombragé voire ombragé. On l’appelle également Dorine des montagnes, Cresson des rochers, Cresson doré ou bien encore Hépatique des marais. On utilise également son nom latin Chrysosplenium.

Sa culture sera très facile ainsi que son entretien. Son besoin en eau sera plutôt important. Elle fait partie de la famille des Saxifragacées qui compte 3 espèces qui sont détaillées ci-dessous. Sa hauteur ira de 5 centimètres pour les plus petits sujets à une trentaine de centimètres environ pour les plus grands. Elle sera très rustique puisqu’elle pourra supporter des températures hivernales pouvant atteindre -20° environ. Il s’agit d’une plante qui affectionne les pentes des montagnes ainsi que celles des collines. Deux espèces auront une floraison discrète du mois de mars au mois de juillet. Il s’agit de la Dorine alternifolium et de la Dorine oppositifolium. Une troisième espèce fleurira quant à elle pendant à la saison hivernale du mois de décembre au mois de mars. Il s’agit de la Dorine macrophyllum.

PLANTATION Choisissez-lui un emplacement à mi-ombre voire à l’ombre sur un sol humide et humifère. Évitez les expositions ensoleillées, les sols calcaires, secs et pauvres. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article  » Comment planter les plantes d’extérieur ? «  Cette dernière devra s’effectuer à la saison printanière hors période de gel. Cela permettra à la plante de bien s’installer avant l’arrivée du froid de la saison hivernale. Vous pourrez cultiver la Dorine dans les interstices des rochers ou bien encre des murs et des murets. Pour cela vous devrez incorporer un peu de terreau dans ces derniers avant de repiquer chaque sujet. Pour une culture ailleurs effectuez la plantation comme toutes les autres plantes vivaces de milieux humides.

ENTRETIEN Arrosez-la copieusement à sa plantation et vous devrez maintenir de la fraicheur pendant la saison estivale surtout pendant la première année. Par la suite si l’emplacement que vous lui aurez choisi est suffisamment frais les apports d’eau devraient être inutiles. Je vous conseille de surveiller son comportement lorsque vous aurez arrêté de l’arroser. Si besoin faites lui de temps en temps un apport d’eau copieux.

PARASITES & MALADIES Les jeunes pousses de la Dorine pourraient être attaquées par nos amis les gastéropodes.

MULTIPLICATION La Dorine pourra se multiplier par division à la fin de la saison estivale. Pour cela il vous suffira de séparer les stolons émis par la plante.

ASSOCIATIONS La Dorine pourra être associée avec la fougère femelle. Éventuellement elle pourra être cultivée autour de la gyroselle qui disparaitra pendant la saison estivale. Elle recouvrira ainsi l’emplacement laissé libre momentanément. Elle empêchera le développement d’herbes spontanées et vous évitera donc des binages parfois fastidieux.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  Hortus Focus Thetapress

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

 

2 réflexions au sujet de “La Dorine”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :