La felicia

PRÉSENTATION La felicia vous donnera une ambiance exotique dans votre jardin. Il s’agit d’une très jolie plante vivace mais qui sera très gélive car elle supportera des températures hivernale de -4° au maximum et en plus sur une courte durée. Vous serez éblouis par sa magnifique floraison qui s’étalera du mois de juin au mois de novembre. Le ton de ses fleurs ira du blanc au violet ainsi qu’au bleu.

Si elle est cultivée dans une région douce elle pourra continuer éventuellement à fleurir pendant la saison hivernale. Si vous habitez en bord de mer ce sera la plante qu’il vous faudra car elle supporte très bien les embruns marins. On l’appelle également Pâquerette bleue, Marguerite du Cap, Agathéa ou bien encore Aster du Cap. Sa culture sera très facile ainsi que son entretien. Son besoin en eau sera moyen. Elle fait partie de la famille des Astéracées qui compte 80 espèces voire un peu plus. Sa hauteur ira d’une quarantaine de centimètres pour les plus petits sujets à 60 centimètres environ pour les plus grands. Vous pourrez utiliser la felicia en bordure, en rocaille, en bac ou bien encore en pot.

SEMIS & PLANTATION Le semis de la felicia sera plutôt réservé aux professionnels mais si vous avez envie de vous y essayer il devra être effectué sous serre ou éventuellement sous lampe horticole en intérieur afin de garder une température homogène jusqu’à la levée. Ceci dit vous devrez installer la felicia au soleil de préférence sur un sol ordinaire mais impérativement bien drainé. Cette plante a une croissance rapide. Si vous habitez une région méridionale dont les températures ne descendent pas en dessous de -3° la felicia pourra demeurer en pleine terre pendant plusieurs années. Mais par sécurité je vous conseille de la pailler au début de la saison hivernale. Sa plantation devra s’effectuer dans le courant du mois de mai hors période de gel. Pour une culture en pleine terre faites-lui un apport de deux bonnes poignées de compost bien décomposé que vous mélangerez à la terre de rebouchage du trou de plantation. En ce qui concerne une culture en potée étalez-lui au fond de votre contenant une couche de billes d’argile pour faciliter le drainage. Le substrat que vous devrez utiliser devra être composé d’1/3 de terreau, d’1/3 de terre de jardin et d’1/3 de sable. Évitez les coupelles sous vos potées afin d’éviter l’eau stagnante.

ENTRETIEN Vous devrez pincer les jeunes pousses pour provoquer des ramifications afin que la plante gagne en robustesse. Arrosez-la régulièrement pendant le premier mois suivant sa plantation. Les apports d’eau de vos potée devront s’effectuer dès que le substrat est desséché sur une dizaine de millimètres. Afin de conserver à la plante son aspect esthétique vous devrez supprimer les fleurs fanées au fur et à mesure. Cette opération permettra également de favoriser une remontée florale. Si toutefois vous constatez pendant la saison estivale que la plante fleurit un peu moins vous devrez la rabattre d’1/3 environ. Elle devrait recommencer à fleurir soit à la fin de la saison estivale ou bien au début de la saison automnale. Avant l’arrivée du froid les potées seront rentrées dans un local hors gel à une température de 10 à 12°. La felicia se taillera dans le courant du mois d’avril en respectant sa forme naturelle arrondie.

PARASITES & MALADIES La felicia sera très résistante aux parasites et aux maladies.

MULTIPLICATION La felicia pourra se multiplier par bouturage à la saison automnale. Pour cela récupérez des tiges d’une dizaine de centimètres que vous planterez individuellement dans des godets remplis d’un mélange de 50% de terreau et 50% de sable. Au préalable supprimez le bas du feuillage. Rempotez-les 2 ou 3 mois plus tard dans des pots que vous installerez à l’abri jusqu’au mois de mai. La felicia pourra également se marcotter. Parfois elle se marcottera toute seule. Si ce n’est pas le cas effectuez cette opération en buttes ce qui vous permettra d’obtenir un bon nombre de nouveaux sujets. Pour cela il faudra que vous butiez la base des tiges avec un mélange de tourbe, de sable et de terre de jardin en ayant pris soin de laisser dépasser l’extrémité des tiges concernées. Rajouter de ce substrat au fur et à mesure de l’apparition des nouvelles pousses. Effectuez cette même opération si une pluie a mis à mal vos différentes buttes. Arrosez les marcottes par temps sec. Fin septembre voire début octobre vous devriez constater l’enracinement de vos marcottes. Ce sera le moment de les récupérer délicatement à l’aide de votre sécateur bien affuté et désinfecté au préalable. Repiquez-les individuellement dans des godets rempli de 50% de sable et 50% de terreau. Enterrez le jeune système racinaire ainsi que 2 ou 3 millimètres de la tige. Tassez un petit peu pour que toutes les racines soient bien au contact du substrat. Et pour finir arrosez-les. Installez-les sur un emplacement ensoleillé voire à la mi-ombre. Évitez le soleil trop direct. Dès que vous constatez que le substrat se dessèche effectuez un apport d’eau. Au milieu de la saison automnale en novembre par exemple, laissez vos godets dans un local lumineux hors gel. Vous pourrez dans le courant du mois de mai mettre en place définitivement vos nouvelles felicias.

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :