Le jasmin

PRÉSENTATION Le jasmin est un arbuste grimpant qui vous surprendra et en même temps vous émerveillera par sa très belle floraison qui embaumera la parcelle où il sera cultivé. Cette dernière et suivant l’espèce cultivée s’étalera du mois de décembre au mois d’avril comme par exemple le jasmin d’hiver (à ne pas confondre avec le forsythia) pendant que d’autres espèces s’épanouiront du mois de juin au mois de septembre. Comme vous pouvez le constater vous pourrez avoir une floraison quasiment toute l’année à condition de cultiver plusieurs espèces.

Ses tons iront du blanc en passant par le jaune, le rose et même parfois le rouge. Si vous souhaitez une très belle saison pendant la saison hivernale ce sera le jasmin d’hiver qu’il vous faudra. Ce dernier sera d’un très beau jaune qui égayera votre jardin à cette époque où on ne voit pas trop de végétaux fleurir. Sa culture sera très facile ainsi que son entretien. Son besoin en eau sera moyen. Il fait partie de la famille des Oleacées qui compte 200 espèces environ. Sa hauteur ira d’un mètre pour les plus petits sujets à 9 mètres pour les plus grands. Certaines espèces seront assez rustiques puisqu’elles pourront supporter des températures hivernales pouvant atteindre -15° comme par exemple le jasmin d’hiver ou le jasmin de Wallich pendant que d’autres seront moins rustiques  et supporteront des températures de -5° comme c’est le cas du jasmin Stéphanois ou du jasmin d’été. Sa culture en bac ou bien en pot sera possible.

CULTURE Le jasmin devra être installé dans un environnement ensoleillé et à l’abri si possible des vents violents (sauf pour le jasmin d’hiver qui sera plus rustique que les autres). Le sol devra être de préférence fertile et surtout bien drainé. A noter que le jasmin d’hiver sera moins exigeant en matière du sol puisqu’il pourra se développer sur un sol pauvre, légèrement calcaire et même caillouteux. Comme quoi cette espèce a beaucoup de qualités pour pouvoir le cultiver très facilement. Sa plantation pourra être effectuée soit à la saison printanière hors période de gel ou bien encore à la saison automnale. Si vous habitez une région froide préférez une plantation printanière surtout s’il s’agit d’une espèce moins  rustique afin de permettre à son système racinaire de s’installer correctement avant l’arrivée du froid hivernal. Dans le trou de plantation incorporez-y 2 ou trois bonnes poignées de compost bien décomposé. Dès que vous l’aurez planté en pleine terre arrosez-le copieusement. Évitez les zones qui auraient tendance à retenir l’eau. Le drainage devra être toujours parfait. En ce qui concerne une culture en potée, étalez au fond de votre contenant une couche de billes d’argile et n’arrosez jamais en excès car le feuillage risque de jaunir. Si vous avez peur du gel en hiver rentrez-le dans un local lumineux non chauffé et hors gel. Vous le ressortirez à la saison printanière dès que les grosses gelées ne seront plus à craindre.

ENTRETIEN A la saison printanière et au tout début de la saison automnale vous devrez lui faire un apport d’engrais organique naturel comme par exemple Bacteriosol. En ce qui concerne les espèces plus gélives cultivées en pleine terre je vous conseille de les pailler et de les recouvrir d’un voile d’hivernage. Pour ce qui est des potées, le rempotage devra se faire soit à la saison printanière ou bien à la saison automnale. Après chaque floraison le jasmin devra être taillé en supprimant les rameaux les plus anciens, ceux qui seraient abimés ou entrecroisés et éventuellement le raccourcir si vous souhaitez réduire son ampleur. Cette taille permettra à de nouvelles pousses de se développer. En résumé cette opération rajeunira votre arbuste.

PARASITES & MALADIES Le jasmin pourrait être attaqué par les pucerons et la cochenille.

MULTIPLICATION Le jasmin pourra se multiplier par bouturage ou bien par marcottage. Dans le premier cas vous devrez prélever des boutures d’une quinzaine de centimètres de longueur en supprimant les feuilles du bas de moitié environ. effectuez un mélange de tourbe et de sable. Dans des grand godets étalez une couche de gravier afin de faciliter le drainage et remplissez-les du substrat que vous aurez préparé Effectuez un petit trou avec par exemple une tige en bois afin de planter vos différentes boutures individuellement. Tassez bien autour de ces dernières et arrosez délicatement en pluie fine. Installez vos boutures à l’ombre ou du moins à l’abri du soleil direct et du vent. Vous pourrez les mettre en place à la saison printanière suivante. Afin de faciliter l’enracinement je vous conseille de les rouler dans de l’hormone de bouturage. Pour cela faites-les tremper un moment afin que la poudre colle bien à la base des boutures. En ce qui concerne le marcottage repérez un rameau qui se trouve en bas de l’arbuste. Courbez-le et enfouissez-le dans le sol sur une partie de sa longueur en ayant pris soin au préalable de supprimer le feuillage de la partie à enfouir et d’effectuer une incision à l’endroit où vous aurez supprimé le feuillage. Recouvrez votre marcotte avec un mélange de terreau et de sable. Disposez une pierre dessus afin de maintenir votre marcotte bien en contact avec le sol. A la saison automnale suivante vous devrez constater un enracinement suffisant pour le planter ailleurs. Séparez alors  la marcotte obtenue du pied mère pour planter votre nouveau sujet en pleine terre.

ASSOCIATIONS Le jasmin pourra être associé avec le mahonia, la clématite, le pyracantha, le chèvrefeuille et le jasmin étoilé.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  Rustica

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

1 réflexion au sujet de « Le jasmin »

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience ou tout simplement échanger. A bientot !!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :