L’hélénie

PRÉSENTATION L‘hélénie est une plante vivace qui donnera une éclatante décoration dans votre jardin. Vous serez en admiration en ayant sous les yeux un tel décors avec des tons plus chatoyants les uns que les autres. Cela ira du jaune à l’orangé, en passant par le bronze et le rouge. Sa floraison s’étalera du début de la saison estivale jusqu’aux premières gelées. On l’appelle également Helenium qui est son nom scientifique.

Il s’agit d’une plante qui attirera les papillons et les abeilles. Sa culture sera très facile ainsi que son entretien. Son besoin en eau sera moyen. Elle fait partie de la famille des Astéracées qui comprend une quarantaine d’espèces. En fait c’est la petite cousine du rudbeckia. Sa hauteur ira d’une soixantaine de centimètres pour les plus petits sujets à 1m50 environ pour les plus grands. Elle sera très rustique puisqu’elle pourra supporter des températures hivernales pouvant atteindre -15°. Vous pourrez l’utiliser en bordure, en massif ou bien en isolé.

PLANTATION L’hélénie aura besoin de par sa nature un espace bien dégagé et ensoleillé de préférence sur un sol frais et riche mais elle aura la capacité de pouvoir s’adapter aux sols ordinaires même s’ils sont calcaire mais impérativement frais surtout pendant les grosses chaleurs de la saison estivale. Sa plantation devra être effectuée à la saison printanière dans les régions froides et plutôt à la saison automnale dans les régions douces. Dans le trou de plantation faites-lui un apport de 4 ou 5 bonnes poignées de compost bien décomposé. Suivant la hauteur de l’espèce cultivée il faudra que vous prévoyez 40 à 50 centimètres d’espacement entre chaque sujet.

ENTRETIEN Afin de maintenir le sol fertile vous devrez amender ce dernier avec du fumier ou du compost bien décomposé ou à défaut d’un engrais organique naturel comme par exemple le Bactériosol. Dans le courant du mois de mai vous devrez provoquer de nouvelles ramifications et favoriser la floraison en raccourcissant d’une dizaine de centimètre le bout des tiges qui se développent. Arrosez-la régulièrement pendant les grosses chaleurs de la saison estivale. Afin de sauvegarder de la fraicheur à son pied, paillez-la. Vous devrez également supprimer les fleurs fanées au fur et à mesure afin d’obtenir une floraison plus longue. Effectuez cette opération avec un sécateur bien affuté et désinfecté ou bien avec un ciseau. Pour les espèces les plus grandes tuteurez-les. Les espèces d’hélénie à floraison précoces devront être rabattues à la saison automnale juste après la floraison. Quant aux espèces à floraison tardive vous devrez les rabattre à la saison printanière à une dizaine de centimètres du sol afin de permettre aux nouvelles pousses de se développer.

PARASITES & MALADIES L’hélénie ne sera pas inquiété par les parasites ni par les maladies. Seules nos amies les limaces pourraient attaquer les jeunes pousses.

MULTIPLICATION L’hélénie pourra se multiplier par semis. Mais pour obtenir des sujets identiques à l’original il faudra que vous récupériez des graines sur des espèces types ou encore mieux vous procurer des graines reproductibles dont voici la liste ICI. Afin d’avoir une floraison rapidement vous devrez effectuer votre semis en terrine pendant la saison hivernale sous abris de préférence à l’intérieur à une température d’une quinzaine de degrés. Les graines devront être recouvertes de 2 millimètres maximum de terreau. La germination prendra 15 jours à 3 semaines environ. Dès que les plantules seront manipulables repiquez-les individuellement dans des godets. Dans le courant du mois de mai hors période de gel vous pourrez les repiquer en pleine terre. Vous pourrez également effectuer votre semis directement en pleine terre soit à la saison automnale ou bien dans le courant du mois de mai à condition que la parcelle soit maintenue propre afin d’éviter une éventuelle concurrence avec les plantes se développant de manière spontanée. Pensez à marquer l’emplacement du semis. L’hélénie pourra également se multiplier par division. Les espèces qui fleurissent pendant la saison estivales seront divisées à la saison automnale pendant que celles qui fleurissent en automne seront divisées à la saison printanière. Pour cela utilisez votre bêche plate qui devra être bien tranchante afin d’extraire des morceaux de rejet tout autour de la plante mère. Encore mieux, déterrez la plante entière et récupérez tous les rejets autour de cette dernière car ils sont jeunes et vous donneront des sujets robustes. Plantez immédiatement les éclats obtenus qui devront chacun posséder des racines et un bourgeon minimum.

ASSOCIATIONS L’hélénie pourra s’associer avec l’astelia, l’eupatoire, la Suzanne-aux-yeux-noirs, l’aster, la sauge, l’échinacée, le pavot d’Orient, le rudbeckia, l’achillée, la marguerite, l’Hélianthi, le coréopsis, l’agastache, l’Echinops, le phlox, le chrysanthème vivace, l’hémérocalle, le dahlia, l’euphorbe, la plume du Kansas et le kniphofia.

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

4 réflexions au sujet de “L’hélénie”

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience ou tout simplement échanger. A bientot !!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :