L’eupatoire

PRÉSENTATION L’eupatoire est une belle plante vivace qui sera très robuste et très facile à cultiver et à entretenir. Son besoin en eau sera important. Elle fait partie de la famille des Astéracées comme c’est le cas par exemple de la marguerite. Elle compte une quarantaine d’espèces environ. On l’appelle également Herbe à la fièvre car elle est beaucoup utilisée en homéopathie contre la grippe. Elle est utilisé également pour lutter contre le cholestérol comme l’explique la vidéo ci-dessous.

Sa hauteur ira d’une quarantaine de centimètres pour les plus petits sujets à 2 mètres environ pour les plus grands et parfois plus comme par exemple l’Eupatoire pourpre qui pourra atteindre 2m20. Elle sera très rustique puisqu’elle pourra supporter des températures hivernales pouvant atteindre -15°. Sa floraison s’étalera du mois de juillet au mois de septembre. Ses fleurs pourront suivant l’espèce avoir des tons différents. Cela ira du blanc au rose, en passant par le violet. Vous pourrez l’utiliser en fond de massif par exemple où elle adore se développer, en bordure et en isolé. Au jardin potager elle fera merveille par sa décoration et en plus elle accueillera de nombreux insectes comme les abeilles et les papillons.

PLANTATION L’eupatoire affectionnera les emplacements plutôt humides voire marécageux sur un sol lourd et calcaire. Mais elle s’adaptera à la plupart des sols du moment qu’ils ne soient pas trop secs. Installez-la au soleil voire à la mi-ombre. Sa plantation en région douce devra s’effectuer de préférence au début de la saison automnale. Quant aux régions froides vous devrez la planter à la saison printanière hors période de gel et de grosse chaleur. Lors de sa plantation en pleine terre faites lui un apport de compost bien décomposé. Sa culture en bac ou bien en pot sera possible. En fonction de sa taille choisissez-lui un grand contenant. Dans les deux cas, arrosez-la copieusement à sa plantation.

ENTRETIEN L’eupatoire a un inconvénient c’est que si elle n’a pas suffisamment d’eau elle se fanera très rapidement. Alors vous devrez lui maintenir son emplacement toujours humide en lui prodiguant des arrosages copieux et réguliers. Afin de lui garder son pied au frais paillez-la. A la fin de sa floraison vous devrez supprimer toutes les fleurs fanées et la rabattre un petit peu afin de favoriser une seconde montée florale. Quand la souche sera complètement desséchée rabattez-la au ras du sol. Un apport de fumier ou de compost bien décomposé au début de la saison printanière sera le bienvenu. Les potées devront être également paillées. Le rempotage s’effectuera à la saison printanière.

PARASITES & MALADIES L’eupatoire pourra parfois être attaquée par nos amies les limaces au début de la saison printanière. Elle sera également la proie des pucerons.

MULTIPLICATION L’eupatoire pourra se multiplier par semis à la saison automnale en pépinière sous abris comme par exemple sous un châssis. Quand les plantules seront manipulables (8/10 centimètres de hauteur) ce sera le moment de les repiquer individuellement dans des godets. Vous pourrez les planter à la saison printanière suivante ou bien à la saison automnale. L’eupatoire pourra aussi se multiplier par division de la souche. Avec votre bêche-fourche vous devrez sortir complètement la touffe. Coupez-en plusieurs morceaux qui devront avoir chacun des racines et un bourgeon minimum. Mettez en place immédiatement les éclats ainsi obtenus.

ASSOCIATIONS L’eupatoire pourra s’associer avec l’hélénie, la salicaire, la prèle, l’astilbe, l’helianthi, le miscanthus, l’aster, la filipendule et la renouée.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  trekeco survie aventure

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

1 réflexion au sujet de « L’eupatoire »

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience ou tout simplement échanger. A bientot !!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :