Le Calycanthus

PRÉSENTATION Le calycanthus est également appelé arbre aux anémones. Il est très original et mériterait d’être présent dans nos jardins mais malheureusement il est très peu répandu. Sa culture sera assez facile et son entretien sera modéré. Son besoin en eau sera moyen. Il fait partie de la famille des Calycanthacées. Sa hauteur ira d’1m50 pour les plus petits sujets à 2 mètres environ pour les plus grands.

Il atteindra sa taille adulte en règle générale au bout de 5 ans. Sa floraison s’étalera du mois de juin au mois de septembre. Ses fleurs seront rouges. Vous pourrez l’utiliser en bordure, en massif, en isolé et pourquoi pas en haie. Il sera très rustique puisqu’il pourra supporter des températures hivernales pouvant atteindre -15°. Sa croissance sera rapide.

CULTURE Le calycanthus affectionnera des sols profonds, frais, riches en éléments nutritifs et surtout bien drainés pendant la saison hivernale. L’emplacement que vous lui choisirez devra être ensoleillé. Évitez les situations trop venteuses. Le sol devra impérativement être travaillé en profondeur avec votre grelinette. Sa plantation devra s’effectuer à la saison printanière dès qu’il n’y aura plus de risques de gelées. Le trou devra être profond de 80 centimètres minimum et en largeur ce sera 3 fois le volume de sa motte minimum. Enrichissez le trou de plantation en mélangeant du compost bien décomposé à la terre extraite. Une cuvette autour de votre calycanthus sera la bienvenue afin de bien retenir l’eau d’arrosage. Arrosez-le copieusement à sa plantation même s’il pleut. Deux arrosoirs de 10 litres chacun devrait suffire pour chaque sujet.

ENTRETIEN Étant donné que le calycanthus aime les sols frais, un bon paillage sera impératif pour son bon développement. Une bonne couche de compost bien décomposé devrait faire l’affaire et en plus comme il s’agit d’un arbuste très gourmand il se fera un plaisir d’en tirer le meilleur profit. La taille du calycanthus ne sera pas primordiale pour qu’il puisse fleurir. Mais tous les 3 ans environ vous pourrez effectuer une taille de nettoyage en supprimant les rameaux trop  chétifs, le bois mort et les branches abimées. Une aération de l’intérieur sera la bienvenue. Supprimez également quelques rameaux anciens afin de favoriser d’autres départs pour l’année suivante.

PARASITES & MALADIES Le calycanthus ne connait ni parasites, ni maladies qui pourraient nuire à sa bonne santé.

MULTIPLICATION Le calycanthus se multipliera par marcottage à la fin de la saison hivernale. Afin d’effectuer cette opération vous devrez repérer un rameau au bas de l’arbuste et vous devrez obliger ce dernier à se coucher sur le sol à l’aide d’un crochet en forme de U ou bien encore avec une pierre. Un système racinaire devrait commencer à se développer sur la partie du rameau qui sera au contact avec le sol. A la saison printanière de l’année suivante vous devrez séparer la marcotte du pied mère. Avec votre fourche-bêche vous devrez la déterrer avec soins en prenant une belle motte. Certaines fois la reprise sera un peu délicate mais il faudra l’arroser très copieusement pendant au moins le premier mois afin de favoriser la meilleure reprise possible.

ASSOCIATIONS Le calycanthus avec l’amandier, le cœur-de-Marie, la potentille, le pavot oriental, l’heuchère, la salvia ou bien encore avec le lupin.

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

4 réflexions au sujet de “Le Calycanthus”

  1. C’est vrai que cette arbuste ne demande aucun soins particuliers. Mon rouge est couvert de fleurs quant’au jaune il est moins généreux.

    Répondre

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience ou tout simplement échanger. A bientot !!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :