La verveine citronnelle

PRÉSENTATION La verveine citronnelle est un tout petit arbuste qui sera très odorant. En effet, elle aura un parfum de citron qui est très agréable. Chaque jardinier devrait en cultiver au moins un pied dans son jardin. Il s’agit d’une plante très gélive car elle craindra la moindre gelée. Elle supportera des températures de -3° au maximum et de courte durée.

Sa culture sera très facile ainsi que son entretien. Son besoin en eau sera moyen. Elle fait partie de la famille des Verbénacées. Sa hauteur ira d’une soixantaine de centimètres pour les plus petits sujets à un mètre environ pour les plus grands. Elle pourra être utilisée en pleine terre dans votre jardin potager ou bien encore en bac ou en pot surtout si vous habitez une région froide. Ne la confondez surtout pas avec la mélisse et également avec la verveine officinale qui est sa cousine. Il faut savoir que la verveine citronnelle a des propriétés médicinales que nous explique Christophe BERNARD dans la vidéo ci-dessous.

CULTURE Choisissez-lui un emplacement ensoleillé sur un sol plutôt léger, très humifère, frais et surtout bien drainé. Sa plantation devra s’effectuer à la saison printanière dès qu’il n’y aura plus de risques de gelées. En ce qui concerne  sa culture en potée essentiellement pour les régions froides comme déjà précisé ci-dessus, procurez-vous un contenant d’une quarantaine de centimètres de coté ou de diamètre. Au fond de ce dernier étalez une couche de billes d’argile pour faciliter le drainage qui devra être parfait. Effectuez un mélange de 3/4 de terreau et d’1/4 de sable en y incorporant deux bonnes poignées de compost bien décomposé. Que ce soit en pleine terre ou bien en potée arrosez-la copieusement à sa plantation.

ENTRETIEN La verveine citronnelle devra être arrosée régulièrement pendant les 30/45 jours suivants sa plantation. Et ensuite pendant les périodes chaudes de la saison estivale voire pendant la saison printanière et éventuellement automnale s’il fait également très chaud. Effectuez-lui chaque année un apport de compost bien décomposé dans le courant du mois de mars au moment de sa taille. Avant les premières gelées en octobre ou en novembre suivant les régions, paillez-la pour la protéger du froid de la saison hivernale. En ce qui concerne vos cultures en potée, arrosez-les dès que vous constatez que le substrat se dessèche en surface. Évitez de placer des coupelles sous vos potées car la verveine citronnelle déteste d’avoir les pieds dans l’eau. En début de saison estivale vous devrez surfacer ces dernières avec du compost bien décomposé. Rentrez-les pendant la saison hivernale dans une pièce non chauffée à une température 10/15° maximum. Pendant la saison hivernale vous devrez rabattre la plante de moitié environ et ensuite à une quinzaine de centimètres du substrat à la saison printanière quand ce sera le moment de la sortir en extérieur. La taille de la verveine citronnelle devra s’effectuer au début de la saison printanière en supprimant les éventuelles branches mortes, celles qui seraient abimées et en raccourcissant la tige principale à environ trente centimètres du sol. D’autre part tout au long de son développement n’hésitez pas à pincer les extrémités de la plante afin de provoquer un maximum de ramifications. ça vous permettra d’utiliser les parties supprimées.

PARASITES & MALADIES Si votre verveine citronnelle est cultivée en pleine terre ou en potée en plein air elle ne craindra ni parasites, ni maladies. Par contre si elle est cultivée en potée en intérieur, en serre par exemple, elle pourra être attaquée par l’aleurode et l’araignée rouge car il s’agit d’un lieu un peu trop confiné. Afin d’éviter ce problème une aération régulière sera la bienvenue. Effectuez cette opération par temps sec et sans risques de gelées.

RÉCOLTE & CONSERVATION La verveine citronnelle se cueillera  au fur et à mesure de vos besoins à partir de la fin de la saison printanière. Pour sa conservation vous devrez faire sécher les tiges tête en bas dans une pièce sombre, chaude et sans humidité. Effectuez cette opération pendant la saison estivale, mi-juin à fin juillet étant la période la plus propice. Quand le séchage sera terminé ce sera le moment d’effeuiller les tiges pour ne conserver que les feuilles. Pour une bonne conservation entreposez ces dernières dans des boites hermétiques ou éventuellement dans des bocaux ou bien encore dans des sachets en papier kraft. Vous pourrez ainsi conserver votre récolte pendant plusieurs mois.

MULTIPLICATION La verveine citronnelle se multipliera par bouturage du mois de mai au mois de septembre. C’est assez facile à réaliser et en règle générale vous devriez obtenir de bons résultats. Pour cela vous devrez extraire de la plante des tiges d’une dizaine de centimètres de hauteur. Supprimez le feuillage de la partie inférieure de moitié sur chaque tige prélevée. Supprimez également les fleurs s’il y en a. Dans un bac étalez une couche de petits graviers afin d’obtenir un bon drainage. Recouvrez ensuite cette couche d’un mélange de terreau et de sable à parts égales. Égalisez bien votre substrat. A l’aide d’une petite tige, un bâton pour brochettes par exemple, effectuez des petits trous tous les 5/7 centimètres et enfoncez vos différentes boutures jusqu’à la moitié des tiges. Il sera impératif de tasser votre substrat tout autour de vos boutures. Arrosez-les délicatement afin d’éviter de faire des trous. Installez-les à mi-ombre de préférence et surtout à l’abri du vent. Je vous conseille de les surveiller quasiment tous les jours pour vérifier les besoins en eau de ces jeunes sujets. Arrosez-les dès que vous constatez que la surface du substrat se dessèche mais pas avant. Si vous voyez qu’il y a un peu d’humidité patientez avant d’effectuer un nouvel apport d’eau. A partir du mois de novembre vous devrez mettre à l’abri tout ce petit monde soit dans une serre ou une pièce non chauffée. Si vous habitez une région plutôt douce vous pourrez les laisser en extérieur en les recouvrant de feuilles de fougère que vous aurez fait sécher au préalable. Si toutefois vous avez une saison très froide vous pourrez également les recouvrir de papier bulle ou d’un film plastique transparent. Au début de la  saison printanière ce sera le moment de les repiquer individuellement en godets d’une dizaine de centimètres environ de diamètre. Utilisez le même substrat pour effectuer cette opération. A partir du mois de juin ce sera le moment de les plantez définitivement soit en pleine terre ou bien en potée. Si toutefois vous ne pouvez pas les repiquer définitivement dans l’immédiat, sachez que vous pourrez conserver ces boutures deux ans environ à condition de surveiller l’arrosage et éventuellement repiquez-les dans des godets plus grands si leur système racinaire occupe chacune leur motte respective.

ASSOCIATIONS La verveine citronnelle pourra être associée avec le pélargonium, le surfina et l’héliotrope.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo Christophe BERNARD

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

5 réflexions au sujet de “La verveine citronnelle”

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience ou tout simplement échanger. A bientot !!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :