La verveine de Buenos Aires

PRÉSENTATION La verveine de Buenos Aire est une très grande plante vivace mais parfois elle est cultivée en annuelle dans les régions plutôt froides grâce à son développement rapide. On l’appelle également  Verbena bonariensis qui est son nom scientifique. Sa culture sera très facile ainsi que son entretien. Son besoin en eau sera moyen.

Elle fait partie de la famille des Verbenacées. Sa hauteur ira d’un mètre pour les plus petits sujets à 2 mètres environ pour les plus grands. Elle sera rustique moyennement puisqu’elle pourra supporter des températures hivernales pouvant atteindre -10° au maximum. Sa floraison s’étalera du mois de juin au mois d’octobre. Ses fleurs seront de couleur violettes. Vous pourrez l’utiliser en rocaille, en bordure, en massif, en haie, en isolé ou bien encore sur votre balcon ou sur votre terrasse en potée.

CULTURE Choisissez-lui un sol riche, frais, léger et surtout bien drainé sur un emplacement ensoleillé. Évitez si possible une parcelle trop ventée. Il s’agit d’une plante qui donnera de la hauteur à vos massifs par exemple. En bordure elle  aura un très bel effet. Sa plantation devra s’effectuer pendant toute la saison printanière. En pleine terre faites un trou de trois fois le volume de sa motte. En ce qui concerne sa culture en potée, malgré sa hauteur, la verveine de Buenos Aire se comportera très bien si vous la cultivez de cette manière. Choisissez-lui impérativement un contenant le plus profond possible. Sa plantation s’effectuera également à la saison printanière. Procédez de la même manière qu’une plantation en pleine terre. Dans les deux cas, tassez bien autour de la plante et arrosez-la copieusement afin que sa reprise soit assurée dans les meilleures conditions.

ENTRETIEN Vous devrez arroser régulièrement votre verveine de Buenos Aire surtout pendant les 4 ou 5 premières semaines afin de lui laisser le temps de bien s’installer. Après par la suite, elle supportera des périodes de sécheresse. Si toutefois la période caniculaire s’installe dans le temps, un apport d’eau sera le bienvenu. Tout au long de son développement vous devrez pincer l’extrémité des tiges afin de provoquer un maximum de ramifications. Afin de la protéger pendant la saison hivernale paillez-la. En plus cette opération permettra à la plante de pouvoir redémarrer plus rapidement à la saison printanière. En ce qui concerne la culture en potée, arrosez dès que le substrat est complètement desséché en surface. Éviter de mettre une coupelle sous vos potées car la verveine de Buenos Aire déteste les excès d’humidité. Paillez-la comme pour les sujets cultivés en pleine terre. Si vous ne souhaitez pas de semis spontanés, je vous conseille de supprimer les tiges florales fanées au fur et à mesure. Et dans le courant du mois de mars rabattez la plante à une dizaine de centimètres du sol.

PARASITES & MALADIES La verveine de Buenos Aire pourra être attaquée par les pucerons. Cultivez près de cette dernière des capucines ou 2 ou 3 pieds de fèves ou bien encore pulvérisez une solution d’eau additionnée de savon noir. Elle pourra également être contaminée par l’oïdium. Une pulvérisation de purin de prèle sera nécessaire.

MULTIPLICATION La verveine de Buenos Aire pourra se multiplier par semis en récupérant les graines à la fin de la saison estivale voire au début de la saison automnale en secouant les tiges. Étalez un papier journal dessous pour les récupérer. Conservez-les dans des boites hermétiques ou dans des sachets en papier kraft. Vous pourrez les conserver ainsi pendant 3 ou 4 ans à l’abri de l’humidité. Vous aurez la possibilité de la laisser se ressemer toute seule pour ensuite prélever les jeunes sujets en avril/mai voire juin pour les planter ailleurs. Vous pourrez également pratiquer le bouturage à la fin de la saison printanière, en prélevant des tiges d’une bonne dizaine de centimètres. Supprimez une bonne partie du feuillage inférieur de chaque bouture pour ne laisser qu’un minimum de feuilles dans la partie supérieure. Supprimez également les éventuels boutons floraux. Remplissez un pot de terreau pour bouturage et avec une tige, un bâton pour brochette fera l’affaire, effectuez des trous afin d’enfoncer vos boutures de moitié. Avec vos doigts rebouchez tout autour de chaque sujet et tassez. Arrosez et installez tout ce petit monde à mi-ombre. Il faudra que vous mainteniez le substrat humide mais pas gorgé d’eau. 4 à 6 semaines plus tard ce sera le moment de repiquer individuellement chaque bouture dans des godets. Patientez encore 4 semaines pour pouvoir les mettre en place définitivement. Et pour terminer vous pourrez les multiplier également par division au début de la saison printanière. Pour cela déterrez la souche à l’aide de votre fourche-bêche. Partagez cette dernière en plusieurs morceaux et plantez immédiatement les éclats obtenus.

ASSOCIATIONS La verveine de Buenos Aire pourra être associée avec l’adénophore, l’héliotrope, le gaura, la vipérine, l’onagre, l’armoise et l’achillée.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo Jardipartage

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

6 réflexions au sujet de “La verveine de Buenos Aires”

  1. Bonjour
    je m’aperçois qu’il y a plusieurs sortes de verveines . merci Jean Claude .
    c’est bon à savoir je voulais mettre un lien ou je prends mes fleurs et mes plants je ne savais si je pouvais .
    Bonne journée

    Répondre

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience ou tout simplement échanger. A bientot !!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :