Le pavot cornu

PRÉSENTATION Le pavot cornu est une jolie plante vivace mais certaines espèces se cultiveront en annuelle ou bien en bisannuelle. Il aime la sécheresse et le plein soleil. On l’appelle également pavot jaune ou bien encore Glaucium qui est son nom scientifique. Sa culture sera très facile ainsi que son entretien. Son besoin en eau sera très faible.

Il fait partie de la famille des Papavéracées comme c’est le cas du pavot que connaissez bien. Sa hauteur ira d’une trentaine de centimètres pour les plus petits sujets à 90 centimètres voire un mètre environ pour les plus grands. Il sera très rustique puisqu’il pourra supporter des températures hivernales pouvant atteindre -15°. Vous pourrez l’utiliser en rocaille, en bordure ou bien en massif. Très important La racine du pavot cornu est toxique en cas d’ingestion.

CULTURE Le pavot cornu devra être installé impérativement sur un emplacement très ensoleillé dont le sol sera riche, pauvre, caillouteux ou bien encore sableux mais surtout très bien drainé. Il s’adaptera également s’il est calcaire. Le pavot cornu ne supportera pas les transplantations comme c’est le cas pour le coquelicot. Alors je vous conseille de le semer soit à la saison automnale ou bien à la saison printanière le plus clair possible directement en pleine terre en utilisant un terreau pour semis. A la levée, éclaircissez à 35/40 centimètres environ.

ENTRETIEN Si vous cultivez le pavot cornu sur un sol très bien drainé il n’aura besoin d’aucun entretien. Vous devrez juste vous contenter de supprimer les fleurs fanées au fur et à mesure pour que sa floraison se prolonge un maximum.

PARASITES & MALADIES La seule chose que redoute le pavot cornu est l’excès d’humidité d’où l’importance de le cultiver sur un sol parfaitement bien drainé. En dehors de cela, il ne craindra ni parasites, ni maladies.

MULTIPLICATION Le pavot cornu se multipliera par semis spontanés ou bien par semis que vous réaliserez vous-même comme expliqué ci-dessus.

ASSOCIATION Le pavot cornu pourra s’associer avec le bégonia vivace, le cheveux d’ange et le polypode commun.

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience ou tout simplement échanger. A bientot !!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :