Le sorbier

PRÉSENTATION Le sorbier est un bel arbre qui se fera un plaisir d’agrémenter un petit coin de votre jardin. On l’appelle également Sorbier des oiseaux, Sorbier des oiseleurs ou bien encore Sorbus aucuparia qui est son nom scientifique. Sa culture sera très facile ainsi que son entretien. Son besoin en eau sera moyen. Il fait partie de la famille des Rosacées. Sa hauteur ira de 2/3 mètres pour les plus petits sujets à dix mètres environ pour les plus grands.

Il sera très rustique puisqu’il pourra supporter des températures hivernales pouvant atteindre -20°. Il pourra être cultivé jusqu’à 2000 mètres d’altitude. Il aura une durée de vie très importante puisqu’il pourra devenir centenaire voire plus. Il se couvrira de petites fleurs blanches pendant le mois de mai et le mois de juin. Par la suite, pendant la saison estivale vous verrez apparaitre des petites baies qui deviendront rouges à orangés dans le courant de la saison automnale. Ces dernières s’appellent des sorbes qui décoreront son espace pendant une bonne partie de la saison hivernale. C’est un vrai régal pour nos amies les oiseaux. Quand ils sont verts ils sont extrêmement toxiques. Certains jardiniers les cueillent très murs pour en faire des confitures ou bien encore des gelées. Vous pourrez utiliser le sorbier soit en haie ou bien encore en isolé.

CULTURE Choisissez-lui un emplacement de préférence bien lumineux sur un sol riche, frais, légèrement calcaire et surtout bien drainé. Il s’accommodera également des sols argileux voire pauvres. Attention, il craindra les épisodes de sécheresse qui durent trop longtemps. Sa plantation devra s’effectuer de préférence à la saison automnale voire à la saison printanière hors période de gel. Je vous conseille de lui installer un tuteur avant de reboucher le trou de plantation. Évitez de casser  la motte en installant ce dernier. Effectuez un mélange de terre de jardin avec du terreau ou bien du compost bien décomposé à parts égales. Rebouchez le trou tout autour de la motte et du tuteur avec ce mélange. Tassez bien tout autour de l’arbre et pour finir, arrosez-le copieusement.

ENTRETIEN Quand votre sorbier se sera bien enraciné, il ne vous demandera pas énormément d’entretien. En cas de longue sécheresse, maintenez le sol frais en effectuant des arrosages réguliers mais sans excès afin d’éviter d’éventuelles maladies cryptogamiques. Pendant les 4 ou 5 premières années, apportez-lui à la saison printanière 2 ou 3 pelletées de compost bien décomposé afin de favoriser la croissance des jeune sujets que vous aurez planté. Afin de maintenir un peu de fraicheur à son pied, paillez-le surtout s’il s’agit d’un jeune plant. Sa taille ne sera pas obligatoire. Si votre sorbier est encore jeune, contentez-vous de le tailler légèrement pendant la saison estivale juste après sa floraison afin de lui maintenir une belle forme. Évitez de supprimer les gros rameaux au ras du tronc car la cicatrisation sera plus longue. Appliquez après chaque coupe un baume cicatrisant. Ensuite laissez-le vivre sa vie.

PARASITES & MALADIES En règle générale le sorbier sera très résistant aux parasites et aux maladies. Toutefois si la saison est plutôt sèche, il pourra être attaqué par les pucerons, l’araignée rouge, les cochenilles et les larves de tenthrède. Certaines maladies cryptogamiques pourraient également le contaminer comme par exemple le chancre ou bien encore le feu bactérien surtout s’il y a des cas de ce dernier dans les environs. Pour cette dernière maladie, si votre sorbier est atteint, vous devrez l’arracher et le bruler afin d’éviter de contaminer vos autres cultures. Évitez de planter au même emplacement des végétaux sensibles au feu bactérien comme par exemple le lilas, l’aubépine, le pommier, le néflier, le poirier, le nashi, le cognassier et le pyracantha.

MULTIPLICATION Le sorbier se multipliera par bouturage de la mi-mai à la mi-août. Prélevez des tiges d’une quinzaine de centimètres. Supprimez le feuillage de la partie inférieure et plantez-les dans un mélange de tourbe et de sable grossier en ayant pris soin au préalable de les enduire de poudre de bouturage. Quand vos boutures seront bien enracinées ce sera le moment de les mettre en place définitivement hors période de gel. Ces dernières si elles se plaisent à l’emplacement que vous leur aurez choisi, pourront se développer jusqu’à 2 mètres au bout de 2 ans.

ASSOCIATIONS Le sorbier s’associera avec la symphorine, l’arbuste aux bonbons, la spirée, le cotoneaster et le miscanthus.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo Hortus Focus Thetapress

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience ou tout simplement échanger. A bientot !!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :