Le cycas

PRÉSENTATION Le cycas est une plante vivace qui aura un air de famille avec le palmier et qui donnera à votre jardin d’agrément une touche d’exotisme. On l’appelle également  Fougère-palmier ou bien encore Mini-palmier. Sa culture sera en règle générale assez facile ainsi que son entretien. Son besoin en eau sera moyen. Il fait partie de la famille des Cycadacées.

Sa hauteur ira d’1m50 pour les plus petits sujets à 5 mètres environ pour les plus grands. Le cycas, suivant la variété cultivée sera plus ou moins rustique. Par exemple le Cycas rumphii sera très frileux. Il sera à cultiver en extérieur avec des températures ne descendant pas en dessous de 0. Le Cycas circinalis ce sera à peu près pareil que le rumphii. Le Cycas debaoensis pourra supporter des températures hivernales de -4° au maximum. Le Cycas du Japon -6°. Le Cycas bleu sera un peu plus rustique à -10°. Et pour finir le Cycas jaune supportera des températures de -6°. Vous pourrez l’utiliser en bordure, en massif, en haie, en isolé et pourquoi pas en potée surtout si vous habitez une région froide. Attention !! Toute la plante sera toxique. A noter que sa croissance sera assez lente.

CULTURE Suivant votre région vous pourrez planter le cycas en pleine terre comme par exemple dans les régions du sud ou celles qui ont un climat plutôt tempéré (Littoral Atlantique). Ailleurs sa culture devra se faire impérativement dans un bac ou dans un pot à rentrer avant les premières gelées. Choisissez-lui un emplacement très ensoleillé et de préférence abrité sur un sol riche, frais pendant la saison estivale et surtout très bien drainé. Évitez les sols qui retiennent trop l’humidité pendant la saison hivernale. Sa plantation devra être effectuée de préférence au début de la saison automnale et éventuellement à la saison printanière hors période de gel. Si toutefois vous n’avez pas pu le planter à l’abri et si vous êtes dans une région ventée, je vous conseille de le tuteurer pendant les 4 ou 5 premières années, le temps qu’il se soit bien enraciné. En ce qui concerne une culture en potée, le contenant devra être en terre cuite de préférence. Effectuez un mélange de terre de jardin avec du compost bien décomposé et du sable grossier à parts égales. Si vous n’avez pas de compost, remplacez-le par du terreau pour plantation.

ENTRETIEN Le cycas ne vous demandera pas énormément d’entretien. Mais quelques petits soins seront utiles pour le maintenir en bonne santé. Si vous le cultivez en pleine terre, pendant la saison estivale arrosez-le régulièrement sans excès. Pour ce qui est d’une culture en potée, il sera impératif d’attendre que le substrat soit desséché pour effectuer un apport d’eau. Pendant la saison hivernale arrêtez de l’arroser. Si vraiment l’atmosphère est très sèche, un tout petit apport d’eau suffira mais surtout ne le faites pas trop souvent. A chaque saison printanière faites-lui un apport de compost bien décomposé que ce soit en pleine terre ou en potée. Le rempotage du cycas devra s’effectuer tous les 4 ans car il n’apprécie pas d’être changé souvent de contenant. Effectuez cette opération à la saison printanière. Supprimez au fur et à mesure le feuillage desséché à sa base. Je vous conseille de le vaporiser avec de l’eau surtout s’il est à l’intérieur avec une air ambiant plutôt sec. En même temps ça supprimera la poussière et fera ressortir son beau feuillage.

PARASITES & MALADIES Le cycas sera dans l’ensemble très résistant aux maladies. Mais certains parasites pourront l’attaquer comme par exemple l’araignée rouge. Dans ce cas il faudra que vous rafraichissiez l’atmosphère en pulvérisant de l’eau sur son feuillage. La cochenille pourrait également l’attaquer. Ce sera essentiellement les farineuses. Vous devrez constater des tout petits amas blancs genre coton sur le feuillage. Aux premiers symptômes ne tardez surtout pas à agir car elle seront très difficiles à déloger. Pour cela, pulvérisez une huile blanche que vous devriez pouvoir vous procurer en jardinerie. Suivez bien attentivement le mode d’emploi sur l’emballage. Quant aux jeunes pousse du cycas, elles pourront être attaquées également par les thrips. Il s’agit de petits insectes noirs qui montreront le bout de leur nez par temps sec et chaud. Étant donné qu’ils n’apprécient pas du tout l’humidité, je vous conseille de faire prendre une bonne douche à votre cycas le soir. En principe ça devrait les éloigner. Pour cela, utilisez un pulvérisateur.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo TRUFFAUT

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience ou tout simplement échanger. A bientot !!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :