Qu’es ce qu’une butte en permaculture ?

Illustration d’une Hügelkultur en permaculture avec des compagnons. Tomates basilic carottes radis laitues et fleurs comme souci calendula et bourrache

PRÉSENTATION La plupart des jardiniers ont entendu parler des buttes. Certains en ont déjà construit dans leur jardin et d’autres pas du tout soit ils ont peur de se lancer ou bien ils ne connaissent pas. Je vais essayer de vous expliquer.

Tout d’abord il faut que vous sachiez qu’en permaculture les buttes ne sont pas obligatoires. Rappel La permaculture n’est pas un mode de culture mais une philosophie. En fait, il s’agit de concevoir d’une manière générale l’aménagement et l’organisation des parcelles de votre jardin. L’avantage d’une butte c’est que vous serez certain d’avoir un très bon drainage. La construction d’une butte vous permettra de surélever le sol et ce n’est pas un des moindres avantages quand on sait qu’en prenant de l’âge il sera de plus en plus difficile de se baisser. Plus cette dernière sera haute, plus elle sera efficace et plus votre dos vous en remerciera. Si vous avez un sol plutôt ingrat et que vous avez donc du mal à cultiver vos légumes, la butte sera faite pour vous. D’autre part une butte aura l’avantage de se réchauffer plus rapidement à la saison printanière. Le système racinaire de vos plantes se développera dans de meilleures conditions. Et pour terminer, vous pourrez plus facilement arracher vos légumes racines comme par exemple les carottes ou bien les salsifis.

COMMENT RÉALISER UNE BUTTE EN PERMACULTURE ? Pour créer une butte il vous faudra une parcelle formant une bande de 2 mètres de large environ voire un peu plus si vous pouvez car il vous faudra prévoir une allée de chaque coté  pour vous déplacer. La butte devra avoir une hauteur d’une trentaine de centimètres minimum pour une largeur d’1m20 maximum afin que vous puissiez cueillir vos récoltes sans monter sur cette dernière. Prévoyez également un mètre (double si possible), une bonne pioche et une pelle. Voilà pour le matériel. Il faut que vous sachiez qu’au début c’est un peu de travail comme un petit terrassier. Si vous avez déjà planté des asperges vous savez déjà ce qui vous attend.

Tout d’abord il faudra que vous creusiez une tranchée d’une trentaine de centimètres de profondeur en sachant que la butte devra mesurer 1m20 de largeur comme déjà indiqué ci-dessus. La terre extraite, déposez-la au fur et à mesure le long de la tranchée. Elle vous servira un peu plus tard. Les allées pour vous déplacer devront avoir chacune une largeur d’une quarantaine de centimètres minimum. Et oui, vous devrez penser qu’il vous faudra une allée de chaque coté de la butte. Quand votre tranchée sera terminée arrosez-la copieusement.

                        ctendance.fr

Ensuite, déposez au fond de cette dernière toutes sortes de souches, de rondins de bois qu’ils soient morts ou verts. Un mélange des deux serait un bon compromis. Mais attention, vous devrez bien ranger tout ce petit monde. Évitez de jeter vos différents morceau de bois car ils tomberont la plupart du temps n’importe comment. Je vous conseille plutôt de les poser en descendant dans la tranchée. Afin d’éviter de monter et de descendre sans arrêt, il sera préférable de déposer vos différentes souches, rondins… Etc… tout le long de votre tranchée. Vous n’aurez plus qu’à les ranger correctement au fond de cette dernière.

Cette opération terminée, vous devrez continuer à combler la tranchée avec différentes matières organiques que vous aurez sous la main c’est à dire des feuilles mortes, de la tonte de gazon séchée, des copeaux de bois, du brf ou si vous préférez du broyat de rameaux lors d’une taille d’arbres ou d’arbustes. Éventuellement vous pourrez mélanger à toute cette matière organique de la terre qui sera de qualité inférieure. Effectuez un nouvel apport d’eau afin que votre butte conserve une certaine humidité.

Afin que votre butte commence à prendre de la hauteur vous devrez continuer à déposer des matières qui pourront se décomposer assez facilement comme par exemple des feuilles mortes ou toutes sortes de végétaux. Quand la hauteur souhaitée sera atteinte, recouvrez le tout de la terre extraite de telle manière que votre butte devra avoir une hauteur d’une trentaine de centimètres minimum. Si toutefois il vous manque un peu de hauteur, ajoutez un peu de compost mélangé avec du fumier bien décomposé. Arrosez votre butte une dernière fois.

Et pour terminez, paillez-la avec toutes sortes de déchets végétaux ( tonte séchée, sciure, copeaux, déchets de tailles). Recouvrez le tout de paille. Si vous n’avez pas de paille, utilisez des rameaux issus d’une taille que vous aurez effectué. Plus le paillage sera épais, plus votre butte gardera l’humidité et limitera le développement des adventices. Voilà votre butte est terminée. A noter que chaque année, en principe à la saison automnale voire à la saison hivernale il faudra rajouter de la matière car votre butte aura tendance à s’affaisser. Il faudra toujours lui conserver une hauteur d’une trentaine de centimètres, plus si vous le souhaitez. Mais rassurez-vous, vous aurez fait le plus dur du travail en la créant. Par la suite ce sera moins de travail pour l’entretenir.

Sachez qu’il y a d’autres méthodes pour réaliser une butte autofertile en permaculture. Dans la vidéo ci-dessous il vous est expliqué la création d’une butte sans effectuer de tranchée. Mais dans ce cas, il vous faudra avoir de la terre en réserve.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  Baraka Permaculture

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience ou tout simplement échanger. A bientot !!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :