Le camérisier bleu

PRÉSENTATION Le camérisier bleu est une espèce de chèvrefeuille qui se développera en arbuste et qui sera très décoratif. On l’appelle également Chèvrefeuille à baies de miel, Baie de mai, Chèvrefeuille du Kamtchatka, Chèvrefeuille comestible ou bien encore Lonicera kamtschatica qui est son nom scientifique. Sa culture sera très facile ainsi que son entretien.

Son besoin en eau sera important. Il fait partie de la famille des Caprifoliacées. Sa hauteur ira de 0m80 pour les plus petits sujets à 1m50 environ pour les plus grands. Il sera très rustique puisqu’il pourra supporter des températures hivernales pouvant atteindre -40° pour l’arbuste. Quant à ses fleurs, elle seront résistantes jusqu’à -10° environ. Le camérisier pourra être utilisé au potager, au verger, en massif, en isolé, en haie et pourquoi pas en potée. Les baies seront comestibles. Elle seront un peu acidulées. Ces dernières vous permettront de confectionner des confitures ou bien des gelées. De plus, elles possèdent des vitamines dont la B et la C. La baie se récoltera en règle générale dans le courant du mois de mai. Pour vous donner une idée, un camérisier bleu en excellente forme pourra vous donner jusqu’à  6 kilos de baies au bout de 3 ans environ.

CULTURE Le camérisier bleu vit très bien sur un emplacement ensoleillé et un sol plutôt riche en humus, sableux et surtout bien drainé. Évitez les sols calcaires car il déteste cela. Il craindra énormément la sécheresse. Si vous habitez une région chaude, préférez-lui un emplacement à mi-ombre. Sa plantation devra s’effectuer impérativement hors périodes de grosse chaleur et de gel. Cette opération devra donc s’effectuer soit à la fin de la saison hivernale/début de la saison printanière ou bien encore au tout début de la saison automnale. Il sera impératif de l’arroser abondamment juste après sa plantation afin que son système racinaire s’installe dans de bonnes conditions. En ce qui concerne une culture en potée, vous devrez préparer un mélange de terreau de feuilles avec du compost bien décomposé à parts égales. Pensez à étaler des billes d’argile au fond de votre contenant afin d’obtenir un bon drainage. Arrosez la première partie de votre mélange que vous mettrez au dessus des billes d’argile. Ensuite installez votre camérisier bleu au centre et versez le reste du substrat tout autour de la plante. Tassez et arrosez à nouveau.

ENTRETIEN Le camérisier bleu ne vous demandera pas énormément d’entretien. Arrosez-le abondamment et le plus régulièrement possible surtout pendant les périodes chaudes de la saison estivale car comme déjà précisé ci-dessus, il craint la sécheresse. Surveillez à ce que le sol reste toujours un peu humide. Faites-lui un apport de compost bien décomposé en début de chaque saison printanière. Paillez-le afin de conserver à son pied un peu d’humidité qui sera la bienvenue. Sa taille ne pourra intervenir qu’au bout de 3 ans. Intervenez à la fin de la saison hivernale en supprimant chaque année le bois mort, les rameaux abimés et ceux qui seront mal placés ou qui s’entrecroiseront. Effectuez cette opération de telle manière à équilibrer l’arbuste.

PARASITES & MALADIES Le camérisier bleu sera très résistant envers les parasites et les maladies. Parfois il pourra être attaqué par les pucerons.

MULTIPLICATION Le camérisier bleu se multipliera par bouturage pendant la saison estivale. Pour cela, vous devrez prélever des tiges qui se seront développées pendant la saison printanière et qui commenceront à s’endurcir. Leur couleur tirera du vert au marron. Coupez des morceaux d’une quinzaine de centimètres. Supprimez le feuillage inférieur pour ne laisser que quelques feuilles dans la partie supérieure de chaque bouture. Ensuite roulez les parties inférieures de vos boutures dans de l’hormone de bouturage. Ce sera le moment de les planter dans des caissette remplies de terreau et de sable à part égales. A l’aide d’un pulvérisateur humidifiez le substrat. Installez tout ce petit monde dans une pièce chauffée avec une luminosité un peu voilée. Les boutures devraient bien s’enraciner tout au long de la saison hivernale. Maintenez une légère humidité au pied de chaque bouture. Arrivé à la saison printanière repiquez-les individuellement dans des godets afin de les faire forcir. Patientez jusqu’au début de la saison automnale pour les planter définitivement soit en pleine terre ou bien en potées.

ASSOCIATIONS Le camérisier bleu s’associera avec le seringat, le lilas, le Kolkwitzia, l’andromède du Japon, l’abelia, l’ancolie, le gaura, l’astrance, le géranium vivace, l’heuchère et la bugle rampante.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  Perma Locale

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

2 réflexions au sujet de “Le camérisier bleu”

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience ou tout simplement échanger. A bientot !!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :