Le gazon d’Espagne

Armeria maritima – Sea thrift in full bloom

PRÉSENTATION Le gazon d’Espagne est une plante vivace très facile à vivre puisqu’il se contentera d’une exposition ensoleillée sur un sol pauvre. Si sa culture sera facile, son entretient le sera également. Son besoin en eau sera faible. On l’appelle également Œillet de mer ou bien encore Armeria qui est son nom scientifique.

Il sera très rustique puisqu’il pourra supporter des températures hivernales pouvant atteindre -20° et pour certaines espèces jusqu’à -30°. Si vous habitez dans une région très froide, renseignez-vous auprès de votre jardinerie habituelle afin de vous procurer l’espèce adéquate pour votre région. Sa floraison s’étalera du mois d’avril au mois de juillet. Le coloris de ses fleurs ira du rose plus ou moins intense au blanc voire au rouge.Vous pourrez l’utiliser en rocaille, en massif, en bordure, en couvre-sol ou bien encore en potée. Il s’agit d’une plante pour sols secs par excellence.

CULTURE Choisissez-lui un emplacement bien ensoleillé et dans la mesure du possible bien dégagé. Il n’aura pas besoin d’un sol exceptionnel. Un sol pauvre, caillouteux, sablonneux lui conviendra du moment qu’il soit très bien drainé. Évitez ceux qui sont trop riches qui pourraient faire pourrir son système racinaire. Il sera très résistant aux épisodes de sècheresse et venteux. Il supportera les embruns marins. Sa plantation devra s’effectuer à la saison printanière hors période de gel et de grosse chaleur si vous habitez une région froide. Dans les régions plus douces effectuez sa plantation au début de la saison automnale afin que son système racinaire puisse bien s’installer avant l’arrivée du froid hivernal. Si toutefois votre sol est un peu trop lourd je vous conseille d’y incorporer un peu de sable.

ENTRETIEN Comme indiqué ci-dessus, le gazon d’Espagne sera très facile à vivre. En pleine terre vous devrez juste l’arroser les premiers mois de sa plantation. Après, laissez-le vivre sa vie. Les premières années qui suivront vous devrez tenir propre son emplacement afin d’éviter la propagation des herbes qui pourraient le concurrencer. Par la suite le gazon d’Espagne occupera l’espace.

Colourful Sea Pink growing on the Irish coast.

Supprimez au fur et à mesure les fleurs fanées pour lui conserver son joli port compact. En ce qui concerne les cultures en potée, ne laisser jamais se dessécher complètement le substrat. Au début de chaque saison printanière faites lui un apport de compost bien décomposé mélangé avec du Patentkali (engrais naturel riche en potasse).

PARASITES & MALADIES La rouille qui est une maladie cryptogamique pourrait faire son apparition si l’atmosphère est très humide. Si c’était le cas, supprimez les parties atteintes de la plante et brulez-les impérativement afin que cette maladie ne se propage pas aux autres végétaux. Une pulvérisation de purin de fougère aigle pure sera la bienvenue ou bien encore une décoction de prèle diluée à 10%. Plus tôt vous interviendrez, mieux ce sera.

MULTIPLICATION Tout d’abord le gazon d’Espagne se multipliera par semis. Semez-le soit au début de la saison printanière ou bien à la saison automnale. Quand les plantules seront manipulables, repiquez-les individuellement dans des godets. Leur plantation définitive se fera à la saison printanière ou bien à la saison automnale de l’année suivante. Pour les régions froides préférez le printemps hors période de gel et pour les régions plus douces, l’automne sera préférable. Mais attention ce genre de multiplication est parfois aléatoire car cette plante s’hybride très facilement avec d’autres espèces et vous risquez donc d’avoir des surprises. Vous pourrez également le multiplier par division des touffes au début de la saison printanière. Cette méthode est plus sûre afin d’obtenir des sujets ayant les mêmes caractéristiques que le pied mère.

ASSOCIATIONS Le gazon d’Espagne pourra s’associer avec l’aéthionème, l’aster, le coréopsis, l’échinacée, l’achillée, l’ allium moly, le globulaire, l’arabette du Caucase, l’aubriète, la crucianelle, le phlox mousse et le sedum.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  Roué Pépinières

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience ou tout simplement échanger. A bientot !!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :