L’aspérule odorante

             Aspérule douce – fleurs

PRÉSENTATION L’aspérule odorante est une plante vivace qui fait partie de la famille des Rubiacées. On l’appelle également Gaillet odorant, Petit muguet, Reine des bois, Muguet des dames ou bien encore Galium odoratum qui est son nom scientifique. Sa culture sera très facile ainsi que son entretien. Son besoin en eau sera moyen. Sa hauteur ira de 20 à 25 centimètres environ. Il ne faudra pas la confondre avec l’aspérule qui fait partie de la même famille mais qui est une plante pour sols secs car elle craint fortement l’humidité.

Suivant la région que vous habitez sa floraison s’étalera du mois d’avril au mois de juillet. Vous serez émerveillés par toutes ses très jolies petites fleurs blanches en clochettes et parfois étoilées. Elle sera très rustique puisqu’elle pourra supporter des températures hivernales pouvant atteindre -20°. Vous pourrez l’utiliser en rocaille, en bordure, en couvre-sol, en massif, en bosquet et en forêt. Un peu comme la lavande, l’aspérule odorante embaumera votre jardin et éventuellement repoussera certains insectes et en particulier les mites. Elle aura la capacité de vous permettre de faire une liqueur. D’autre part, elle possède des propriétés médicinales comme par exemple elle facilitera l’évacuation de la bile, elle sera antiseptique, dépurative, adoucissante, diurétique, sédative, tonique et pourra faciliter la guérison des plaies. Mais attention de ne pas en consommer trop car cela pourrait vous provoquer des hémorragies et autres complications.

CULTURE L’aspérule odorante devra se cultiver sur un emplacement ombragée voire mi ombragé (surtout si vous habitez une région chaude), dont le sol sera le plus humifère possible, frais, léger et surtout très bien drainé. Ailleurs elle pourra se cultiver sur un emplacement ensoleillé si le soleil n’est pas trop brulant. Évitez impérativement de la cultiver trop près de certaines plantes vivaces qui seraient trop envahissantes car l’aspérule odorante n’apprécie pas la concurrence. Quand elle sera bien installée elle s’en accommodera. Sa plantation devra s’effectuer de préférence à la saison printanière surtout si vous habitez une région froide. Ailleurs où le climat sera plus doux, elle pourra se planter au début de la saison automnale. Vous devrez espacer chaque sujet d’une vingtaine de centimètres minimum. La motte devra être enfoncée dans le trou de plantation de telle façon que cette dernière se retrouve légèrement en dessous du niveau du sol. Ne laissez surtout pas son système racinaire se dessécher. Arrosez-la copieusement juste après sa plantation même si le temps est à la pluie.

ENTRETIEN Le sol devra être maintenu frais le temps que la plante s’installe bien surtout si la saison estivale qui suit est très chaude. Paillez-la afin de conserver suffisamment de fraicheur. Après, vous n’aurez qu’à surveiller son bon développement.

PARASITES & MALADIES En dehors de quelques pucerons qui pourraient apparaitre, l’aspérule odorante sera très résistante aux parasites et aux maladies.

MULTIPLICATION L’aspérule odorante se multipliera par la division des souches soit à la fin de la saison estivale ou bien au début de la saison printanière hors période de gel. Pour cela il vous faudra diviser la plante en plusieurs morceaux. Plantez immédiatement les différents rhizomes obtenus. Effectuez cette opération sur des sujets âgés. Cela vous permettra de renouveler vos aspérules odorantes.

ASSOCIATIONS L’aspérule odorante s’associera très bien avec le cœur-de-Marie, l’ancolie, le corydale, la primevère japonaise, le sceau-de-Salomon, la fougère, le brunnera macrophylla, le gaura et la lavande.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo Autour du Potager

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

1 réflexion au sujet de « L’aspérule odorante »

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience ou tout simplement échanger. A bientot !!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :