Le corydale

PRÉSENTATION Le corydale est une magnifique plante vivace au feuillage persistant qui devrait vous émerveillez par ces différents tons plus beaux les uns que les autres bleu turquoise, or, grenat, ivoire, violet, blanc ou encore rose. On l’appelle également Corydalis spp qui est son nom scientifique. Sa culture sera très facile ainsi que son entretien.

Son besoin en eau sera moyen. Il fait partie de la famille des Papavéracées. Sa hauteur ira d’une dizaine de centimètres pour les plus petits sujets à 60 centimètres environ pour les plus grands. Il sera très rustique puisqu’il pourra supporter des températures hivernales pouvant atteindre -15° minimum. Vous pourrez l’utiliser en bordure, en massif, en forêt et en rocaille.

CULTURE Le corydale devra être installé à la mi-ombre voire à l’ombre pas trop dense sur un sol riche, frais et surtout bien drainé. Évitez impérativement les emplacements trop ventés qui se dessècheraient trop rapidement. Le soleil trop brulant sera également à éviter car il s’agit d’une plante qui craint énormément la sécheresse. Vous pourrez le planter de préférence soit à la saison automnale ou bien à la saison printanière hors période de gel et de grosse chaleur. Arrosez-le abondamment à sa plantation. Il se pourrait que certaines espèces disparaissent au cours de la saison estivale s’il se produit un gros épisode de sècheresse, voire pendant la saison hivernale lors d’un épisode très froid. Si c’était le cas je vous conseille de le repérer avec une tige de bambou par exemple afin que vous évitiez de travailler cette parcelle pendant son absence.

ENTRETIEN Le corydale ne vous demandera pas beaucoup d’entretien. Vous devrez garder le sol toujours un peu humide surtout pendant les périodes chaudes de la saison estivale. Supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure afin de garder son coté esthétique à la plante.

PARASITES & MALADIES Le corydale ne craindra ni parasites, ni maladies. Toutefois les limaces pourraient se délecter des jeunes pousses.

MULTIPLICATION Le corydale pourra se diviser soit à la saison printanière ou bien encore à la saison automnale. Mais cette opération sera très délicate car les tiges seront très fragiles pendant leurs manipulations. Il sera donc préférable de le multiplier par semis en récupérant les graines à la saison automnale que vous devrez semer immédiatement dans des godets remplis d’un mélange de terre de jardin tamisée de préférence et de sable à parts égales. Installez vos godets dans une pièce bien ajourée à une température d’une quinzaine de degrés. La levée devrait avoir lieu au bout de quelques semaines. Alors soyez patient avec votre semis.

ASSOCIATIONS  Le corydale pourra s’associer avec l’aspérule odorante, l’épimédium, le géranium vivace nodosum, la fougère, le sceaux-de-Salomon, le brunnera et l’hosta. Dans une rocaille le corydale se mariera très bien avec le sedum, la linaire et la valériane.

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

2 réflexions au sujet de “Le corydale”

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience ou tout simplement échanger. A bientot !!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :