Le pigamon

PRÉSENTATION Si vous aimez un jardin romantique ce sera le pigamon qu’il faudra que vous cultiviez. Il enchantera et illuminera vos massifs. A lui seul, il sera une véritable attraction dans votre jardin. Il s’agit d’une plante vivace qui aura une croissance rapide. On l’appelle également Thalictrum qui est son nom scientifique. Sa culture sera très facile ainsi que son entretien. Son besoin en eau sera important.

Il fait partie de la famille des Renonculacées comme c’est le cas de l’anémone. Sa hauteur ira d’une quinzaine de centimètres pour les plus petits sujets à 2 mètres environ pour les plus grands. Il sera assez rustique puisqu’il pourra supporter des températures hivernales pouvant atteindre -15° mais sur une courte durée. Sa floraison s’étalera du mois de mai au mois de septembre. Vous resterez en extase devant ses différents tons qui iront du blanc au rose, en passant par la couleur lilas, le jaune et également le violet. Vous pourrez l’utiliser en bordure ou bien en massif.

CULTURE Le pigamon appréciera beaucoup d’être cultivé sur un sol plutôt lourd, acide, riche, frais et surtout bien drainé. Évitez impérativement les sols calcaires. Choisissez-lui un emplacement ensoleillé voire à mi-ombre. Sa plantation pourra être effectuée toute l’année hors période de gel et de grosse chaleur. En règle générale, il sera vendu en godet. Il s’agit d’une plante qui déteste la concurrence des racines des autres végétaux qui pourraient se trouver à proximité. Je vous conseille de laisser un espacement d’une cinquantaine de centimètres minimum avec ces derniers.

ENTRETIEN Afin de garder son pied au frais, paillez-le pendant les périodes chaudes de la saison estivale. A la saison hivernale, recouvrez son pied avec des feuilles mortes ce qui permettra après décomposition d’apporter de l’humus au sol. En cas de forte sécheresse, arrosez-le régulièrement surtout si votre sol se dessèche rapidement. La plante disparaitra pendant la saison hivernale pour réapparaitre à la saison printanière.

                             ecobalade.fr

Je vous conseille d’installer des points de repère lors de sa plantation afin de ne rien cultiver aux emplacements marqués.

PARASITES & MALADIES Le pigamon ne craindra ni parasites, ni maladies.

MULTIPLICATION Le pigamon pourra se multiplier facilement par division de la souche au tout début de la saison printanière quand la végétation redémarre. Il ne sera pas nécessaire de déterrer la plante entièrement. Il vous suffira juste de la soulever légèrement en périphérie à l’aide de votre fourche-bêche en faisant levier. Vous n’aurez plus qu’à extraire quelques rhizomes possédant des bourgeons et des racines. Repiquez les éclats obtenus dans des godets d’une quinzaine de centimètres minimum de coté ou de diamètre. Arrosez-les pour faciliter la reprise. Installez-les sur un emplacement ombragé.  Lorsque vous constaterez un début de reprise, ce sera le moment de les planter en pleine terre. S’ils ne fleurissent pas la première année, n’ayez pas d’inquiétude. Ils fleuriront l’année suivante.

ASSOCIATIONS Le pigamon aura un des plus bel effet associé avec la sanguisorbe, la gunnera, le rodgersia, le pétasite, le sceau-de-Salomon, la filipendule, l’heuchère. le lierre, la bugle, l’aspérule et la pervenche.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  MON JOURNAL DE JARDIN

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

2 réflexions au sujet de “Le pigamon”

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience ou tout simplement échanger. A bientot !!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :