Le sureau noir

Présentation Le sureau noir est un très joli arbuste qui aura une très belle floraison et qui vous permettra d’avoir des fruits qui seront comestibles. Les oiseaux s’en délecteront. Il est très résistant aux parasites et aux maladies et il est en principe très rustique car il pourra supporter des températures hivernales pouvant atteindre -15° voire -18 pour certaines variétés. On l’appelle également l’arbre de judas ou bien encore Sambucus nigra qui est son nom scientifique.

Son entretien sera quasi inexistant et son besoin en eau sera moyen. Il pourra atteindre une hauteur allant de 2 mètres à 5 mètres voire un peu plus s’il se plait à l’endroit où il aura été planté.

CULTURE Le sureau noir pourra se développer sur la plupart des sols du moment qu’ils soient frais. Choisissez-lui un emplacement ensoleillé voire à mi-ombre. A noter qu’il craint le soleil direct.  Malgré qu’il s’adapte à la plupart des sols, il préfèrera ceux qui seront riches et frais. Si vous habitez en bordure de mer sachez qu’il ne craindra pas les embruns. Pour sa plantation, s’il est en conteneur (ce qui sera plus pratique pour vous), je vous conseille de le planter en tout début de la saison automnale (à partir du 20 septembre et ce jusqu’au 30 septembre) pour les régions froides afin de lui laisser le temps de s’enraciner avant l’arrivée du froid de la saison hivernale. Ailleurs effectuez sa plantation en octobre/novembre. Vous pourrez effectuer également sa plantation toujours en conteneur à la saison printanière dès que les gelées ne seront plus à craindre. Pensez à lui installer un tuteur de telle manière à éviter de casser complètement sa motte. Si votre plantation a été effectuée à la saison printanière, je vous conseille de l’arroser régulièrement en prévision des grosses chaleurs estivales. Installez-lui un paillage afin de maintenir le sol frais à son pied. Un conseil Cueillez les fruits quand ils sont bien mûrs autrement ils sont toxiques.

ENTRETIEN Comme déjà indiqué ci-dessus le sureau noir pourra se développer sans aucun entretien. Sa taille ne sera pas obligatoire. Vous devrez supprimer juste le bois mort et éventuellement les rameaux abimés. Si votre sol n’est pas trop pauvre, les apports nutritifs ne seront pas nécessaires. Et si votre sol est suffisamment frais, les arrosages ne seront pas indispensables.

PARASITES & MALADIES Comme déjà précisé ci-dessus, le sureau noir sera très résistant aux parasites et aux maladies. Toutefois il se pourrait qu’une espèce de pucerons l’envahisse. D’autre part, il pourrait être contaminé par la maladie du corail et par l’oïdium qui sont deux maladies cryptogamiques. Mais ce sont des cas extrêmement rares. Si toutefois cela arrivait, une pulvérisation de purin de prèle sera la bienvenue. Effectuez cette opération à 3 reprises à une semaine d’intervalle.

MULTIPLICATION Le sureau noir pourra se multiplier par semis à condition qu’il s’agisse de l’espèce type. Effectuez cette opération à la saison printanière avec les graines que vous aurez récupéré à la saison automnale. Au préalable ces dernières devront subir une période de froid pendant deux mois environ. Très important Vous devrez espacer suffisamment vos graines car dès qu’elles auront germé les jeunes sureaux noirs se développeront très rapidement. Pour vous donner une idée, un sureau noir pourra atteindre une hauteur de 0m80 à près d’un mètre la première année. Le bouturage sera également possible pour toutes les variétés à la saison automnale. Pour cela, vous devrez prélever des tronçons de rameaux aoûtes de l’année en prenant soin qu’il y ait un talon de rameau de l’année précédente. Plantez les boutures obtenues dans des grands godets remplis de 2/3 de bon terreau et d’1/3 de terre de jardin. Vous devrez veiller à maintenir ce substrat constamment humide. Patientez jusqu’à la saison automnale suivante pour les transplanter à leur emplacement définitif en pleine terre. Et pour terminer, vous pourrez pratiquer la division sur toutes les variétés au début de la saison printanière dès que vous constaterez son démarrage végétatif qui sera la bonne période pour effectuer cette opération. Il vous suffira de récupérer des rejets au pied du sureau noir avec un maximum de racines pour chacun d’eux. Rabattez ces derniers un maximum et planter-les individuellement dans des grands godets remplis de 2/3 de terreau riche et d’1/3 de terre de jardin. Maintenez le substrat toujours un peu humide. Patientez jusqu’à la saison automnale suivante voire à la saison printanière pour les planter en pleine terre à leur emplacement définitif.

ASSOCIATIONS Le sureau noir pourra s’associer avec le berbéris et le weigelia. Le géranium vivace, la rose de Noël, l’heuchère pourpre, le crocosmia orangé et l’ancolie auront un des plus bel effet au pied du sureau noir.

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo l’Atelier Sauvage

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

12 réflexions au sujet de “Le sureau noir”

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience ou tout simplement échanger. A bientot !!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :