Mon jardin au 29 janvier 2022

Salut à tous !!

Je viens vous donner un peu des nouvelles de mes futures plantations que je bichonne en attendant de pouvoir les installer en pleine terre. Cette année j’ai un peu forcé sur les fleurs car je ne conçois pas un jardin potager sans cultiver des fleurs.

Je ne vous ai pas mis toutes les espèces que j’ai semé comme par exemple les phlox, les échinacées, les immortelles bractées et les célosias. Je vous montrerais donc le reste dans un prochain article.

Semis d’œillets d’Inde et de sauges de Jérusalem appelé également Phlomis qui est son nom scientifique.

Semis de scabieuses et de soucis.

Voici ci-dessous les différents repiquages dans des godets.

Au fond quelques pieds de tomates cocktail. Au milieu, c’est une scabieuse qui s’est développée très rapidement. Hier je l’ai tuteurée car elle n’arrivait pas à rester droite. Les deux godets au premier plan sont des œillets de poète.

Les tomates Andine.

Deux bacs d’aubergines Avec un pied d’œillet d’Inde au premier plan (deuxième photo).

Au fond, des tomates noires de Crimée et au premier plan 5 godets de Cosmos.

Les cœurs de bœuf.

Une partie des cosmos. Il y en a des simples et d’autres qui sont doubles dans un autre bac.

Les croix de Malte. Deux bacs

Les digitales, deux bacs également.

Deux bacs d’œillets d’Inde sur trois.

Les œillets de poète.

Les sauges de Jérusalem deux bacs.

Les scabieuses deux bacs.

 

Un pied de marguerite du Cap en fleurs. Je ne comprend pas qu’elle soit encore en fleurs pendant tout cet hiver. Il s’agit d’une plante assez frileuse. Elle résiste à des températures de -3° voire -5 au maximum. Nous avons eu des journées avec -7 et -8° et elle se porte très bien. C’est bizarre. La pauvre elle a dû se tromper de saison car normalement elle fleurit du mois de mai au mois d’octobre. Si elle continue comme ça, au mois de mai ça fera un an qu’elle sera en fleurs. Du jamais vu. Quelqu’un aurait une explication ?

Vue d’ensemble.

Voici le prunier qui avait été planté dans le grillage de la clôture et collé avec le jasmin d’hiver. Le voici déplacé. Il va un peu mieux respirer et le jasmin d’hiver également.

Voici l’abricotier planté aussi dans la clôture grillagée, collé au prunier et au jasmin d’hiver. Il a eu du mérite de donner de très bons abricots l’an dernier. Il ne faut pas avoir des idées pareilles pour planter des arbres fruitiers de cette manière. En tout cas tout ce petit monde a été déplacé pour leur plus grand bien.

En ce moment je suis en train de passer de l’huile de lin sur mes planches pour mes carrés. Je vais commencer d’ici la fin de la semaine à les construire. J’ai donc encore pas mal de boulot. Voici quelques photos.

Première couche dilué à 20% avec de l’essence de térébenthine. Il y a 12 planches qui sont terminées. J’en ai encore 16 à faire que j’ai préparé hier.

Troisième couche que j’ai, passé pure. Entre temps j’avais passé la deuxième couche diluée à 10%.

Les 16 planches en attente d’huile de lin.

Cet hiver j’ai taillé le châtaigner que j’ai dans le jardin. J’ai récupéré des morceaux de rameaux assez droit qui vont me permettre de fixer les planches pour mes carré. Comme vous voyez je recycle tout dans mon jardin.

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience ou tout simplement échanger. A bientot !!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :