Le jujubier

                    1000-arbres.com

PRÉSENTATION Le jujubier est un arbre fruitier qui fait partie de la famille des Rhamnacées qui comprend 80 espèces. Fut une époque, il était couramment cultivé dans les régions méridionales. Sa culture sera facile ainsi que son entretien. Son besoin en eau sera faible.

On l’appelle également Dattier chinois, Chichourlier, Guindanlier (qui est son nom provençal) ou bien encore Pomme surette. Sa croissance sera lente. Il sera très rustique car il pourra en règle générale supporter des températures hivernales pouvant atteindre -15/-20°. Il aura une espérance de de vie de 30 ans environ, voire parfois jusqu’à 40 ans. Sa hauteur ira de 5/6 mètres pour les plus petits sujets, pendant que les plus grands  pourront atteindre 10 mètres voire parfois un peu plus. Ses fruits s’appellent jujubes ou dattes chinoises. Vous pourrez utiliser le jujubier dans un verger, en haie ou bien encore en isolé.

CULTURE Choisissez-lui un emplacement ensoleillé sur un sol rocailleux, plutôt calcaire et même pauvre. Il appréciera ceux qui sont légers. Dans tous les cas, il faudra que le sol soit bien drainé. Il s’adaptera assez facilement si ce dernier est sec à moyennement humide.  Il pourra être cultivé en bord de mer car il tolère les embruns marins. Il supportera les périodes de sécheresse mais dans ce cas, son rendement s’en ressentira. Alors si vous avez une période très chaude qui dure, je vous conseille de l’arroser un peu. ATTENTION Si dans votre région les saisons estivales ne sont pas assez longues, le jujubier aura du mal à se développer et donc il aura des difficulté à atteindre son âge adulte. La période propice pour sa plantation sera la saison printanière hors période de gel et de grosse chaleur. Sil s’agit d’une culture dans un verger, espacez chaque sujet de 5 mètres minimum entre les autres arbres et arbustes. Si vous décidez de le cultiver en haie, espacez chaque sujet d’un mètre minimum.

ENTRETIEN Au cours des premières années suivant sa plantation, arrosez-le de façon espacée mais assez copieusement afin d’obliger le système racinaire à se développer en profondeur dans le sol. Quand il sera bien enraciné, installez-lui un bon paillage ce qui vous permettra par la suite de limiter les apports d’eau. ça limitera également le développement de certaines plantes ou herbes folles. Binez le sol régulièrement pendant la saison estivale. Je vous conseille de temps en temps d’enfouir au pied du jujubier un engrais naturel azoté comme par exemple du sang desséché ou bien encore de la poudre d’os. A ce sujet, je vous invite à consulter cet article Engrais et amendements naturels. Concernant sa taille, un élagage assez léger tous les trois ans suffira. Effectuez cette opération dans le courant du mois de mars. Cela vous permettra de supprimer les rameaux mal placés ou qui s’entrecroiseraient. Supprimez également le bois mort. Mais si vous le souhaitez, par soucis d’esthétique, vous pourrez le tailler chaque année comme cela se pratique en Chine.

              agissons-eco.f

RÉCOLTE DES JUJUBES En règle générale, vous pourrez effectuer votre première récolte à la quatrième année et son rendement maximum sera atteint aux alentours de sa quinzième année d’existence.

PARASITES & MALADIES Le jujubier pourra être attaqué par la mouche méditerranéenne qui sera son ennemi principal. Cette dernière pondra ses œufs sous la peau du jujube quand les fruits arriveront à maturité. Si vous constatez que certains fruits sont piqués ou que vous observez des espèces de galeries se former, vous pourrez être quasiment sûr d’être en présence de la mouche méditerranéenne que l’on appelle également Ceratitis capitata. Si vous avez un jour cette mauvaise surprise, il faudra que vous agissiez très rapidement. Tout d’abord, vous devrez supprimer tous les fruits abimés. Brulez-les ou du moins détruisez-les immédiatement. La prévention sera la meilleure méthode afin d’éviter ce désagrément en utilisant des moyens naturels. A la saison printanière, je vous conseille de déposer dans votre jujubier des pièges à phéromones ou bien encore des bandelettes chromatiques engluées jaunes. Cela piègera les mouches méditerranéennes adultes.

MULTIPLICATION Le jujubier  pourra se multiplier par semis en conservant les graines pendant 12 semaines au chaud et ensuite 12 autres semaines au froid dans du sable que vous aurez humidifié. Cette stratification vous permettra d’effectuer votre semis à la saison printanière sous châssis froid. Si vous voulez faciliter la germination, je vous conseille de casser le noyau. Attention, il faudra vous armer de patience car la levée n’aura pas lieu obligatoirement dès la première saison printanière. En effet, cette dernière s’effectuera parfois à la saison printanière suivante. Les jeunes plantules devront être repiqués dans des godets d’une dizaine de centimètres de diamètre que vous mettrez sous châssis afin que tout ce petit monde passe la saison hivernale dans de bonnes conditions. Vous pourrez les installer en pleine terre au début de la saison estivale. Le bouturage sera également possible dans le courant de la saison automnale (novembre) et pendant la saison hivernale (janvier). Pour cela, vous devrez prélever des tiges de rameaux d’une douzaine de mois qui se trouveront à l’horizontale. Coupez-les en dessous d’un œil. Supprimez tout le feuillage de la partie inférieure. Plantez ces dernières dans des grands godets que vous installerez sous châssis froid. Si vos boutures ont commencé à émettre des racines, vous pourrez les mettre en place en pleine terre ou en potée à la saison printanière. Sinon, vous devrez patienter jusqu’au début de la saison automnale. La division sera également possible pendant la saison hivernale en prélevant des drageons que vous devrez planter immédiatement sur l’emplacement que vous lui aurez choisi.

ASSOCIATIONS Le jujubier pourra être associé dans une haie dissuasive avec le berbérisThunbergii, le mahonia aquifolium, l’aubépine et le pyracantha.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo Au Jardin

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

2 réflexions au sujet de “Le jujubier”

  1. Bonjour JC !
    Souhaitant que mon message te trouve en pleine forme.!Une fois de plus,encore,très bon article sur le jujubier…Effet,j’en en avais un;mais alors très déçu…Il était pourtant magnifique;les jujubes toutes piquées par la mouche Méditerranéenne et pour les récoltés,les branches sont remplies d’épines,toutes mes mains en sang….Du coup par colère,je l’ai arraché avec mon tracteur(il avait 3 ans) mais bon toujours faire attention à ce que l’on plante comme arbre! Je me suis trompé d’espèces,j’en sais trop rien,c’est bien dommage,il était si beau….Sincèrement ,je le laisse aux Chinois!!!
    Bonne journée à toi,mon jardinier préféré….

    Répondre
  2. Salut Jef !!
    Il en existe qui sont beaucoup moins sensibles à la mouche méditerranéenne. Tu peux aussi en trouver aussi qui sont très peux piquants. Après tu as les pièges comme j’explique dans mon article. Renseigne toi auprès d’un pépiniériste. Bonne journée à toi aussi !!

    Répondre

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience ou tout simplement échanger. A bientot !!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :