Accueil » Articles publiés par pestoune (Page 2)

Archives d’Auteur: pestoune

Les pommes de terre

 

« Quand vous avez très faim, une pomme de terre n’a pas de peau. »

az2hGÉNÉRALITÉS Tout le monde connait l’histoire de ce tubercule de la famille des solanacées (comme la tomate) venant de la Cordillère des Andes et ramené en Europe par les conquistadors. La pomme de terre servait surtout à l’alimentation des cochons au début et c’est Antoine Parmentier, qui 150 ans plus tard, entreprit une vaste campagne de promotion pour ce tubercule, aujourd’hui le plus cultivé après le riz, le blé et le maïs.

(suite…)

Les choux-navets

gntr.jpgGÉNÉRALITÉS Le chou-navet (croisement entre un chou et un navet) diffère du chou-rave car ce n’est pas une tige renflée qu’il produit mais un renflement à sa racine ressemblant à un navet court avec les feuilles qui partent du collet.

(suite…)

Chou perpétuel Ou chou Daubenton

61964-chou-perpetuel-daubenton-nt-plant-net.jpgPRÉSENTATION Il a été longtemps cultivé comme étant un chou fourragé. Aujourd’hui il a trouvé une place de choix dans la fine cuisine plébiscitée par les grands chefs. Il s’agit d’un des choux les plus faciles à cultiver et en plus il est d’une rusticité lui permettant d’être planté partout.

(suite…)

Le chou Kale

c44d1-chou-kale-pourpre.jpgGÉNÉRALITÉS Le chou Kale ou chou borécole, chou
frisé, chou d’aigrette, chou frangé, ou chou lacinié, est
une variété de chou, à la fois consommé comme
légume et utilisé comme plante ornementale (On le
trouve souvent dans les massifs de fleurs urbains, de
couleur violette foncée ou vertes).

(suite…)

L’artichaut

fjhw
 

« Les artichauts, c’est (…) le seul plat que quand t’as fini de manger, t’en as plus dans ton assiette que quand t’as commencé ! » Coluche

GENERALITES

On ne sait pas grand-chose de ses origines, il semble

   Photo sourcecelestineplays.com

(suite…)

Protection contre les ravageurs

LES FOURMIS

cba11-no2bpassaran.pngLes fourmis ont une grande utilité dans la nature, c’est donc une espèce à préserver mais il faut avouer que dans les jardins, elles peuvent parfois être une plaie. En période de semis lorsqu’elles emmènent vos graines dans ses réserves mais aussi pour sa propension à élever les pucerons qui eux ravagent très vite les cultures.

De même les fourmis dans une maison amènent rapidement des problèmes lorsqu’on les retrouve dans nos réserves alimentaires. Ces petites bêtes bien courageuses sont prêtes à tout pour remplir leur « grenier ». 

(suite…)

Les bienfaits sur notre santé de la menthe

mint-1433826__340La menthe est la plus célèbre des plantes aromatiques pour ses vertus médicinales. La menthe occupe une place privilégiée dans la phytothérapie. 
La menthe est une vivace de la grande famille des lamiacées. Plante rhizomateuse, on la trouve à l’état sauvage sur tous les continents.
Il existe environ 25 espèces différentes pas toujours faciles à identifier car elles s’hybrident facilement. De nombreuses menthes se cultivent aisément et ont même tendance à prendre leurs aises.

(suite…)

Les bienfaits sur notre santé du cerfeuil

chervil-115376__340.jpgLe cerfeuil (Anthriscus cerefolium) est une herbe bisannuelle de la famille des apiacées
(anciennement appelées ombellifères) faisant partie des aromatiques. Il atteint une hauteur de 20 à 60 cm. Ses feuilles sont à long pétiole,   finement divisées ressemblant au persil mais aussi à la dangereuse cigüe. Ses fleurs sont blanches en ombelles.
Son nom signifie « herbe de joie ». 

(suite…)

Le paillage dans votre potager

POURQUOI FAIRE UN PAILLAGE DANS SON JARDIN ?

767878sanstitre1.jpgSi l’on regarde la nature, elle ne laisse jamais le sol nu. Il y a toujours une couverture végétale sur la terre, que ce soit au pied d’un arbre, d’arbuste, dans une plantation quelconque. Cela limite le phénomène d’érosion, de perte de matière organique, la destruction de l’humus par les pluies, le vent, le piétinement, tout en évitant le tassement du sol et l’évaporation de l’humidité.

(suite…)

L’agriculture conventionnelle, la culture bio, la permaculture et l’agriculture naturelle. Comment s’y retrouver ?

AGRICULTURE CONVENTIONNELLE OU AGRICULTURE INTENSIVE

dacha-2699712__340.jpgC’est le moyen de cultiver le plus pratiqué dans le monde.

La culture conventionnelle (ou intensive) recourt à l’utilisation de pesticides issus de la chimie de synthèse (engrais, insecticides, fongicides, désherbants), qui polluent les sols et les nappes phréatiques, tuent les micro-organismes (bactéries, champignons…) les vers diminuant la vie du sol, contribuent à la dégradation des sols et se retrouvent dans notre assiette. La toxicité des pesticides est avérée aussi bien pour la nature que pour les consommateurs.

(suite…)

Les asperges

 

imagesPRÉSENTATION Encore un légume connu depuis l’Antiquité, on le retrouve d’ailleurs sur les fresques égyptiennes. Dans la Grèce antique, l’asperge était dédiée à Aphrodite, déesse de l’amour. Les Grecs lui conféraient de grandes vertus, aphrodisiaque certes mais plus que ça. Ils se sont intéressés aux qualités pharmacologiques de l’asperge. Hippocrate l’utilisait pour soigner les troubles intestinaux et les douleurs de l’urètre.

(suite…)

Où acheter vos graines ?

Je viens de remettre à jour ma publication « Où acheter vos graines ». J’ai ajouté 14 adresses supplémentaires » afin d’étoffer un peu plus votre choix avant de vous décider à commander. Pour certaines ou certains vous n’avez peut être pas encore pris connaissance de cette publication. Pour votre information, tous ces grainetiers et semenciers proposent uniquement des graines reproductibles. Si vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas à me le faire savoir. Je me ferais un plaisir de les ajouter à cette liste. Bonne journée à tous et bonne lecture.

Pour comprendre l’importance de se procurer les graines chez ces grainetiers ou ces semenciers consultez ces deux publications Les graines ne sont pas la propriété des multinationales      Produire ses propres graines, C’est un devoir

Les bienfaits de la lavande dans votre jardin potager

imgserver-34L’extrait fermenté de lavande est un produit qu’on devrait toujours avoir sous la main mais hélas les propriétés venant du plant poussant en méditerranée sont nettement supérieures à celles des plants poussant ailleurs. Il est à la fois insecticide (qui tue les insectes) et insectifuge (qui repousse les insectes).

(suite…)

Les bienfaits du rumex dans votre jardin potager

imgserver-11 (1)Voilà encore une « mauvaise » herbe très envahissante, la plaie des cultivateurs. Mais un trésor pour tous ceux qui possèdent des pommiers et des poiriers, à ramasser au printemps. En effet, hormis le fait que le rumex soit un fongicide, c’est également lui qui aidera les fruitiers à se débarrasser des chancres.

(suite…)

Les bienfaits du sureau noir pour votre jardin potager

imgserverIl y a le sureau noir et le Yèble qui pourra vous servir de traitement au naturel. Les deux sont efficaces mais je trouve plus facilement du yèble et je viens de découvrir que son effet répulsif serait plus efficace que celui du sureau noir.

(suite…)

Les bienfaits de la prêle dans votre jardin potager

imgserver-33.jpgEncore un incontournable comme l’ortie et la consoude. C’est l’un des plus efficaces préventifs aussi bien fongiques, que contre les insectes et en plus c’est un super tonique de croissance pour vos plantes. La prêle est une plante sauvage, extrêmement résistante, y compris au désherbant. Sa richesse en silice en fait un trésor y compris pour soigner le corps humain. C’est cette même silice qui améliore la résistance des plantes aux maladies. Elle est très envahissante donc évitez d’essayer de la planter dans votre jardin. Vous aurez toutes les peines du monde à la contrôler. Je crois même pouvoir dire que vous n’y arriverez pas.

(suite…)

Les bienfaits du genêt dans votre jardin potager

imgserver (5)Le purin de genêt est excellent pour lutter contre la piéride du chou mais aussi contre toute sorte de chenilles et de papillons.

(suite…)

Les bienfaits de la fougère dans votre potager

imgserver-28Il s’agit de la fougère aigle que l’on trouve en forêt. Elle s’utilise en purin pour repousser toutes les espèces de pucerons. Faites fermenter 1 kilo de feuilles de fougère hachées dans 10 litres d’eau de pluie. On peut, pour renforcer son action insecticide, ajoutez des marrons d’Inde en début de fermentation.

(suite…)

Les bienfaits de l’euphorbe épurge pour votre potager

imgserverOn l’appelle aussi l’herbe à taupe car elle est répulsive contre ce petit mammifère qui transforme nos jardins en champ de bataille mais elle est tout aussi répulsive contre les prolifères campagnols.
On se sert des sommités de la plante plus riches en principes actifs.

(suite…)

Les bienfaits de l’ail pour votre jardin potager

imgserver9Ce sont les sulfures de l’ail (les composés soufrés) qui sont les principes actifs. A la fois insecticide et fongicide vous pouvez l’employer soit en décoction, soit en macération huileuse.

Pour la décoction  Écrasez grossièrement environ 100 grammes d’ail en laissant la peau. Mélangez dans un litre d’eau froide et laissez mariner à couvert pendant 24 heures.

(suite…)

Les bienfaits de l’absinthe dans votre jardin potager

absinthe-2022640__3401Il s’agit d’une plante que vous pouvez acheter à repiquer chez le pépiniériste. Ne jamais la mettre dans le compost dont elle bloque la fermentation.

(suite…)

Les bienfaits du purin de feuilles de tomates

imgserver (5)Et oui, la tomate fait un excellent purin très efficace comme répulsif contre la teigne du poireau, la piéride du chou, les altises, les pucerons. Contre les pucerons, elle est aussi insecticide. Pour faire votre extrait fermenté, servez-vous des gourmands (très riches en principes actifs), mais aussi de feuilles à condition qu’elles soient exemptes de toutes maladies.

(suite…)

Les bienfaits du lierre dans votre jardin potager

imgserver (2)Le purin de lierre est un bon répulsif (insectifuge) des insectes au jardin. C’est aussi un insecticide contre les aleurodes, les acariens et les pucerons.

(suite…)

Les propriétés de l’ortie pour votre jardin potager

 

nettle-2564588__340L’extrait fermenté d’orties est le plus connu de tous et sans doute le plus usité. Que ce soit la petite ou la grande ortie, leurs propriétés sont identiques. Ses vertus sont multiples. Outre qu’il sera insecticide contre les pucerons, insectifuge contre les acariens, carpocapse et les pucerons, il fortifiera les plantes, renforcera leurs défenses immunitaires, stimulera la flore microbienne du sol, favorisera la germination et sera un fongicide pour le mildiou, la rouille ou l’oïdium. On se sert de la plante entière avant sa floraison. Elle est riche en azote et en divers minéraux. On l’emploie sous forme d’extrait fermenté à raison d’un kilo d’orties assez finement hachées pour 10 litres d’eau de pluie. tea-3939166__340Laissez fermenter quelques jours en brassant quotidiennement puis filtrez. Dilué à 20 %, il renforce le pralinage des arbres ou arbustes à racines nues et pour la croissance des légumes. Pur, vous pourrez laisser tremper une demi-heure vos semences dedans ou si vous préférez vous pourrez les faire tremper dans l’extrait dilué à 20%. Dans ce cas laissez tremper une douzaine d’heures. Sous forme d’infusion il vous faudra un kilo d’orties dans 10 litres d’eau de pluie. Portez à ébullition. Filtrez. Diluée à 10 % l’infusion a une fonction d’insecticide et d’insectifuge. Par contre son emploi est contre-indiqué sur les plantes de terre de Bruyère.

Pour sa culture je vous invite à consulter cet article « L’ortie »

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

Merci à Brigitte (Pestoune) pour son aide à la création de certains sujets et à Séverine (Sev28) pour les corrections de tous les sujets. Une petite visite sur leur blog serait la bienvenue. Merci pour elles. Blog de Brigitte Image Blog de Séverine Image

Et pour terminer je vous propose cette vidéo Au potager bio – Yannick Hirel

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

Les bienfaits de la bardane dans votre jardin potager

imgserver (2)On le connait sous d’innombrables dénominations dont « Chou d’Ane », « Glouteron »,  « Gobo », « Grappon », « Grande Bardane », « Gratteau », « Gratteron », « Herbe aux Teigneux », « Napolier », « Oreille de Géant », « Peignerolle », « Pignet » et « Rhubarbe du Diable ». Son intérêt réside dans sa concentration en minéraux intéressants magnésie, chaux, potasse… Etc concentrés surtout dans ses racines. 

(suite…)

Les bienfaits de la consoude (purin et décoction) —-> Engrais naturel et plus encore

imgserver (1)La consoude est une plante sauvage qui fait partie des plus grandes alliées du jardinier et donc du potager. Elle est riche en potassium, stimule la croissance et la floraison des plantes, stimule également la flore microbienne du sol, favorise la multiplication et le renouvellement cellulaire.

(suite…)

Mystère des insectes

imgserver (1)

Qui n’a pas eu envie de connaitre comment tous les insectes qui nous entourent dans notre jardin potager ou d’ornement fonctionnent ils. Je vous fais découvrir un article de Pestoune (Blog « Le jardin de mes étoile)

(suite…)

Au secours ! Une invasive !

C’est quoi encore cette plante pas d’chez nous qui pousse partout ? Au secours. Nature lupine nous en dit plus sur les invasives

Nature Lupine

Aujourd’hui je vais prendre des risques invraisemblables, faire preuve d’un héroïsme sans borne, d’une témérité folle, d’un courage inouï (tel un entomologiste qui crierait dans une sortie ornitho « l’étude des oiseaux, c’est bon pour les fiottes !!) car je vais me lancer sur un sujet qui fait « Paul et Mike »

Je vais parler des… plantes invasives (Tadaaa !!)

Alors, je vous vois déjà venir… Non, je ne vous ferai pas la liste complète des plantes invasives ou suspectées de l’être, le tout en fonction des différents types de milieux et aux diverses régions d’Europe (et d’une partie de l’Asie). Je ne décrirai pas non plus les problèmes inhérents à chaque espèce botanique invasive, j’y passerais ma vie… Vous avez internet, servez-vous-en ! (je ne peux pas tout vous dire non plus…). Tout au plus, je vous glisserai quelques liens pour en savoir plus ou pour y réfléchir plus longuement.

Et j’essaierai aussi dans…

Voir l’article original 2 063 mots de plus

Dragons volants

cette jolie chose qui volète devant vous avec des belles ailes nervurées, est-ce une libellule ou une demoiselle ? Vous ne le savez pas, moi non plus mais grâce à notre ami Olivier, elles n’auront plus de secrets pour nous. Enfin presque plus parce que notre ami Olivier a beau fréquenter le beau monde, il n’en reste pas moins qu’on ne lui confie pas tout 😀

Nature Lupine

J’ai beau être animateur nature, j’avoue avoir encore quelques légères lacunes (des gouffres entiers en vérité) dans certaines matières se rapportant à la nature. Notamment concernant l’entomologie et en particulier les papillons et les libellules. Je n’ai jamais étudié les lépidoptères parce que je les trouve ridicules et fragiles, et en plus ils sont emmerdants, ils passent leur jeunesse à bouffer toutes les plantes que j’apprécie dans le jardin (même les orties, ah les enfoirés !) mais les Odonates, eux c’est autre chose…

Au boulot, dans mes marais, une visite guidée spéciale Papillules et libellons (ou l’inverse) est organisée à la fin du mois d’août. Je me suis aussitôt proposé pour servir à la logistique de cette balade (faire le café, nettoyer les chiottes, raconter des blagues, …) pour avoir une excuse pour y participer discrètement.

Mais j’ai un problème… Une sorte de toc… A chaque fois que je vais…

Voir l’article original 3 493 mots de plus

Cécidologue ou « Prince de Galles »

Une galle, nous en avons tous entendu parler. Voici un petit article qui va permettre d’entrer un petit peu dans ce monde étrange. Attention attachez vos ceintures, assouplissez vos zygomatiques et en avant pour cette nouvelle découverte

Nature Lupine

A Jacques Lambinon (1936-2015)…

Je m’arrête au frein à main dans un crissement de pneu sur un parking perdu dans la nature. Un attroupement de badauds se retourne sur moi. On dirait que je ne suis pas si en retard que cela finalement.

Je sors de la voiture (enfin j’en tombe plutôt…), je récupère pèle-mêle un vieux calepin, un crayon mal-taillé et ma bouteille d’eau et je me dirige vers le groupe.

Ceux-ci sont déjà en pleine conversation.

-Moi, j’ai vraiment hâaaate (non, elle n’a pas étouffé un bâillement, c’était sa façon de parler) d’en savoir plus à ce sujet, fit une dame d’un certain âge vêtue d’un manteau constitué en majeure partie d’animaux morts.

-Tout à fait, c’est une science des plus passionnantes, n’est-il pas…, lui répondit un homme qui n’était pas lui-même non plus un perdreau de l’année.

En fait, je parcourrai du regard les gens sur ce…

Voir l’article original 1 689 mots de plus

Aranéophilie (partie 3)

Suite et fin de notre découverte des araignées.

Nature Lupine

Pour vous remémorer l’aventure de nos deux amis : Aranéophilie (partie 1) et Aranéophilie (partie 2)

-Bon tu as toujours le document que je t’ai donné la dernière fois ?

-Ouais mais, je n’en sais toujours pas plus.

-Cette clé te sera utile pour déterminer 17 familles principales d’araignées. On est loin des 39 familles présentes en Belgique (46 en France pour l’instant…) mais ça te permettra déjà de t’y retrouver un peu plus.

-Et comment je fais alors ?

-Dans un premier temps,  tu dois classer les araignées en deux catégories en fonction de la disposition des chélicères. Au repos si les crochets se croisent tu as affaire à une araneomorphe comme 95 pourcents des araignées présentes dans nos contrées. Au contraire, si les crochets ne se croisent pas, ce sont des mygalomorphes et…

-Quoi !, explosa Paquitus, on a des mygales chez nous ?

-Pas de panique, non seulement elles ne sont…

Voir l’article original 2 504 mots de plus

La plante merguez…

Pour tout savoir sur la plante merguez et peut être en agrémenter votre cuisine

Nature Lupine

« Mais qu’est-ce que je fous là… En plus je suis déjà venu une fois, c’est bon ! Je ne vais pas revenir toutes les semaines quand même ! »

Je regarde vite fait mon smartphone : une barre de réseau seulement !

« Pourvu qu’il y ait du réseau dans ces fichus marais ! »

Un barbu vient à notre rencontre. Quel accoutrement !

 « Je l’ai déjà vu celui-là avec son chapeau ridicule… Il avait les cheveux plus longs la dernière fois. Comment est-ce qu’il s’appelle déjà ? Il a un nom bête, genre une plante ou autre … »

« Bon ça y est on démarre la balade. Tiens on ne passe pas par la prairie aujourd’hui ? C’est dommage j’aimais bien regarder les sauterelles… »

« On s’arrête déjà ? Ah mais oui, le blabla habituellement chiant et chianttement habituel sur l’historique du site, je l’avais oublié… Pfff, mais tout le monde s’en fout ! Allez on avance qu’on en finisse…»

« On redémarre enfin…

Voir l’article original 641 mots de plus

Aranéophilie (partie 2)

La suite des aventures au pays des araignées.

Nature Lupine

Cet article fait suite à la partie 1 qui décrivait sommairement la morphologie des araignées. Pour lire ou relire la première partie, cliquez sur Aranéophilie (partie 1).

Nous étions déjà au deuxième jour de notre expédition. Par un maléfice stupide perpétré par l’auteur des articles de ce blog (l’enfoiré !), nous étions réduits à la taille d’une fourmi.  « Ce n’était pas croyable ce qu’il nous avait déjà inventé celui-là… »

Bravant les nombreux dangers inhérents à notre situation, nous continuions néanmoins à progresser parmi la végétation touffue du marais…

-Cela fait quand même depuis ce matin que nous n’avons plus rien rencontré. Je me demande où sont donc passés toutes tes araignées ?, demanda Paquitus.

-Du calme, ce matin il faisait fort humide à cause de cette satanée pluie mais maintenant qu’elle s’est arrêtée et que le soleil pointe le bout de son nez, nous n’allons pas tarder à tomber sur l’une…

Voir l’article original 1 741 mots de plus

Aranéophilie (partie 1)

Nous sommes nombreux à craindre les araignées. Pourtant elles sont utiles dans nos maisons, comme dans nos potagers. Alors venez à leur découverte dans ce 1er article.

Nature Lupine

-N’empêche, tu ne m’ôteras pas de l’idée que ça reste bizarre. On était dans des souterrains et puis paf ! Nous voilà catapultés dans une drôle de forêt !

Paquitus n’en finissait plus de rouspéter depuis notre départ et il commençait sérieusement à m’échauffer les oreilles :

-Pour la cinquième fois, ce n’est pas tout à fait nous qui sommes restés dans les souterrains. En fait si, c’est nous mais dans un univers parallèle… Enfin, c’est trop compliqué à t’expliquer. Tout ce que tu dois comprendre c’est que nous sommes de retour en Belgique mais nous faisons la taille d’une fourmi en ce moment, ce qui explique pourquoi nous avançons si lentement…

-Mouais c’est quand même un peu facile comme technique d’écriture… Et puis, c’est pas très original…

-Je ne sais pas si c’est plus facile en terme d’écriture mais en tous cas ce sera beaucoup plus facile pour expliquer à nos lecteurs…

Voir l’article original 1 782 mots de plus

La dictature des cons

Nature Lupine

Et voilà c’est fait… Trump a signé la destruction de l’Amérique du Nord (et probablement du monde entier à moyen-court terme). Euh pardon… il a signé le retrait des États-Unis de l’accord de Paris sur le climat (je confond toujours). Vous allez me dire, ce n’est pas vraiment une surprise…

Il peut désormais faire ce qu’il fait de mieux : emmerder les gens et engranger du pognon. Car tout se résume finalement à cela : gagner du fric ! Le plus possible, le plus rapidement possible.

A chaque fois, qu’un événement, si petit qu’il soit, a un impact négatif sur la Nature en général, le dénominateur commun est à tous les coups : l’ARGENT.

Il est vrai que celui-ci nous sert probablement à respirer, à manger, à se soigner, à se ressourcer, … A vivre en somme. Et oui, il semblerait que l’argent soit totalement indispensable à l’Homme pour vivre. Enfin, ça…

Voir l’article original 718 mots de plus

%d blogueurs aiment cette page :