La vie secrète des limaces ?

imgserver (1)Il y a quelque temps j’avais publié un article sur les limaces, celui ci  spotjardinmonsite.com/…/06/23/les-limaces Aujourd’hui je vous propose cette autre publication qui vient en complément de cet article tellement ce sujet me passionne. Pour beaucoup de jardiniers les gastéropodes sont les ennemis numéro 1 du potager.

Mais connaissez vous vraiment ces animaux qui sortent la nuit pour profiter de la fraicheur et de la rosée du petit matin ? En réalité ce sont des êtres qui sont très utiles pour nos jardins au même titre que les vers de terre ou les abeilles. La limace est un maillon essentiel de la vie des sols. Vous avez pu constater que dans nos forêts les limaces ne posent aucun problème. Bien au contraire !! imgserverElles se nourrissent en priorité de champignons ce qui accélère par exemple la décomposition des morceaux de bois qui jonchent le sol. Elles participent au cycle de formation de la matière organique. Ensuite les bactéries du sol terminent le travail ce qui permet un apport qui alimentent les arbres. Au jardin potager cela devrait être pareil. Il faut savoir que les limaces ont une préférence pour les champignons avant toute autre nourriture. Leur menu journalier est composé également de feuilles malades en cours de décomposition qui touchent le sol. Je vous conseille d’étaler vos épluchures et vos morceaux de bois sous votre paillage. Pour elles ce sera un vrai régal. Pendant ce temps elles seront très occupées à déguster ce que vous aurez étalé et elles laisseront tranquille vos jeunes plants de légumes. C’est ce que je fais depuis cette année. L’objectif est d’éloigner les limaces sans produits chimiques. imgserver (3)La solution serait d’intervenir au moment où les limaces sont les plus actives c’est à dire juste après une pluie et à deux moments de l’année, le printemps quand les limaces commencent à sortir de leur hibernation car à cette époque là elles n’ont pas grand chose à se mettre sous la dent et à l’automne quand la végétation repart après les grosses chaleurs. Vous aurez plusieurs options pour arriver à les éloigner. En premier lieux il ne faut pas favoriser leurs sorties vers vos légumes en arrosant le soir car elles sortent la nuit. Les arrosages du matin sont préférables car c’est le moment qu’elles choisissent pour commencer à quitter votre potager afin d’aller se mettre au frais avant que le soleil fasse son apparition. Si le temps est sec épandez des cordons de cendre ce qui les empêcheront de glisser. Si le temps est plutôt pluvieux épandez des cordons de coquilles d’œufs écrasées. En séchant elles deviendront coupantes. Les limaces ne s’y aventureront pas. * Je vous conseille également de Semez des radis, de la roquette ou du mesclun entre vos rangées de légumes à protéger.  Elles s’attaqueront à ces semis là en priorité. * Autre solution Repiquez des plants suffisamment forts. Ils seront moins attaqués car elles préfèrent les feuilles jeunes et tendres. * Autre astuce Si vous donnez le choix aux limaces comme je le disais ci-dessus, les champignons sont considérés comme leur repas de prédilection. Un sol paillé avec des feuilles mortes ou du BRF favorise l’apparition des champignons ce qui les éloignera de vos cultures. *  Il y a un autre moyen de gêner leur progression. Étalez des barrières anti-limaces en disposant des bogues de châtaignes, des poils, des cheveux ou de la paille de chanvre. imgserver (2)Il est également possible d’étaler des épluchures humides ce qui pourra détourner leur appétit  * Et pour terminer Faites venir dans votre jardin des poules, des canards et bien sûr des hérissons sans oublier les oiseaux en créant divers abris adéquates pour chacune des espèces afin qu’ils puissent s’y réfugier. Tous ces animaux sont de très gros mangeurs de limaces. En pratiquant de la sorte vous verrez que d’années en années les choses vont changer. Je vous propose de consulter cette publication écrite par mon amie Ana du site Pluszaime qui est super intéressante  pluszaine.wordpress.com/…/la-gestion-des-limaces-au-jardin  Afin de progresser au maximum dans cette voie faites connaitre cette méthode de gestion des limaces. Elles sont nos alliées et non nos ennemies. Chaque jardinier devrait prendre conscience qu’il est possible de faire autrement.  Pour en savoir plus cliquez sur ce lien

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

Et pour finir je vous propose cette vidéo

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=2zPS263KYgQ&w=854&h=480]

Merci Yannick pour cette vidéo qui complète très bien mon article. Je vous invite à aller visiter son blog au-potager-bio.com  Merci pour lui.

95 réflexions au sujet de “La vie secrète des limaces ?”

  1. Donc les limaces participent aux mêmes titres que l’es autres animaux au ‘renouvellement ‘de la terre (potager)…

    Désolé car je ne connais pas les termes techniques.

    En définitive, tout est utile et la Terre pourrait très bien se passer de l’espèce humaine mais pas l’inverse.

    Répondre
    • Salut Gavroche !!
      Et oui il faut se méfier des idées reçues. Les limaces sont nos amies. Il vaut mieux les élever dans un coin du potager que les supprimer. En plus ça apporte un excellent garde-manger aux hérissons, aux carabes, aux oiseaux.. Etc.. Pas de limaces = Pas de hérissons, pas de carabes.. Etc.. Tous ces animaux s’équilibrent entre eux. La main de l’homme est à proscrire. C’est l’homme l’ennemi numéro 1 de la nature.

      Répondre
  2. Bonjour, nous voyons des limaces dans notre jardin, Elles ne viennent pas au potager grâce au paillage. Nous laissons faire la nature le plus possible au potager. Tout en étant installés dans un petit lotissement, nous essayons de recréer dans notre terrain la nature détruite par notre construction. Beaucoup d’essences locales, et l’année dernière, nous avons eu la surprise de voir pousser des champignons. Merci pour toutes ces informations tellement utiles

    Répondre
  3. Voilà donc pourquoi je n’ai pas de problème de limace au jardin. J’ai mis du brf et des feuilles un peu partout. je pensais qu’il y avait des hordes de hérissons qui venaient dévorer les limaces la nuit! Suis-je bête!

    Répondre
  4. Merci beaucoup pour le lien vers mon blog ! Je découvre en même temps celui-ci et vois avec plaisir que nos idées se rejoignent. Les temps changent et petit à petit, grâce à ce genre d’articles, les gens prennent conscience que les limaces ne sont pas des ennemies mais au contraire des alliées à préserver.

    Répondre
    • Oui c’est tout à fait ça Ana. Il faut amener le maximum de gens à voir la nature différemment pour le bien de tout le monde. Il faut arrêter les gastéropocides qui sont nuisibles pour notre écosystème.

      Répondre
  5. Bonjour à tous,
    après avoir regardé cette vidéo , je souhaite moi aussi vous faire partager mon expèrience de ces gastéropodes. Je m’intéresse au jardin bio depuis maintenant 7 ans, je n’ai malheureusement pas pu jardiner tous les ans, ayant beaucoup déménagé. Depuis un an que je me suis installée dans ma nouvelle maison en bordure de fôret (dans la région de Trève en Allemagne), j’ai tout de suite commencé à réfléchir à la transfromation de mon petit jardin mi-pelouse/ mi-fôret, en un potager qui se verrai le plus productif et biodinamique possible. Je m’intéresse beaucoup à la permaculture, qui regroupe en un seule prinicipe toutes mes convictions. J’ai donc commencé l’année dernière à creuser des butes (ayant du bois mort et de la matière organique à profusion autours de ma maison), j’ai paillé, fait du composte de surface, et commencé à planter tout d’abord des plants semés sous abris. Mais très vite, les problèmes ont commencés…. En effet, et alors que j’étais décider à être très ouverte avec nos amis limaces, voilà que je voyais mes plants se faire totalement dévorer!.. Tous mes plants! Sans distinctions, salades, oignons, choux, et même tomates se faisaient harceler tous les jours!Je pense que plus de 50% y sont passés!) J’ai commencé à passer des mon jardin à la tombé de la nuit… Et ce n’est 25/30 limaces que je recolta, mais bien plus de 100 par jours! Principalement les grosses oranges, mais je pouvaient trouver également quelques petites translucides, et des grosses tigées de fôret (ces dernières ne sont pas trop grave et ne semblait pas trop s’attaquer aux plantes..). J’ai également essayé toute la liste des « recettes de grand-mère » évoquées dans la vidéo, rien n’y a fait.. J’aimerais avoir quelques canards coureur indien, mais la disposition de mon jardin le rend difficile à clôturer… Je le ferait mais pas encore tout de suite..
    Bon maintenant j’essaye de relativiser en me disant que c’était la première année et que l’équilibre de me jardin est loin d’être fait.. Celui-ci n’avais jamais été cultivé, et cette abondance soudaine à dû toutes les attirer.. Mais je ne suis pas la seule à avoir ce problème dans le village pourtant envahit d’oiseaux (car en brodure d’une grande fôret et au coeur de la réserve naturelle du Hunsrück). En effet, lorsque l’on se promène la nuit du printemps jusqu’à l’automne, on peut voir ces petites bêtes grouiller partout sur la route, voulant passer d’an jardin à l’autre!
    Que dois-je faire selon vous pour aider mon petit coin de paradis à ce rééquilibrer? Je sais que c’est difficile de me répondre sans avoir vu mon jardin.. Mais je prend tous les conseils! Merci d’avance

    Répondre
    • Salut Camille !!
      Tout d’abord la première qualité qu’un jardinier doit avoir, comme je dis souvent, c’est la patience. C’est tout à fait normal que la première année tu sois un peu démunie. Il ne faut pas te décourager. En persévérant tu vas y arriver. Il faudrait que tu laisses trainer des morceaux de bois au sol dans ton potager. Comme je précise dans mon article les limaces sont friandes de champignons. Le bois en se décomposant des champignons vont se former. Ce sera un repas de prédilection pour nos amis les gastéropodes. D’autre part il faudrait que tu facilites la venue des carabes et des hérissons. qui sont de très gros mangeurs de gastéropodes. Pour les hérissons tu devrais laisser trainer des palettes dans des endroits un peu au calme de ton potager afin de permettre aux hérissons de se réfugier. Pour les carabes je te conseille de laisser 2 ou 3 endroits de ton jardin à l’état sauvage pour que les carabes puissent se réfugier car ils aiment par moment d »être au calme. Pour éviter de te décourager tu dois en faire un peu chaque année. Si tu en fait trop la première année c’est le découragement assuré. Voilà pour l’instant ce que je peux te dire. J’espère que ça pourra t’aider un peu. Si tu as des questions n’hésite pas à revenir vers moi. Bonne fin de dimanche !! A bientôt !!

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :