Le chou Kale

GÉNÉRALITÉS Le chou Kale ou chou borécole, chou frisé, chou d’aigrette, chou frangé, ou chou lacinié, est une variété de chou, à la fois consommé comme légume et utilisé comme plante ornementale (On le trouve souvent dans les massifs de fleurs urbains, de couleur violette foncée ou vertes).

Il s’agit d’une variété ancienne de chou frisé non pommé. Aujourd’hui, les américains se le sont appropriés et il est devenu le légume tendance. Mais cette variété de chou existe depuis très longtemps. Originaire du pourtour méditerranéen, le chou kale a  été cultivé tout au long du Moyen-Age et sa rusticité en faisait un excellent légume d’hiver pour les paysans car il pousse indépendamment du gel ou de la neige. C’est surtout dans les pays d’Europe du Nord (Allemagne, Hollande, Scandinavie) et en Alsace où on l’appelle le chou plume : feder kehl, que sa culture s’est implantée durablement et où sa consommation est restée traditionnelle avec notamment le boerenkool aux saucisses néerlandais. 

CULTURE C’est l’un des légumes les plus simples à cultiver mais réservé plutôt au nord de la Loire car il n’aime pas la chaleur. Le chou kale aime les expositions ensoleillées, et une terre argileuse, riche en humus et fraiche. Dès avril vous pouvez le semer en godet au chaud à l’intérieur dans un terreau riche. Pour cela consultez cette publication Comment effectuer ses semis ?  Ou si vous préférez semez-le en pleine terre en mai-juin. Couvrez les graines avec un peu de terreau (guère plus de 5 millimètres) et plombez avec votre râteau. Même semé en pleine terre un repiquage est conseillé dès que les plants auront atteint 5 centimètres de hauteur. Plantez-le tous les 50 centimètres profondément, les premières feuilles doivent être enterrées. Arrosez-le fréquemment pour que la croissance soit régulière. N’hésitez pas à effectuer cette opération avec du  purin de consoude ce qui permettra de favoriser son développement. Paillez-le d’une couche épaisse au bout d’un mois pour garder la fraicheur du sol. Ne soyez pas surpris de la lenteur de sa croissance. Le chou kale supportera des températures de -10° à – 15. Il ne sera pas sensible à la piéride et aura une bonne résistance aux maladies.

REC0LTE Ses feuilles se récolteront une à une au fur et à mesure de vos besoins après les premières gelées en partant du bas de la tige (coupez ou cassez les feuilles au ras de la tige). Avec ses feuilles croquantes et frisées, il a un goût remarquable et il est d’un très bel effet au potager. La récolte feuille à feuille vous permettra au contraire de prolonger la production sur plusieurs mois, voire sur une année. Les tiges florales de fin d’hiver, pour peu que vous les cueillez avant l’ouverture des fleurs sont excellentes cuites à la vapeur puis dégustées à la vinaigrette. Elles ont une saveur rappelant les asperges

CHOU KALE ET SANTÉ Le chou non pommé est considéré comme l’une des plantes les plus nutritives, avec des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires puissantes. Il est très riche en bêtacarotène, vitamines K, A, C, B9 et en calcium. On lui prête en outre des propriétés anti-congestives, la capacité de stimuler les défenses naturelles, de renforcer le système immunitaire et d’agir sur le mauvais cholestérol.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  TRUFFAUT

Merci à Brigitte (Pestoune) pour son aide à la création de certains sujets et à Séverine (Sev28) pour les corrections de tous les sujets. Une petite visite sur leur blog serait la bienvenue. Merci pour elles. Blog de Brigitte Image Blog de Séverine Image

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous. 

5 réflexions au sujet de “Le chou Kale”

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience ou tout simplement échanger. A bientot !!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :