Home » Permaculture » La rhubarbe

La rhubarbe

rhubarb-644248__340.jpgPRÉSENTATION La rhubarbe sera très facile à cultiver. Elle a un goût légèrement acidulé. Elle s’utilise dans de nombreux desserts et sert également à faire de très bonnes confitures. D’autre part je vous la recommande pour ses nombreuses vitamines.

Son besoin en eau sera très importante mais si vous lui prévoyez un bon paillage elle aura quasiment tout le temps son pied au frais. Elle est très résistante aux hivers avec des températures pouvant atteindre -20°. Ne pas confondre avec la rhubarbe du diable qui n’est autre qu’un des nombreux noms donnés à la bardane.

PLANTATION * SEMIS Vous devrez semer votre rhubarbe soit en avril / mai ou bien en août / septembre. En ce qui concerne les semis de printemps (Mars / avril) semez en pépinière. Dès que les jeunes plants ont levé éclaircissez à 25 à 30 centimètres environ. Repiquez-les ensuite à l’emplacement que vous aurez choisi avec une exposition à mi-ombre de préférence car la rhubarbe n’apprécie pas les grosses chaleurs. rhubarb-2280153__340.jpgLe sol devra être bien travaillé avec votre grelinette. Ce dernier devra être frais, profond et humifère. Elle accepte les sols qui sont un peu calcaires. Je vous conseille de  pailler  pour l’hiver comme indiqué ci-dessus. Espacez-les de 1 mètre à 1m50 environ en tous sens entre chaque pied. Je vous recommande de la planter plutôt en isolé vu son développement important. Vous pourrez la récolter au printemps suivant c’est à dire 2 ans environ après son semis.

NUISIBLES ET MALADIES La rouille est une maladie dont la rhubarbe est sensible. Les feuilles sont atteintes de taches brunes. Il s’agit d’une maladie cryptogamique qui ne met pas la vie de vos pieds de rhubarbe en danger mais qui freine leur bon développement ce qui diminue leur rendement. Pour prévenir ce genre de maladie je vous conseille de ne jamais arroser le feuillage surtout en saison très chaude. Dès que vous vous apercevez que la rouille est présente supprimez les feuilles atteintes avec un ciseau et brûlez-les. Ensuite pulvérisez du purin d’orties ou du purin de prèle.

RÉCOLTE ET CONSERVATION Comme indiqué ci-dessus vous pourrez récolter dans le courant du printemps et ce jusqu’aux premières gelées si vous maintenez le sol humide. Consommez-la de préférence fraiche. Elle se congèle très bien. Hachez-la en petits tronçons que vous mettrez dans des sacs de congélation.

rheum-791719__340.jpgMULTIPLICATION La rhubarbe comme indiqué ci-dessus se multipliera par semis mais je vous le déconseille car vous risquez d’obtenir des plantes qui ne seront pas identiques à l’originale sauf si la plante mère a été issue d’un de vos semis effectué avec des graines reproductibles achetées ICI. La rhubarbe pourra se multiplier également par divisions des touffes qui s’effectuent au printemps à condition que ces dernières soient âgées de 3 ans minimum. Je vous conseille de planter des éclats qui possèdent entre 2 et 3 bourgeons. Afin de favoriser la reprise pralinez les racines soit dans un pralin que vous pourrez acheter dans votre jardinerie habituelle ou bien encore avec du pralin de votre fabrication. Pour cela faites une boue avec un peu de terre de votre jardin que vous mélangerez avec un peu de fumier. Évitez de planter trop profond. Les bourgeons devrons être au ras du sol. Tassez et ensuite arrosez. Quand la touffe s’est bien développée paillez.

ASSOCIATION La rhubarbe pourra s’associer par exemple avec l’oseille. Cette dernière pourra profiter éventuellement de l’ombre d’un pêcher ou bien encore d’un nectarinier.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  Rustica l’hebdo jardin

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.


20 commentaires

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *