Accueil » Jardin d'ornement » Le tournesol

Le tournesol

PRÉSENTATION Le tournesol est la plante du soleil (On l’appelle d’ailleurs comme cela également). Il fait partie de la famille des Astéracées et ne demande qu’une seule chose les rayons du soleil. Sa culture est très facile ainsi que son entretien. Son besoin en eau est moyen. Il comprend 80 espèces environ. Les espèces vivaces peuvent supporter des températures hivernales pouvant atteindre -15°.

BON A SAVOIR  Si vous êtes au contact du feuillage  garni de petits poils (Pubescent) cela pourrait vous provoquer des allergies. Il est originaire du continent Américain et principalement du Mexique. Le tournesol suivant l’espèce aura une hauteur à maturité de 30 centimètres pour les plus petits et 5 mètres pour les plus grands.

SEMIS * PLANTATION Le semis devra s’effectuer à la saison printanière dès que les gelées ne sont plus à craindre et cela jusqu’à mi-juin. Je vous conseille de les échelonner afin de faire perdurer la floraison. Vous pourrez le semer soit en terrine ou bien directement en pleine terre. Le tournesol s’adapte à la plupart des sol. Qu’il soit pauvre, rocailleux, sableux, humide, argileux et lourd il se développera sans problème. Ses seules exigences sont le soleil comme indiqué ci-dessus et un très bon drainage. Vous pourrez les repiquer soit en arrière plan d’un massif, en isolé dans une plate-bande ou encore pourquoi pas devant votre maison. Vous devrez tuteurer les variétés hautes et les protéger du vent. Pour sa plantation consultez cet article « Comment planter les plantes d’extérieur ? Préparez l’emplacement en bien l’ameublissant avec votre grelinette. Pour  le semis directement en pleine terre disposez des poquets de 2 ou 3 graines que vous recouvrirez d’un centimètre de terre. Espacez les d’une quarantaine de centimètres. La levée devrait avoir lieu 10 à 15 jours après le semis. Éclaircissez-les pour ne conserver que les plants les plus robustes. Les autres vous pourrez les faire forcir dans des godets afin de les planter ailleurs. Vos tournesols devraient commencer  à fleurir environs trois mois plus tard. Vous pourrez également cultiver le tournesol en bac ou en pot avec un mélange de 70% de terre de jardin 30% d’un mélange à part égale de terreau pour plantation et de sable grossier. Pour ce genre de plantation choisissez des pots assez grand (40 centimètres de diamètre) ou des bacs de 40 centimètres de coté afin de permettre au système racinaire de bien se développer. Au fond de vos contenants étalez 3 à 4 centimètres de billes d’argile pour faciliter le drainage. Semez 4 à 8 graines dans chaque bac ou pot et recouvrez-les d’un centimètre de terre ou de terreau. A la levée conservez les plants les plus robustes.

ENTRETIEN Le tournesol ne demande pas un entretien particulier. Suivant les espèces vivaces ou annuelles l’approche est un peu différente. En ce qui concerne les vivaces elles n’ont pas besoin d’un apport d’eau important mais en cas de grosses chaleurs de longue durée cette espèce de tournesol souffre. Malgré cela ils ne doivent pas être trop arrosés surtout en ce qui concerne les jeunes plantations. Afin de prolonger la floraison coupez les fleurs fanées. Quand les touffes sont complètement sèches rabattrez-les et paillez-les avec du compost bien décomposé en recouvrant le tout avec du paillage afin que les tournesols passent la saison hivernale dans de bonnes conditions (Uniquement dans le cas si vous avez des hivers très froids). Il faut savoir que les tournesols peuvent supporter des températures hivernales pouvant atteindre -15°. Si votre région est dans ce cas il sera inutile de pailler. En ce qui concerne les tournesols annuels vous devrez les arroser copieusement en profondeur mais pas souvent afin de favoriser le meilleur enracinement possible. Pendant la saison estivale ne laissez jamais dessécher les pieds de vos tournesols. N’hésitez pas à les pailler. Les plantations en bacs ou en pots devront être arrosées régulièrement. paillez également les potées. Les espèces de grandes tailles auront besoin d’être tuteurées comme déjà indiqué ci-dessus. Vous devrez surveiller nos amis les gastéropodes qui sont friands des jeunes plantations. Quand les plants ont terminé de fleurir (Ils ne produisent pas de graines) jetez-les au compost s’ils sont exempts de maladies.

PARASITES * MALADIES Comme indiqué ci-dessus les limaces sont des ennemis du feuillage et des tiges des tournesols. Les loches (Petites limaces noires) pourront s’attaquer au système racinaires. En toute fin de saisons les tournesols (Essentiellement les vivaces) peuvent être victimes de l’oïdium.

MULTIPLICATION Les tournesols vivaces se multiplient par division des touffes. Les espèces tubéreuses devront être multipliées à la saison automnale en prélevant des tubercules pour les replanter très rapidement. Quant aux tournesols annuels si vous récupérez des graines vous n’obtiendrez pas des plantes qui seront fidèles à l’originale.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  permaculture agroécologie etc…

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.


11 commentaires

  1. j’adore ces fleurs .
    Une année , lorsque j’avais encore un jardin, j’en ai planté un ou deux. Une belle récompense de les voir fleurir et des graines pour les oiseaux en plus 😀
    SI un jour j’ai la chance de ravoir un jardin, même petit, je me fais la promesse d’en replanter, c’est très décoratif (et les oiseaux sont gâtés)

    Aimé par 1 personne

  2. entresoi dit :

    J’aime bien les tournesols. Une année, j’en avais planté quelques uns dans mon jardin 🙂 Jean-Claude, as-tu un article sur les punaises rouges du pin ? Merci

    Aimé par 1 personne

  3. […] PRÉSENTATIONLe tournesol est la plante du soleil (On l’appelle d’ailleurs comme cela également). Il fait partie de la famille des Astéracées et ne demande qu’une seule chose les rayons du soleil. Sa culture est très facile ainsi que son entretien. Son besoin en eau est moyen. Il comprend 80 espèces environ. Les espèces vivaces peuvent supporter des températures hivernales pouvant atteindre -15°. Lire la suite de l’article […]

    Aimé par 1 personne

    • entresoi dit :

      Jean-Claude, il y a des petites bêtes toutes rouges au pied de mon pin. J’ai pensé qu’elles pouvaient entrainer le dessèchement des aiguilles de mon jeune pin. Mais il semble que ce ne soit pas elles qui soient responsables. Et comme j’ai réussi à l’enrayer tout va bien 🙂

      Aimé par 1 personne

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :