Accueil » Jardin d'ornement » L’aster

L’aster

PRÉSENTATION L’aster sera très facile à cultiver et son entretien sera modéré. Son besoin en eau sera moyen. On l’appelle également vendangeuse. Les petites fleurs étoilées qui iront du bleu au blanc en passant par le rose et le mauve feront des asters les vraies stars de votre jardin à la saison automnale Toutefois il existe des variétés qui fleurissent à la saison printanière et pendant la saison estivale qui ont un port un peu différent mais tout aussi joli. L’aster fait partie de la famille des Astéracées tout comme la marguerite qui comprend plus de 200 espèces ce qui vous permettra d’avoir au moins une variété pour chaque saison.

Il s’agit d’une plante vivace très rustique pouvant supporter des températures pouvant atteindre -35/-40°. Néanmoins il en existe qui sont moins résistantes à de telles températures. Renseignez-vous auprès de votre jardinerie habituelle afin de connaitre les variétés les plus adaptées à votre région. Suivant l’espèce sa floraison s’étalera du mois d’avril au mois d’octobre. Vous serez certainement émerveillés par le nombre de couleurs qui iront du jaune au rouge au rose en passant par le violet et le bleu.

PLANTATION Suivant la variété l’aster aura des besoins différents que ce soit en matière de sol ou d’exposition. Celui de petite taille à floraison printanière ou automnale se plantera en rocailles ensoleillées ou encore en bordures de massifs. Ces derniers toléreront en règle générale les sols calcaires et secs. L’aster novi-belgii se cultivera plutôt sur un sol bien amendé et un peu acide.  Le novae-angliae sera adapté pour les sols humides en fond de massifs car les hampes florales auront tendance à se coucher à la saison automnale. Quant à l’aster dumosus il conviendra à la culture en pots ou bien en bacs avec un substrat riche et frais. Et pour terminer l’aster de grande taille réclamera un sol frais et bien drainé pendant la saison estivale. Pour ce dernier il lui faudra une exposition ensoleillée voire à mi-ombre dans les régions du sud. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article  » Comment planter les plantes d’extérieur ? «    Certaines espèces d’asters et en particulier ceux de grandes tailles auront tendance à s’étendre assez facilement grâce aux rhizomes essentiellement des sujets issus des semis spontanés. Je vous conseille donc d’espacer chaque plant de 30/40 centimètres. L’aster vivace devra se planter de préférence à la saison automnale mais il sera également possible d’effectuer sa plantation à la saison printanière hors période de gel.  L’aster repoussera d’une année sur l’autre sans aucun entretien.

ENTRETIEN Vous devrez tuteurer les sujets de grandes tailles qui auront tendance à se coucher. Supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure afin de stimuler la continuation de sa floraison. Avant la saison hivernale rabattez les touffes au ras du sol et supprimez les éventuelles feuilles malades que vous brûlerez. A partir du mois de juin je vous conseille de pailler chaque souche d’aster afin de maintenir un peu de fraîcheur.

PARASITES * MALADIES L’aster pourra être victime de l’oïdium ce qui est assez fréquent et ce qui affaiblira la plante. N’hésitez pas à pulvériser une décoction de prèle tous les 15 jours à partir du mois de mai essentiellement sur les espèces les plus sensibles comme par exemple les novi-belgiis ou encore les dumosus. Si toutefois la période du moment est un peu trop humide la rouille pourrait faire son apparition. Dans ce cas vous devrez supprimer le feuillage atteint et brûlez les parties que vous aurez supprimées. Et pour finir les jeunes pousses pourraient être attaquées par nos amies les limaces qui en sont friandes.

MULTIPLICATION L’aster pourra se multiplier par division à la saison printanière ou bien en fin de saison automnale surtout dans les régions douces. Pour cela vous devrez déterrer entièrement la souche afin de la partager en plusieurs morceaux. Plantez immédiatement ailleurs les éclats obtenus de préférence sur un emplacement frais si l’aster divisé est atteint d’oïdium. Sa multiplication pourra également s’effectuer par bouturage sur bois tendre à la saison printanière. Mais dans ce cas le résultat est plus aléatoire car les jeunes plants obtenus auraient tendance à être moins vigoureux que ceux issus par divisions. Et en plus la floraison n’aura lieu que 2 ou 3 ans plus tard.

ASSOCIATIONS L’aster pourra s’associer avec la lavatère arbustive, le coréopsis, l’hibiscus, la renouée, la marguerite, l’anémone du Japon, le dahlia, le rudbeckia ou encore l’hélianthi.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  Au Jardin

Si cet article vous a plu n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous


17 commentaires

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :