Le mûrier ronce

GÉNÉRALITÉS Le mûrier ou ronce des jardins est le résultat du croisement entre notre ronce commune et d’autres plantes de la même famille, comme par exemple le framboisier.

 

Il préfèrera un emplacement ensoleillé et bien abrité. Le sol devra être frais et bien drainé. L’une des variétés les plus populaires est dotée de longs rameaux souples au feuillage persistant découpé, portant des fruits abondants du mois de septembre au mois d’octobre et dénués de piquants. Cette plante sera très facile à cultiver. Elle formera rapidement de gros buissons, dont les rameaux atteindront 2 à 4 mètres de longueur. Les froids vifs et humides la feront cependant s’abîmer. Non remontante, la mûre des jardins demande à être taillée de la même façon que les framboisiers du même type. Le murier ronce pourra supporter des températures pouvant atteindre -25 degrés.

CULTURE Plantez-les à la saison automnale ou bien au début de la saison printanière et en dehors des périodes de gel. Faites un trou d’un diamètre de trois fois environ le volume de sa motte et au fond de ce dernier incorporez du compost bien décomposé mélangé avec du terreau. N’y mettez jamais du fumier frais pour éviter de brûler le système racinaire. Faites tremper dans un seau d’eau la motte pendant quelques minutes. Dépotez votre mûrier et décollez un peu les racines pour faciliter la reprise. Ensuite disposez votre mûrier dans le trou sur le lit de compost et de terreau. Rebouchez tout autour et tassez bien la terre avec vos pieds. Et pour finir, arrosez.

Prévoyez environ 4-5 plants pour avoir une production intéressante. Espacez-les de deux mètres environ. Je vous conseille de les palisser soit contre un mur, soit à l’aide d’un fil de fer à hauteur de votre ceinture ou également en tonnelle. Cela vous permettra que les ronces soient moins envahissantes et vous facilitera la cueillette. Pensez à enlever les liens tout autour de votre mûrier qui ont été mis par la jardinerie. Ensuite, commencez à les attacher pour les obliger à prendre la forme et la direction que vous souhaitez sur les supports de palissage que vous aurez installés. Et au fur et mesure qu’ils se développeront, vous continuerez à les attacher.

Seules les tiges de 2 ans fructifieront. Ne vous inquiétez pas si vos mûriers ne vous offrent pas de fruits la première année. Plus ils prendront de l’age et plus vous récolterez des fruits.

CHOIX DE LA VARIÉTÉ Pour avoir une récolte abondante, choisissez une variété des plus productives comme Apache, Dirksen, Smoothstern ou encore Darrow.

PARASITES ET MALADIES Le murier ronce craint en particulier le ver des framboises. Il s’agit d’une espèce de  coléoptère qui s’attaque d’abord aux bourgeons de la ronce qu’il dévore et ensuite sa larve s’installe dans les fruits. À titre préventif je vous conseille de pulvériser une infusion de tanaisie (300 grammes environ pour 10 litres d’eau) dès l’apparition des premiers bourgeons afin d’éloigner les fameux coléoptères adultes. L’ail est aussi un très  bon répulsif. Vous pouvez planter quelques aulx au pied de vos ronces

RÉCOLTE Elle se fera du mois d’août au mois d’octobre suivant les variétés que vous aurez plantées. La récolte se fera sur les rameaux de l’année précédente. Par conséquent, les jeunes rameaux de l’année donneront l’année suivante.

IMPORTANT Il faudra que vos mûres se détachent toutes seules. Si ce n’est pas le cas, attendez un peu avant de les ramasser car elles ne seront pas assez mûres.

TAILLE Elle se fera à la fin de la saison automnale ou pendant la saison hivernale. Pour cela, vous devrez rabattre au ras du sol les rameaux ayant donné des fruits et gardez les jeunes pousses de l’année.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  Rustica l’hebdo jardin

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

8 réflexions au sujet de “Le mûrier ronce”

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience ou tout simplement échanger. A bientot !!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :